Portail IP bandeau_genéral
  Bive


  Responsable : DEUBEL Vincent (vdeubel@cervi-lyon.inserm.fr )


  resume

 

Le Centre de Recherche Mérieux Pasteur à Lyon est une nouvelle structure liant l'Institut Pasteur à la Fondation Mérieux pour le développement de recherches sur les maladies émergentes causées par des agents hautement pathogènes pour l'homme. Grâce au laboratoire P4, le premier de ce genre en Europe, l'Institut Pasteur et son réseau international se donnent les moyens de complémenter leur mission d'aide aux populations souffrant de maladies hémorragiques. Les objectifs du Centre sont orientés à la fois vers une surveillance des maladies émergentes et vers une meilleure connaissance de la pathogenèse des fièvres hémorragiques pour le développement de thérapeutiques et de prophylaxies efficaces.



  rapport

cale

Plusieurs épisodes épidémiques de fièvre hémorragiques et d'encéphalites virales ont alerté les pouvoirs de santé publique et les laboratoires de référence ces dix dernières années: Ebola, Marburg, dengue hémorragique, fièvre de la vallée du Rift, fièvre jaune, fièvre hémorragique de Crimée-Congo, Nipah, West Nile… Ces virus hautement pathogènes pour l'homme et l'environnement manquent cruellement de traitement ou de prophylaxie et sont manipulés dans des conditions de confinement P3 ou P4. Le premier laboratoire P4 en Europe a été construit récemment à Lyon sous l'initiative du Dr Charles Mérieux et reçoit de la part de la Fondation Mérieux une maintenance logistique et biosécurité permanente. Le rapprochement de la Fondation Mérieux et de l'Institut Pasteur dans le cadre d'une association appelée Centre de Recherche Mérieux Pasteur à Lyon a permis la mise en place de thématiques de recherche ayant pour objectifs le développement de nouvelles méthodes de diagnostic moléculaire pour l'identification d'agents de classe 4 et l'étude biologique de l'infection par ces agents. Ces études devront favoriser développement de prophylaxies et de thérapeutiques appropriés. Au delà de la recherche programmée sur les pathologies de virus émergents, le CRMPL représente une structure pilote de délocalisation d'une unité pasteurienne à Lyon, bénéficiant d'un environnement scientifique de haut niveau dans le cadre de l'IFR74 "immunologie et virologie des virus émergents" dirigée par l'INSERM, de l'Ecole Normale Supérieure, de l'Institut de chimie et de biologie des protéines, de l'Université Claude Bernard Lyon II etc…De plus, l'installation à proximité du P4 du nouveau pôle de surveillance et de réponse aux épidémies de l'OMS ajoute à la vocation de recherche et de développement du laboratoire P4 une mission de formation des chercheurs de pays en voie de développement, en leur offrant une formation pour la surveillance active et de diagnostic des maladies virales émergentes. En effet, l'enseignement et la formation sur les agents P4 font partie des missions de l'équipe de recherche et de biosécurité liée à cette structure.

Les programmes de recherches du Centre sont orientés sur la physiopathologie de la fièvre de Lassa, mal connue à l'heure actuelle. La fièvre de Lassa est une maladie hémorragique virale causée par le virus Lassa, genre arenavirus de la famille des Arenaviridae. Comme tous les arenavirus, le virus Lassa se maintient dans la nature par transmission d'un rongeur du genre Mastomys infecté de façon persistante à un autre rongeur. Les hommes contractent le virus au contact des sécrétions du rongeur, et peuvent être la source d'une transmission inter-humaine. La zone d'endémicité du virus est l'Afrique de l'ouest où le nombre de cas est estimé à 300 000 et de décès à 5000. Les signes cliniques graves de la maladie, après un début lent des symptômes fébriles de type pseudo-grippal, aboutissent à des diarrhées, vomissements, œdème facial et cervical, hémorragies sous-conjonctivales et parfois des saignements. Les malades meurent en général d'un choc hypovolémique et d'une détresse respiratoire.
Un premier projet concerne l'étude des causes de l'augmentation de la perméabilité vasculaire au cours de l'infection par le virus Lassa. Nous comptons par des études in vitro dans les cellules endothéliales humaines vérifier si la réponse des cellules à l'infection par le virus ou à des médiateurs solubles libérés par des monocytes/macrophages infectés a un rôle dans la perméabilité vasculaire.
Dans le deuxième projet, nous étudions la sensibilité à l'infection par le virus Lassa de cellules dendritiques et des macrophages qui sont probablement les cellules cibles majeures du virus. Ces cellules sont certainement impliquées de façon cruciale dans l'induction et la régulation de la réponse immune, qui semble d'ailleurs défectueuse dans les cas sévères. Les études sont réalisées sur des cellules dendritiques et des macrophages obtenus à partir de monocytes sanguins sont infectés par le virus Lassa.
Ces études permettront une meilleure connaissance des mécanismes de réponse de l'hôte à l'infection et d'une éventuelle implication des cellules immunitaires et endothéliales dans la pathogenèse. Ces recherches sont également utiles pour développer une prophylaxie appropriée contre la fièvre de Lassa.

Par ailleurs, le laboratoire de haute sécurité P4 doit répondre à des exigences de diagnostic rapide de fièvres hémorragiques sur des échantillons de patients situés dans des zones d'épidémies ou de cas d'importation. Nous avons dans un premier temps développé et testé la technique d'amplification génique par RT-PCR pour le diagnostic des virus Ebola, Marburg, Lassa, fièvre hémorragique de Crimée-Congo, et Nipah. Nous développons actuellement des outils moléculaires pour le diagnostic sérologique de ces virus afin de s'affranchir de la préparation d'antigènes bruts dans le laboratoire P4. Des protéines recombinantes d'enveloppe ou de nucléocapsides sont produites dans le système du baculovirus. Les réactifs ainsi mis au point seront disponibles pour les laboratoires du réseau international des Instituts Pasteur, et d'autres laboratoires, situés en zones endémiques/épidémiques.



  publications

puce Toutes les publications sur notre base de données


  personnel

  Secrétariat Chercheurs Stagiaires Autre personnel
 

STUBLJAR Isabelle O4 37 28 24 40

DEUBEL Vincent, DSc

CARDOSO Alicia, DSc

GEORGES-COURBOT Marie-Claude, Médecin

MARIANNEAU Philippe, DU

 

GROSJEAN Isabelle, Ingénieur

LOTH Philippe, Technicien animalier


filet

Debut de Page recherche Portail Institut Pasteur

En cas de problèmes, de remarques, ou de questions concernant cette page Web écrire à rescom@pasteur.fr.