Institut Pasteur Rapport d'activité de l'unité Immunopathologie virale pour l'année 1999

CNRS URA 1930


Responsable : RIVIERE Yves (riviere@pasteur.fr)

Résumé du rapport

En réponse à une infection virale, l’hôte infecté élabore une réponse humorale et une réponse cellulaire spécifique de l’agent pathogène. En particulier, des lymphocytes T cytotoxiques CD8+ (LTC) restreints par le complexe majeur d’histocompatibilité détruisent les cellules infectées et sont responsables de l’élimination du virus ou du contrôle des infections virale persistantes. Chez les personnes infectées par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), une forte réponse LTC spécifiques est induite. Notre projet de recherche porte sur le rôle des effecteurs cytotoxiques spécifiques du VIH dans la pathogénèse des infections virales et en particulier de l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) par plusieurs approches complémentaires: -Contrôle de la réplication virale par les LTC-CD8+: étude des mécanismes de l'inhibition de la réplication virale par les lymphocytes CD8+, in vitro. -Rôle des réponses cytotoxiques sur l'évolution de la maladie chez l'Homme infecté par le VIH: la réponse cytotoxique et l'évolution de la maladie chez les enfants infectés par le VIH. -Modèles animaux: infection du macaque par le virus de l'immunodéficience simienne ou SIV.

Abstract

Cell mediated immune responses are a major determinant in the pathogenesis of viral infections. The functions of antigen specific T lymphocytes are required for recovery from viral infections, for clearance of virus or control of persistent infection. On the other hand, an antiviral immune response may also result in immunopathology when an inflammatory response destroys cells infected by a relatively non cytopathic virus. Infection by the human immunodeficiency virus (HIV) results in a majority of cases, after a long incubation period, in the acquired immunodeficiency syndrome (AIDS). The immunologic dysfunctions of AIDS, resulting from depletion of CD4+ lymphocytes for which HIV is tropic, have been well characterized, but little is known about protective immunity and the mechanisms of the pathogenesis of AIDS. A major goal of our group is to study the role of HIV-specific cytotoxic responses in the physiopathology of AIDS. In particular , our initial goal was to define the role of cytotoxic T lymphocytes (CTL) activities in HIV infection. We have focused our efforts in different directions 1- Role of CTL early in infection in pediatric AIDS infection, 2- CTL recognition of various HIV-1 clades, 3- Role of the 32bp deletion of CCR5 (*32) on disease progression in HIV-infected infants born to infected mothers. 4-Effect of treatment with a combination of reverse transcriptase and protease inhibitor agents on the CD8+ T-cell CTL functions recovery in treated children. 5-mechanism of control of HIV replication by CD8+ T lymphocytes. 6-animal models.

Texte du rapport

Mots clés : HIV, lymphocytes T cytotoxiques, charge virale, vaccination , ADSN, HBs/HIV.

Personnel de l'unité

Secrétariat de l'unité

JEWIARZ Danielle, I.P. djewiarz@pasteur.fr

Chercheurs de l'unité

BUSEYNE Florence, I.P. florence@pasteur.fr FEVRIER Michèle, C.N.R.S. mfevrier@pasteur.fr RIVIERE Yves, I.P. riviere@pasteur.fr

Stagiaires de l'unité

BUI Eida, Médecin Stagiaire
CATTEAU Adeline, D.E.A. acatteau@pasteur.fr LE BORGNE Sylvie, Thésard
SINGH Mandal PhD, Visiteur, USA. msingh@pasteur.fr

Autre personnel de l'unité

FLEURY Béatrice I.P. bgs@pasteur.fr
JANVIER Geneviève I.P. gjanvier@pasteur.fr PORROT Françoise I.P. sous contrat. fporrot@pasteur.fr

Publications de l'unité

En cas de problèmes ou de remarques concernant ce serveur Web, écrire à rescom@pasteur.fr. Cette page a été modifiée pour la dernière fois le Mardi 9 Mai 2000 à 13 h 13 (Temps Universel) .