Institut Pasteur Rapport d'activité de l'unité Immunophysiologie Moleculaire

CNRS URA 1961


Responsable : BORDENAVE Guy,CNRS (gbordena@pasteur.fr)

Résumé du rapport

Lorsque les cellules du système immunitaire (lymphocytes (L)T, LB) entrent en communication, les récepteurs cellulaires provoquent des signaux qui transmettent l'information à l'intérieur de la cellule et déclenchent la réaction appropriée.Nous avons développé des systèmes qui permettent de mimer ces situations et d'étudier les mécanismes biochimiques et génétiques qui régissent ces relations.

Abstract

Cells of the immune system talk to each other by means of cell surface contacts.Cell surface receptors involved in these contacts are able to transduce informations inside the cells and to provoke the appropriate reaction.We designed systems (essentially with T and B lymphocytes) which allow to mimic such situations and to study the biochemical and genetical mechanisms underlying these relationships.

Texte du rapport

Analyse de la présentation d'un superantigène d'origine végé- tale,l'agglutinine de la grande ortie par les molécules du complexe majeur d'histocompatibilité de classe I et de classe II.
(Paolo Truffa-Bachi - Paula Rovira).

L'agglutinine de la grande ortie (UDA) est le seul superantig ène d'origine végétale décrit jusqu'à maintenant. La poursuite de notre programme de recherche a permis de préciser que l'UDA pouvait être présentée à la fois par les molécules du complexe majeur d'histocompatibilité(CMH) de classe I et de classe II avec des affinités très voisines.Ces liaisons sont inhibées par les glucides spécifiques de l'UDA. Bien que l'UDA soit une lectine qui se fixe à plusieurs glycoprotéines membranaires, seules les molécules du CMH présentent efficacement l'UDA aux lymphocytes T.Ces données impliquent que la liaison de l'UDA à la chaîne VB du récepteur des lymphocytes T est conditionnée par la structure du complexe UDA-CMH.Cette hypothèse est actuellement testée par la résolution cristallographique de l'UDA.

Interactions des lipopolysaccharides (LPS) avec les cellules du système immunitaire.
(Robert Girard - Thierry Pédron).

Nous avons mis en évidence, sur les cellules de type polymorphonucl éaire de moelle osseuse de souris et d'homme l'expression d'un récepteur au LPS, induit par le LPS lui-même. Nos résultats expérimentaux suggèrent que ces 2 types de récepteurs, l'un constitutif appelé LpsR1 et l'autre inductible appelé LpsR2 sont distincts. Nous travaillons à caractériser ces 2 types de récepteurs et à déchiffrer les voies de signalisation qui les relient. L'utilisation du produit PPDm2-B, un analogue de synthèse du lipide A, inhibant le processus d'induction déclenché par le LPS, et l'emploi de peptides présentant une activité anti-endotoxine nous permettent d'aborder l'étude du récepteur constitutif.

Etude, chez la souris, des mécanismes cellulaires et moléculaires de la suppression, induite au moyen de LT, de l'expression de l'IgG2ab et de l'acquisition de la tolérance à son égard.
(Guy Bordenave - Laleh Majlessi).

Les souris de l'haplotype allotypique Igha sont constitutivement dotées de LT capables d'exercer une suppression totale et chronique (mais expérimentalement réversible) de l'expression de l'IgG2a de l'haplotype allotypique Ighb. L'interaction entre LT et LB qui en découle est restreinte par les molécules de classe I du complexe majeur d'histocompatibilit é. De plus, les LT exercent leur action à l'égard des LB cibles en empruntant alternativement ou de façon concomitante les deux voies classiques par lesquelles se réalise la cytotoxicité : la voie employant la perforine et celle empruntant le composé appelé Fas. La tolérance dans laquelle on peut amener les LT anti-IgG2ab s'abroge spontanément par émergence de novo de LT anti-IgG2ab et non par réversion d'anergie.

Mots Clefs :
Superantigènes, lymphocytes T, lipopolysaccharide, récepteurs, suppression, tolérance.

Enseignement :
Paolo Truffa-Bachi est Directeur du cours d'Immunologie Approfondie de l'Institut Pasteur.

Robert Girard participe à l'enseignement d'Immunologie à l'Université Paris VII.

Guy Bordenave participe au cours d'Immunologie Générale de l'Institut Pasteur.

Personnel de l'unité

Secrétariat de l'unité

THEPAUT Sylvana, IP

Chercheurs de l'unité

CHABY Richard, CNRS
GIRARD Robert, P7
MAJLESSI Laleh, IP
TRUFFA-BACHI Paolo,CNRS

Stagiaires de l'unité

MASCARELL Laurent, Thèse
ROVIRA Paula, Thèse

Autre personnel de l'unité

DARDENNE Pascal, IP
DENOYELLE Chantal, CNRS
HUESCA-FALCO Michèle, CNRS
PEDRON Thierry, IP
SELLIER Christèle, CNRS

Publications de l'unité

98 180 352
99 081 743
98 417 543
184 KV 0005 Current Contents

Rovira, P., M.Buckle, J.-P. Abastado, Peumans, W. and Truffa-Bachi, P. Major histocompatibility class I molecules present urtica dioica agglutinin, a superantigen of vegetal origin, to T lymphocytes. Eur. J. Immunol. 1999.29:1571-1580.

En cas de problèmes ou de remarques concernant ce serveur Web, écrire à info@pasteur.fr. Cette page a été modifiée pour la dernière fois le Mardi 11 Mai 1999 à 11 h 24 (Temps Universel) .