Institut Pasteur Rapport d'activité de l'unité Génétique de la différenciation

CNRS URA 1773


Responsable : WEISS Mary C. (mweiss@pasteur.fr)

Résumé du rapport

L'unité étudie les facteurs et les mécanismes moléculaires impliqués dans l'établissement et le maintien de la différenciation hépatique : rôles et régulations de HNF4 et HNF6 ; transitions dans la différenciation de cellules hépatiques et les facteurs responsables; structure chromatinienne de la région régulatrice du gène de la phenylalanine hydroxylase; rôles des sous-unités régulatrices de la PKA.

Abstract

The unit studies the factors and molecular mechanisms responsible for the establishment and maintenance of hepatic differentiation, including: roles and regulation of HNF4 and HNF6; transitions in the differentiation of liver cells and the factors involved; chromatin structure of the regulatory region of the phenylalaine hydroxylase gene; roles of PKA regulatory subunits.

Texte du rapport

Rôles et régulations de HNF4 et HNF6 (Responsables : Alain Bailly, Catherine Deschatrette, Maria-Elena Torres Padilla)

L'expression forcée de HNF4 dans des cellules dédifferenciées d'origine hépatique est suffisante pour restaurer une partie du phénotype hépatique. La régulation de l'expression de ce gène clef est en cours d'étude. La dissection moléculaire d'un enhanceur du gène et la définition des facteurs de transcription impliqués dans le maintien de son expression sont en cours. Une définition de la région d'initiation de transcription du gène dans différentes lignées hépatiques est également en cours d'analyse. De plus, une collaboration avec le laboratoire du Professeur Rousseau à l'Université de Louvain est en cours pour étudier l'expression et le rôle de HNF6, un facteur de transcription hépatique récemment cloné.

Transitions dans la différenciation de cellules hépatiques et les facteurs responsables (Responsables: Francesca Spagnoli, Helénè Strick)

A partir de souris transgéniques exprimant une forme tronquée de c-Met humain il a été possible d'obtenir des lignées immortalisées et non-transformées de cellules hépatiques. L'analyse et le clonage en série de ces cellules a permis l'identification d'une cellule précurseur, dénommée cellule palmate, capable de se différencier en hépatocyte ou en cellule de duct biliaire. Le FGF, ou culture sur gélatine ou en présence de DMSO provoque la transition vers l'hépatocyte tandis que la croissance en matrigel favorise la différenciation vers les cellules de ducts biliaires. Des expériences en cours visent à préciser l’éventail des potentialités de différenciation de la cellule palmate. (Collaboration avec le laboratoire du Professeur Tripodi à Rome).

La structure chromatinienne de la region regulatrice du gène de la phenylalanine hydroxylase. (Responsables : Daniela Faust, Anne Bristeau et Anne-Marie Catherin)

Dans des cellules exprimant la PAH, une structure « ouverte » de la chromatine, caractérisée par quatre sites hypersensibles à la DNaseI a été identifiée. L’activité du gène de la PAH dépend d’hormones et de la protéine HNF1a. Dans le foie de souris déficientes en HNF1a, la PAH n'est pas exprimée et la structure « ouverte » de la chromatine n’est pas établie. Ce résultat implique HNF1a dans l’établissement de cette structure et l’activation de l’expression de la PAH (collaboration avec l’unité des Virus Oncogènes). Nous complétons ces analyses par l’étude de lignées d’hépatome exprimant de façon stable un gène rapporteur sous contrôle de la région régulatrice du gène murin ou humain. Dans ces cellules, les sites hypersensibles attendus sont présents, et la réponse du gène rapporteur aux hormones est appropriée. Ce système sera exploité pour préciser les séquences nécessaires à l'expression du gène et à la formation des sites hypersensibles.

Rôles de sous-unités regulatrices de la PKA (Responsables : Daniela Faust, Tereza Imaizumi-Scherrer, Sébastien Barradeau)

Nos études de l'expression de transcrits pour les différentes sous-unités de la PKA au cours du développement ont révélé que RIa, une sous-unité régulatrice, est localisée à la jonction neuro-musculaire. Une forme étiquetée et mutante de RIa, qui n'est pas capable de dissocier de la sous-unité catalytique en présence de l'AMPc, a été introduite dans des souris transgéniques. Des études de localisation et d'effet métabolique du transgène sont en cours d'étude. De plus, l'analyse de sites de démarrage de transcription du gène RIa a révélé l'existence de cinq premiers exons alternatifs non codants. L'utilisation de ces exons dans différents tissus de souris est analysée.

Personnel de l'unité

Secrétariat de l'unité

PAPELARD Solange, IP, papelard@pasteur.fr

Chercheurs de l'unité

BAILLY Alain, INSERM, abailly@pasteur.fr FAUST Daniela, IP, dfaust@pasteur.fr
IMAIZUMI-SCHERRER Tereza, CNRS, mayumi@pasteur.fr

Stagiaires de l'unité

BARRADEAU Sébastien, Thèse, sbarrade@pasteur.fr BRISTEAU Anne, Thèse, bristeau@pasteur.fr SPAGNOLI Francesca, Post-doc
STRICK Hélène, Thèse,
TORRES PADILLA Maria-Elena, Thèse, mtorres@pasteur.fr

Autre personnel de l'unité

CATHERIN Anne-Marie, IP, acatheri@pasteur.fr DESCHATRETTE Catherine, CNRS
MULET Céline, IP

Publications de l'unité

99034598
98350142
98213648
98139552

En cas de problèmes ou de remarques concernant ce serveur Web, écrire à info@pasteur.fr. Cette page a été modifiée pour la dernière fois le Vendredi 21 Mai 1999 à 9 h 53 (Temps Universel) .