Institut Pasteur Rapport d'activité de l'unité Biochimie Cellulaire

CNRS URA 1129


Responsable : GOLDBERG Michel (goldberg@pasteur.fr)

Résumé du rapport

Les travaux de l'Unité portent sur divers problèmes liés à la structure et à l'intégration des protéines dans plusieurs fonctions cellulaires: l'acquisition de la structure fonctionnelle des protéines, les aspects énergétiques de leurs interactions, l'origine atomique de leur stabilité et de leur fonction, l'utilisation comme agents vaccinants de protéines modifiées par "greffage" de peptides artificiels, l'évolution forcée de protéines vers l'apparition de nouvelles fonctions.

Abstract

Reasearch in this Unit deals with a variety of problems related to the structure of proteins and their integration in several cellular functions such as the acquisition of the functional structure of proteins, the energetic aspects of their interactions, the atomic origin of their stability and function, the use of modified proteins carrying "grafted" artificial peptides for vaccination, and the evolution of proteins forced to acquire new non-natural functions.

Texte du rapport

I- Repliement des protéines
(Michel Goldberg)

Ces recherches portent sur la connaissance, au niveau fondamental, des mécanismes qui permettent à une protéine d'acquérir en quelques secondes la structure tridimensionnelle complexe, dite "native", qui lui confère ses propriétés biologiques. Les connaissances ainsi acquises sont utilisées pour améliorer la structuration des protéines, en particulier dans des processus industriels liés aux biotechnologies.

a- Etude des intermédiaires précoces de repliement (Alain-F. Chaffotte - Michel Goldberg)

Les propriétés cinétiques du repliement et de la réactivation d'une protéine bactérienne, la thiorédoxine, ont fait l'objet au laboratoire d'études qui ont abouti à un schéma détaillé mettant en évidence plusieurs étapes de repliement sur des chemins parallèles. Les événements structuraux intervenant dans certaines de ces étapes ont pu être caractérisés par l'étude de la reconstitution de la thioredoxine lors de l'assemblage de deux fragments complémentaires. La comparaison des propriétés cinétiques et thermodynamiques de l'assemblage des fragments et du repliement de la protéine entière a permis de mieux cerner les rôles relatifs des différents types d'interactions (locales ou à longue distance) lors des étapes précoces du repliement. Cette étude a été réalisée en collaboration avec le laboratoire de M.L. Tasayco (City College- New York).

Nous avons par ailleurs poursuivi l'étude du couplage entre la formation d'interactions à longue portée (les ponts disulfures) et l'apparition de structures locales (les alpha-hélices et les brins beta de la structure secondaire) lors des étapes précoces du repliement d'une protéine modèle particulièrement bien adaptée, le lysozyme de poule. Pour cela, en collaboration avec le Prof. Ruoppolo de l'Université de Salerne (Italie), nous avons utilisé une méthode fondée sur la spectrométrie de masse que nous avons mise au point l'année passée pour suivre la formation des ponts disulfures lors de la renaturation-oxydation du lysozyme réduit. Nous avons ainsi pu observer les cinétiques d'apparition d'intermédiaires à 1, 2, 3 et 4 ponts disulfures, et montrer que le début de la formation de structures secondaires locales exige la présence d'au moins 2 ponts disulfures. La structure secondaire semble achevée lors de la formation du 3ème pont disulfure.

Pour identifier ceux des ponts disulfures essentiels à la formation de structures secondaires, nous avions construit 4 doubles mutants dans chacun desquels les 2 cystéines engagées dans l'un des 4 ponts S-S avaient été remplacées par 2 alanines. Les protéines correspondantes sont exprimées dans E. coli sous forme de protéines agrégées insolubles (corps d'inclusion). Nous avons cette année mis au point un protocole de solubilisation de ces agrégats. Une méthode de purification partielle, applicable à tous les mutants du lysozyme, a été mise au point et des études préliminaires ont permis de montrer que les protéines ainsi partiellement purifiées pouvaient être, au moins en partie, renaturées. Ces résultats servent de base à la préparation, actuellement en cours, de chacune des protéines mutantes en vue de l'étude de la cinétique de leur repliement.

Toujours dans le but de comprendre le rôle des interactions à longue portée dans les étapes initiales du repliement, nous avons achevé l'étude de la conformation qu'adopte la chaîne peptidique de l'apocytochrome c (désordonnée en l'absence d'interactions spécifiques) lorsqu'elle forme des interactions non covalentes à longue portée avec soit son ligand spécifique (l'hème), soit des anticorps monoclonaux spécifiques de la conformation native. La caractérisation de ces conformations a été réalisée en mesurant leurs affinités pour des anticorps monoclonaux par ELISA et par microcalorimétrie (en collaboration avec le laboratoire de R.M.N.). L'analyse des résultats expérimentaux, achevée cette année, a mis en évidence la présence d'éléments locaux de structure native au sein de ces conformations et de préciser les aspects énergétiques de certaines de ces structures locales.

b- Utilisation de sulfobétaines non détergentes pour améliorer le repliement in vitro (Michel Goldberg)

La renaturation in vitro, fréquemment utilisée pour la préparation de protéines produites par manipulations génétiques, est souvent très peu efficace du fait de la formation de molécules mal repliées, insolubles, inactives. En collaboration avec une équipe du CEA de Grenoble, nous étudions depuis quelques années une famille de molécules, les sulfobétaines non détergentes, dont certaines s'avèrent être d'excellents "adjuvants" qui minimisent la formation de protéines mal repliées, et améliorent considérablement l'efficacité de la renaturation. Nous poursuivons cette étude en élargissant le spectre des protéines renaturées à l'aide de ces molécules et abordons maintenant des essais de renaturation de protéines membranaires.

c- Modélisation moléculaire de l'équilibre d'association entre sous-unités de la DHFR R67 (Arnaud Blondel)

Les activités du groupe sont axées sur l'étude expérimentale et théorique des associations entre macromolécules biologiques, et visent à améliorer les méthodes de modélisation de telles associations impliquées dans divers processus biologiques. L'amélioration de ces méthodes est un enjeu très important pour la fiabilité des programmes de calculs d'interactions, de plus en plus utilisés dans la conception de nouveaux agents thérapeutiques. Nos travaux sont réalisés sur une protéine, la dihydrofolate réductase DHFR R67, faisant des associations avec elle-même. Des variants de cette protéine permettant de sonder l'importance des différents contacts de l'association ont été construits par génie génétique. Leurs associations sont caractérisées, sur le plan énergétique, par diverses méthodes physico-chimiques. En parallèle, l'énergie de ces associations est modélisée à l'aide d'un programme informatique, CHARMM, auquel nous avons apporté des modifications pour représenter un système de plus de 50000 atomes avec des méthodes de pointe adaptées pour utiliser efficacement les calculateurs à architecture parallèle (Cray T3E, SGI PowerChallenge etc...).

Pour sonder quantitativement la contribution des liaisons hydrogène à l'énergie de l'association, nous avons étudié l'effet du remplacement par divers acides aminés de l'histidine H62 et/ou de la sérine S59, impliquées dans la formation d'une liaison hydrogène dans l'interface entre deux dimères de la DHFR R67. Après avoir produit, exprimé et purifié une quinzaine de mutants, nous avons montré qu'ils sont tous inactifs et dissociés en dimères. Cette observation est en bon accord avec la forte diminution d'énergie d'interaction estimée pour la perte simultanée des 4 liaisons hydrogène au sein du tétramère. Nous avons alors montré que le mélange de certains couples de dimères mutants inactifs, pour lesquels 2 seulement des 4 liaisons hydrogène peuvent se faire, aboutit à la formation de molécules actives, hétérotétramériques. Nous avons déterminé la constante d'équilibre d'association-dissociation de ces hétérotétramères à l'aide d'une méthode de mesure très précise que nous venons de mettre au point, et nous avons étudié l'effet du pH sur cette constante. Nous disposons donc désormais des valeurs expérimentales nécessaires pour tester la validité des modélisations de la contribution des liaisons hydrogène en fonction du pH au sein des hétérotétramères.

d- Cinétique d'association-dissociation de la DHFR R67 (Annick Méjean)

Notre étude de l'équilibre dimères-tétramères de la DHFR R67 a été complétée par la mesure de ses constantes de vitesse d'association et de dissociation. Pour cela, la DHFR R67 a été soumise à des sauts de pH réalisés par mélange rapide au stopped-flow, et l'évolution de son état d'association a été suivi par fluorimétrie. Un programme informatique permettant d'extraire simultanément la constante de dissociation de 1er ordre et la constante d'association de 2ème ordre à partir des courbes de fluorescence a été développé, et utilisé pour déterminer l'effet du pH sur ces deux constantes. Cette étude a permis de montrer que, pour des pH inférieurs ou égaux à 6,5, l'équilibre semblait obéir à un mécanisme simple à deux états (la constante d'équilibre étant égale au rapport des constantes de vitesse). Par contre, pour des pH plus élevés où la concentration en ions H+ est très faible, une déviation de la cinétique de dissociation par rapport à un mécanisme simple de premier ordre a été mise en évidence et suggère que l'étape qui déclenche la dissociation est la protonation du tétramère. Cette observation est importante pour la modélisation de l'effet du pH sur les constantes d'équilibre à pH neutre.

II- Ingénierie des protéines (URL
www.pasteur.fr//units/bcel/peng) (Hugues Bedouelle)

Les travaux du groupe d'Ingénierie des Protéines ont porté sur la stabilité des protéines et sur les mécanismes de reconnaissance macromoléculaire, en particulier entre anticorps et antigènes.

a- Maturation de l'affinité des anticorps (Patrick England et Hugues Bedouelle)

Des mutations hypersomatiques améliorent l'affinité des anticorps durant la phase secondaire de la réponse immunitaire contre un antigène. La compréhension de leur mode d'action serait utile pour manipuler rationnellement les anticorps en vue d'applications. Nous avons choisi l'anticorps mAbD1.3, dirigé contre le lysozyme de poule, comme modèle expérimental. mAbD1.3 contient 5 mutations somatiques non-silencieuses qui se sont produites durant le processus de maturation. Après avoir reconstitué l'anticorps germinal dont mAbD1.3 provient, nous avons évalué l'importance énergétique et cinétique de chacune des mutations somatiques, prise individuellement ou en combinaison, en utilisant l'appareil BIAcore. Nous avons trouvé que les mutations induisaient une amélioration globale d'affinité d'un facteur 60, principalement due à une diminution de la vitesse de dissociation. Nous avons montré que leurs effets étaient additifs et indépendants du contexte. Par conséquent, leur ordre d'apparition n'était pas important. La plus grande partie de l'amélioration d'affinité était due à une seule mutation somatique, VL-N50Y, qui affecte un résidu de l'interface entre mAbD1.3 et le lysozyme. Les 4 autres mutations jouaient seulement un rôle marginal, ce qui pose la question de leur mécanisme de sélection.

b- Affinité des anticorps et présentation des antigènes aux cellules T (Patrick England et Hugues Bedouelle)

Nous avions précédemment construit une dizaine de mutations dans le paratope (site actif) de l'anticorps monoclonal mAbD1.3 et caractérisé leurs effets sur l'association entre mAbD1.3 et le lysozyme, son antigène. En collaboration avec l'Unité de Biologie des Régulations Immunitaires (Institut Pasteur), nous avons utilisé ces mutations pour étudier comment les propriétés d'association entre anticorps et antigène affectent la capture d'un antigène par les cellules B et sa présentation aux cellules T. Nos résultats ont montré que la vitesse de dissociation (koff) entre les mutants de mAbD1.3 et le lysozyme déterminait l'efficacité de la présentation du lysozyme aux cellules T. Par conséquent, la maturation d'affinité dans les lymphocytes B pourrait augmenter leur capacité à collaborer avec les cellules T et ainsi contribuer à la sélection de clones de cellules B ayant une forte affinité pour l'antigène.

c- Structure de la tyrosyl-ARNt synthétase (Valérie Guez et Hugues Bedouelle)

Les aminoacyl-ARNt synthétases catalysent l'activation des acides aminés et leur couplage aux ARNs de transfert apparentés. Elles peuvent servir de cible pour de nouveaux antibiotiques. La tyrosyl-ARNt synthétase (TyrRS) de Bacillus stearothermophilus comprend un domaine N-terminal catalytique et un domaine C-terminal qui est impliqué dans la reconnaissance de l'anticodon et apparaît désordonné dans la structure cristalline. Nous avions montré précédemment que le domaine C-terminal, produit sous forme isolée, possède globalement une structure tridimensionnelle définie, stable et compacte. En alignant les séquences des TyrRSs procaryotes et mitochondriales connues, et en appliquant 5 programmes de prédiction de structure secondaire, nous avons pu suggérer que leurs domaines C-terminaux possèdent une structure secondaire précise et conservée. En collaboration avec le Laboratoire de Résonance Magnétique Nucléaire (Institut Pasteur), nous avons déterminé la structure secondaire du domaine C-terminal issu de B.stearothermophilus. Son arrangement est compatible avec notre prédiction et diffère de ceux qui sont trouvés chez d'autres domaines de fixation d'anticodons. La détermination de la structure tridimensionnelle est en cours.

d- Mécanismes structuraux d'évolution des protéines (Hugues Bedouelle)

L'évolution procède généralement par accumulation de mutations ponctuelles. Comment ce processus séquentiel permet-il l'évolution d'interaction tertiaires dans les protéines et celle de leur stabilité? Nous avons étudié une interaction tertiaire, au croisement de deux hélices alpha, dans la tyrosyl-ARNt synthétase (TyrRS) du thermophile B. stearothermophilus. Les résidus impliqués, Ile52 et Leu105, sont changés en Leu et Val respectivement dans la TyrRS du mésophile E. coli. Nous avons construit les mutations correspondantes dans la TyrRS de B. stearothermophilus. Les deux mutations affectaient la stabilité du dimère de TyrRS à des étapes différentes de son dépliement. L'une déstabilisait l'association entre les sous-unités et l'autre déstabilisait l'intermédiaire monomérique de dépliement. Les deux chemins mutationnels, allant du type sauvage de la TyrRS au double mutant I52L-L105V, en passant par l'un ou l'autre des deux simples mutants, n'étaient pas équivalents pour la stabilité de l'intermédiaire monomérique et pour la stabilité totale du dimère. L'un des chemins comprenait deux étapes neutres tandis que l'autre chemin comprenait une étape déstabilisatrice suivie par une étape stabilisatrice. La mutation I52L permettait L105V le long du premier chemin et la compensait le long du second chemin. Ainsi, les effets de I52L et L105V sur la stabilité dépendaient du contexte structural et nos résultats sont compatibles avec la théorie de l'effet de contexte dans l'évolution des protéines.

III- Adénylcyclase de Bordetella pertussis (Daniel Ladant - Agnès Ullmann)

Au cours de l'année 1998, nous avons poursuivi notre étude des relations structure-fonction d'une toxine bactérienne, l'adénylcyclase (AC) produite par Bordetella pertussis, l'agent de la coqueluche. Cette toxine possède la propriété tout à fait originale de pouvoir délivrer son domaine catalytique N-terminal dans le cytoplasme des cellules cibles directement à travers la membrane cytoplasmique de ces cellules. Cette propriété est exploitée pour transporter des épitopes T CD8+ dans les cellules présentatrices d'antigènes afin d'induire in vivo des réponses immunitaires à médiation cellulaire (lymphocytes T cytotoxiques). Les travaux réalisés en 1998, en collaboration avec l'équipe de C. Leclerc (Institut Pasteur), nous ont permis de préciser les modalités d'entrée de la toxine dans les cellules eucaryotes et notamment le rôle des charges électrostatiques, ainsi que les mécanismes moléculaires impliqués dans la présentation des épitopes T exogènes par les toxines recombinantes.

Par ailleurs, l'étude des relations structure/fonction du domaine catalytique adénylcyclase, nous a conduit à d'autres types d'applications dans le registre des biotechnologies. Nous avons élaboré un test génétique, fondé sur la complémentation fonctionnelle de deux fragments du domaine catalytique de l'AC, qui permet de détecter, chez E.coli, par des tests phénotypiques simples des interactions protéine-protéine. Cette technique, que nous avons brevetée, pourrait s'avérer un outil particulièrement adapté à la caractérisation d'interaction protéine-protéine in vivo ainsi qu'à la cartographie exhaustive des interactions entre l'ensemble des protéines codées à l'échelle d'un organisme entier ("protein linkage map"). Nous poursuivons le développement de cette technologie en collaboration avec la société Hybrigenics S.A., spécialisée dans la "protéomique fonctionnelle".

IV- Génétique acquisitive
(Philippe Marlière)

Seule une fraction infime des constitutions chimiques compatibles avec la prolifération cellulaire a pu être explorée au cours de l'évolution des espèces. Nous avons entrepris de remanier génétiquement des lignées microbiennes pour leur faire adopter des processus moléculaires déviant de tous ceux rencontrés dans la nature. L'accès à de telles lignées peut être recherché en réallouant des codons à d'autres acides aminés que ceux spécifiés par le code génétique usuel. Une tentative a été entreprise pour forcer l'incorporation de cystéine en réponse aux codons AUU, AUC et AUA de l'isoleucine et AUG de la méthionine chez E. coli.

Le croisement systématique de mutations faux-sens au site catalytique de la thymidylate synthase, occupé par une cystéine dans l'enzyme sauvage, avec des gènes synthétiques spécifiant des tRNA/Cys aux anticodons variables a montré que des souches portant des couples codons-anticodons complémentaires pouvaient être propagées indéfiniment sans apport exogène de thymidine. L'incorporation erronée de cystéine en réponse au codon AUA a aussi été imposée dans le site actif de l'amidase, un enzyme d'Helicobacter pylori absent chez E.coli. La propagation d'une mutation faux-sens de l'amidase chez E. coli en utilisant l'acétamide comme source d'azote fut rendue possible par surproduction conjointe de la cystéinyl-tRNA synthétase et du tRNA/Cys/AUA suppresseur, indiquant l'établissement d'un taux élevé d'incorporation de la cystéine à un codon isoleucine. L'efficacité de la cystéine dans la réallocation des codons peut être attribuée à son faible encombrement stérique et son caractère amphiphile, délinéant ainsi les contraintes qui gouvernent l'évolution du code génétique.

V- Cytométrie analytique
(Philippe Métézeau)

L'Unité a assuré le fonctionnement du service commun de Cytométrie analytique et préparative (SC 9 Inserm-Pasteur), équipé d'un cytomètre en image à balayage laser, d'un cytomètre en flux-trieur de cellules, d'un microscope confocal et d'un rotor à élutriation. Ce laboratoire a poursuivi ses recherches propres portant sur l'étude comparative de la méthylation des chromosomes, qui permet une approche de la connaissance du génome sur des critères structurels et fonctionnels. D'autre part, la technologie concernant le microprélévement de fragments chromosomiques et l'amplification de leur ADN que nous avons mise au point, est maintenant utilisée à des fins appliquées. Une exploitation industrielle est en cours d¹organisation.

Le laboratoire a également poursuivi ses activités de service. Une vingtaine d'équipes, principalement de l¹Institut Pasteur et de l¹INSERM ont en effet bénéficié de prestations de service pour réaliser 200 expériences environ. Celles-ci portent principalement sur la mesure de flux calciques, l'étude du cycle cellulaire, la quantification de récepteurs membranaires et l¹étude de l¹apoptose.

VI- Enseignement

L'Unité a la charge de l'organisation du Cours de Biochimie des Protéines (Directeur A. Chaffotte) associé au DEA de "Structure, Fonction et Ingénierie des Protéines (Paris 6/ Paris 7/ Paris11/ ENS/ Polytechnique/ CEA), et une partie importante de ce cours est réalisée par le personnel de l'Unité.

Le service commun de cytométrie analytique participe également à plusieurs cours de l'Institut Pasteur, de l'INSERM et des Universités.

Mots-clés:
protein folding; double hybride; biotechnologie

Personnel de l'unité

Secrétariat de l'unité

LENOIR Lucile, IP

Chercheurs de l'unité

BEDOUELLE Hugues, CNRS
BLONDEL Arnaud, IP
CHAFFOTTE Alain-François, IP
de CRÉCY-LAGARD Valérie, IP
DJAVADI Lisa, CNRS
ENGLAND Patrick, IP
GOLDBERG Michel, UP7 - IP
GUEZ Valérie, IP
KAMINSKI Pierre-Alexandre, IP
LADANT Daniel, CNRS
MARLIERE Philippe, IP
MEJEAN Annick, UP7
ROSE thierry, IP

Stagiaires de l'unité

BENSAADA Mustapha, Thèse
BODENREIDER Christophe, DEA
CONCONI Mariangela, Thèse
DAM Julie, Thèse
DORING Volker, Post-doc
GAILLARD Carole, DEA
GANDBHIR Meera, Post-doc
GEORGESCU Roxana, Thèse
GMIRA Sakina, Thèse
KARIMOVA Gouzel, Post-doc
MOOTZ Henning, Thèse
PARK Yung-Chul, Thèse
PINET Agnès, DEA
RENARD Martial, DEA
RONDARD Philippe,Thèse
ROUX Pascale,Thèse
ULLMANN Agnès, IP

Autre personnel de l'unité

BELLALOU Jacques, IP
EXPERT-BEZANCON Nicole, IP
KIEFER-BIASIZZO Hélène, IP
METEZEAU Philippe, IP
NAGEOTTE Roland, IP

Publications de l'unité

Groupe "Repliement des protéines":
98417437. Vuillard L, Rabilloud T, Goldberg ME. Interactions of non-detergent sulfobetaines with early folding intermediates facilitate in vitro protein renaturation. Eur. J. Biochem. 1998 Aug 15;256(1):128-135.

98332555. Georgescu RE, Li JH, Goldberg ME, Tasayco ML, Chaffotte AF. Proline isomerization-independent accumulation of an early intermediate and heterogeneity of the folding pathways of a mixed alpha/beta protein, Escherichia coli thioredoxin. Biochemistry 1998 Jul 14;37(28):10286-10297.

98290358. Guijarro JI, Djavadi-Ohaniance L, Baleux F, Delepierre M, Goldberg ME. Does a peptide bound to a monoclonal antibody always adopt a unique conformation? Res. Immunol. 1998 Feb;149(2):127-137.

Friguet B. Djavadi-Ohaniance L. Goldberg ME. Affinity. in: Encyclopedia of Immunology, 2nd edition, pp. 43-47, 1998

Goldberg ME.
Mesure des constantes cinétiques et d'équilibre entre macromolécules en solution par la méthode ELISA. Regard sur la Biochimie n° 2:16-20, 1998.

Delepierre M. Roux P. Chaffotte AF. Goldberg ME. 1H NMR characterization of renatured lysozyme obtained from fully reduced lysozyme under folding/oxidation conditions, a high-resolution liquid NMR study at magic angle spinning. Magn. Reson. Chem., 36:645-650, 1998.

Djavadi-Ohaniance L. Friguet B.
Determination of antibody affinity constant (Kaff). in: Immunological Techniques Made Easy, O. Cochet, J.L. Teilland, C. Santès, eds., Wiley Press, pp. 192-195, 1998.

Conconi M. Djavadi-Ohaniance L. Uerkvitz W. Hendil K.B. Friguet B. Conformational changes in the 20S proteasome upon macromolecular ligand binding analyzed with monoclonal antibodies. Arch. Biochem. & Biophys., 362:325-328, 1998

Groupe "Ingénierie des protéines":
England P.
Etude des cinétiques d'interaction entre macromolécules à l'interface solide-liquide au moyen du biosenseur BIAcore. Regards sur la Biochimie, 2: 27-32, 1998.

Park, Y. C. & Bedouelle, H. (1998) Dimeric tyrosyl-tRNA synthetase from Bacillus stearothermophilus unfolds through a monomeric intermediate: a quantitative analysis under equilibrium conditions. J. Biol. Chem., 273, 18052-18059.

Guermonprez, P., England, P., Bedouelle, H. & Leclerc, C. (1998) The rate of dissociation between antibody and antigen determines the efficiency of antibody-mediated antigen presentation to T cells. J. Immunol., 161, 4542-4548.

Rondard, P. & Bedouelle, H. (1998) A mutational approach shows similar mechanisms of recognition for the isolated and integrated versions of a protein epitope. J. Biol. Chem., 273, 34753-34759.

Groupe "Adenylcyclase":
98245153. Karimova G, Pidoux J, Ullmann A, Ladant D. A bacterial two-hybrid system based on a reconstituted signal transduction pathway. Proc Natl Acad Sci U S A 1998 May 12;95(10):5752-6.

98380436. Bartoli M, Monneron A, Ladant D. Interaction of calmodulin with striatin, a WD-repeat protein present in neuronal dendritic spines. J Biol Chem 1998 Aug 28;273(35):22248-53.

98445405. Karimova G, Fayolle C, Gmira S, Ullmann A, Leclerc C, Ladant D. Charge-dependent translocation of Bordetella pertussis adenylate cyclase toxin into eukaryotic cells: implication for the in vivo delivery of CD8(+) T cell epitopes into antigen-presenting cells. Proc Natl Acad Sci U S A 1998 Oct 13;95(21):12532-7.

98175683. Steffen P, Ullmann A. Hybrid Bordetella pertussis-Escherichia coli RNA polymerases: selectivity of promoter activation. J Bacteriol 1998 Mar;180(6):1567-9.

Susstrunk U. Pidoux J. Taubert S. Ullmann A. Thompson CJ. Pleiotropic effects of cAMP on germination, antibiotic biosynthesis and morphological development in Streptomyces coelicolor. Mol. Microbiol., 30:33-46 (1998).

Groupe "Génétique acquisitive":
98429511. Doring V, Marliere P. Reassigning cysteine in the genetic code of Escherichia coli. Genetics 1998 Oct;150(2):543-51.

Kreimeyer A. Marlière P.
Synthesis of peptidinol adenylates.
Nucleosides & Nucleotides 17(12):2339-2350, 1998.

Groupe "Cytométrie analytique":
98277112. Bensaada M, Kiefer H, Tachdjian G, Lapierre JM, Cacheux V, Niveleau A, Metezeau P. Altered patterns of DNA methylation on chromosomes from leukemia cell lines:
identification of 5-methylcytosines by indirect immunodetection. Cancer Genet Cytogenet 1998 Jun;103(2):101-9.

Ratinaud MH. Métézeau P.
La cytométrie en flux: Développements récents. Spectra-biologie, 17:46-48, 1998.

En cas de problèmes ou de remarques concernant ce serveur Web, écrire à info@pasteur.fr. Cette page a été modifiée pour la dernière fois le Lundi 17 Avril 2000 à 8 h 35 (Temps Universel) .