Santé / Info-HPV

FAQ

J'ai entendu parler du papillomavirus par les médias, qu'est-ce que c'est ?

Le papillomavirus est un virus qui se trouve partout sur le corps, sur la peau ou sur les muqueuses. C'est un virus très banal qui le plus souvent ne donne aucun signe d'infection. Quelquefois, il peut donner des verrues. Quand il infecte le col de l'utérus pendant longtemps, il peut créer des lésions qui peuvent se transformer en cancer au bout de nombreuses années. 

Est-ce que c'est un virus dangereux ?

Non, le plus souvent, il n'est pas dangereux d'être infecté par ce virus. Le corps s'en débarrasse tout seul en un à deux ans. Certains virus qui infectent le col de l'utérus pendant longtemps peuvent être responsable de lésions qui peuvent évoluer vers le cancer au bout de nombreuses années. On les appelle les papillomavirus à risque oncogène.


L'infection est-elle aussi fréquente chez les femmes que chez les hommes ?

Oui, l'infection est aussi fréquente chez les femmes que chez les hommes. L'infection se transmet lors des contacts sexuels ou des attouchements.

Comment s'attrapent les papillomavirus ?

Ces virus peuvent s’attraper lors de divers rapports amoureux, y compris lors de rapports oraux ou par contact cutané.

Y a-t-il un moyen pour éviter de se faire infecter par ce virus ?

Oui, l'utilisation du préservatif lors de chaque rapport sexuel permet de diminuer le risque de s'infecter par le papillomavirus et par d'autres virus et microbes. Il existe maintenant un vaccin qui, administré avant le début de la vie sexuelle permet d'éviter l'infection contre les papillomavirus à risque oncogène. On peut aussi réduire le risque de s'infecter par les papillomavirus en retardant l'âge des premiers rapports sexuels, jusqu'à ce que le col de l'utérus soit bien formé.


J'ai une infection par le papillomavirus, est-ce que je vais avoir un cancer ?

Non, la plupart des infections par les papillomavirus ne donnent aucune lésion. Alors que toutes les femmes et tous les hommes s'infectent au début de leur vie sexuelle par les papillomavirus, le nombre de cancers du col est, par exemple, seulement d’environ 3000 cas par an en France.

Comment le virus peut donner le cancer ?

Le papillomavirus est un virus qui se trouve partout sur le corps, sur la peau ou sur les muqueuses. C'est un virus très banal qui le plus souvent ne donne aucun signe d'infection. Quelquefois, il peut donner des verrues. Quand il infecte le col de l'utérus pendant longtemps, il peut créer des lésions qui peuvent se transformer en cancer au bout de nombreuses années.

J'ai une infection par le papillomavirus, est-ce que je vais pouvoir avoir des enfants ?

Bien sûr ! Le papillomavirus n'empêche pas une femme d'avoir des enfants, par contre, si une femme a des verrues génitales, il est possible que ces verrues grossissent pendant la grossesse.

J'ai une infection par le papillomavirus, est-ce que je vais contaminer mon partenaire ?

Le papillomavirus est un virus extrêmement contagieux. L'utilisation du préservatif peut réduire le risque de transmission du virus a son partenaire, elle préserve aussi d'autres infections sexuellement transmissibles. Si l'on est infecté par les papillomavirus il est important d'informer son partenaire et d'en parler avec elle/lui. On peut aussi en parler avec son médecin.


J'ai une infection par le papillomavirus, est-ce que c'est mon partenaire qui me l'a donnée ?

La découverte d'une infection par le papillomavirus ou la survenue de verrues génitales ne signifie pas que l'infection vient d'arriver. Elle a pu survenir des années auparavant et ne devenir active que plus tard. Les verrues peuvent apparaître dans une période qui varie de 2 à 8 mois après la contamination.

J'ai une infection par le papillomavirus, est-ce que je vais la garder toujours ?

Non, la plupart des infections par le papillomavirus sont transitoires, elles disparaissent spontanément en un à deux ans.

Je dois faire un test HPV, qu'est-ce que l'on va me faire ?

Le test HPV (papillomavirus humain) est un test de détection des papillomavirus à risque. Pour faire ce test, comme pour faire un frottis, le médecin prélève des cellules du col avec une brosse ou un écouvillon. Ces cellules sont ensuite envoyées à un laboratoire pour étude. Les résultats vous seront communiqués et commentés lors d’un rendez-vous avec votre médecin.

Mon test HPV est positif, qu'est-ce que cela veut dire ?

Lorsque les résultats du test HPV sont positifs, cela signifie que vous avez une infection par ce virus. Votre médecin vous proposera de faire une colposcopie (examen du col à la loupe). Avoir un test HPV positif ne signifie pas que vous allez avoir un cancer.

Tous les papillomavirus sont-ils identiques ?

Il existe de nombreux types de papillomavirus. Certains d'entre eux sont plus à risque oncogène. Ce sont eux qui peuvent donner le cancer après plus de 20 ans d'infection du col de l'utérus. Le dépistage du cancer du col de l'utérus par frottis permet de détecter les cellules précancéreuses et de les enlever avant qu'elles ne dégénèrent en cancer.

Est-ce que je peux savoir si je suis infecté(e) par le papillomavirus ?

L'infection par le papillomavirus est très fréquente, elle survient au début de la vie sexuelle. Chez les jeunes femmes et jeunes hommes, il n'y a aucun intérêt à saovir si l'on est infecté par le papillomavirus car, dans la plupart des cas, il va disparaître spontanément en un à deux ans.

Je n'ai jamais eu de rapport sexuel, est-ce que je suis infecté(e) par le papillomavirus ?

Non, l'infection par le papillomavirus ne survient pas avant le début de la vie sexuelle. C'est à cette période de la vie qu'il convient donc de se faire vacciner afin d'éviter une infection ultérieure par les papillomavirus à risque oncogène.

Pourquoi mon frottis montre-t-il des modifications sur les cellules de mon col de l’utérus ?

Les changements au niveau des cellules du col de l’utérus sont, pour la plupart, causés par une infection par les papillomavirus. On estime que 80% des adultes sont infectés par ces virus à un moment ou à un autre de leur vie.

Le résultat de mon frottis est ASC-US. Qu’est-ce que cela veut dire ?

L’ASC-US correspond à de petits changements cellulaires sur le col de l’utérus qui disparaîtront le plus souvent spontanément. D’autres examens, un nouveau frottis, ou un test HPV (test de détection des papillomavirus à risque), ou une colposcopie vont vous être proposés par votre médecin, pour surveiller ces changements cellulaires et leur disparition.

Mon frottis dit que j’ai une lésion de bas grade (LSIL). Qu’est-ce que cela veut dire ?

Le frottis LSIL, ou lésion de bas grade, correspond à de petites anomalies cellulaires qui disparaîtront le plus souvent spontanément. D’autres examens, un nouveau frottis ou une colposcopie vont vous être proposés par votre médecin pour surveiller ces changements cellulaires et leur disparition.

Je dois faire une colposcopie : qu’est-ce que c’est ?

C’est un examen du col de l'utérus et du vagin par l'intermédiaire d'un colposcope (loupe) pour rechercher et repérer des lésions dues à l’infection par les papillomavirus. Il permet de les biopsier pour confirmer le diagnostic et la gravité des lésions.

J'ai une verrue génitale, est-ce que c'est grave ?

Non, les verrues génitales ne sont jamais graves. Elles peuvent donner des symptômes désagréables et elles ne sont pas jolies mais elles peuvent toujours être traitées.

Est-ce que je peux les transmettre à ma/ mon partenaire sexuel ?

Les verrues génitales sont très contagieuses et se transmettent très facilement d'un partenaire à l'autre, elles peuvent cependant être traitées, il convient d'en parler à son médecin dès qu'on les a repérées.

Comment peut-on se soigner lorsque l'on a des verrues génitales ?

Il existe des produits pharmaceutiques qui peuvent être mis sur les verrues par le médecin. Il existe aussi des produits que l'on applique soi-même sur les verrues. Le plus souvent il faut faire plusieurs cures de traitement pour s'en débarrasser. Il existe aussi d'autres types de traitement comme la cryothérapie, la chirurgie pour éliminer complètement ces verrues. Elles pourront parfois réapparaître. Il faudra donc bien les surveiller.

J'ai des verrues et je suis enceinte, est-ce dangereux pour mon bébé ?

Les verrues risquent d'augmenter de volume pendant la grossesse. Le plus souvent elles ne sont pas transmises au bébé. On a cependant vu des cas où les femmes enceintes ont transmis les verrues à leur bébé sous forme de papillome de la gorge, mais c'est très rare.

Date de dernière mise à jour : 2 avril 2012