Envois aux CNR - Généralités

Afin de permettre la surveillance de l’évolution et des caractéristiques des infections correspondantes, parmi les missions des CNR définies par l’arrêté du 29 novembre 2004, figurent :

- L’identification et le typage d’espèces peu courantes,
- La confirmation de l’identification ou du typage d’espèces courantes,
- La réalisation de certaines expertises de pathologies infectieuses inhabituelles en France ou l’étude de la couverture immunitaire des populations.

Les souches doivent donc être envoyées aux CNR concernés, convenablement isolées sur milieux de transport adaptés avec leur identification, même présumée. 
Prendre contact, avant l’envoi, avec le CNR concerné pour tout renseignement à ce sujet car une souche mal isolée ou sur un milieu inapproprié est souvent irrécupérable. 

Liste des CNR placés sous la responsabilité de l’Institut Pasteur

N.B.
Concernant l’envoi d’échantillons prélevés sur des patients, si ces échantillons risquent de contenir des agents hautement pathogènes, ils ne doivent pas être envoyés à l’Institut Pasteur à Paris, mais directement au laboratoire P4 de Lyon.
Voir : procédure d’envoi

Pour tout autre envoi, les conditions sont indiquées dans le menu ci-contre. Ces conditions sont également reprises dans une plaquette d'information, mise à jour régulièrement, et adressée aux laboratoires correspondants des CNR.

Plaquette d'information

Les envois de matières infectieuses sont soumis à la réglementation du transport des matières dangereuses. Cette réglementation impose des obligations en matière d’emballage, d’étiquetage et de transport, qui sont détaillées dans cette rubrique.
Tout transport de matériels biologiques potentiellement infectieux demeure sous l’entière responsabilité de l’expéditeur.