Informations pratiques

Modalités générales de fonctionnement

Modalités spécifiques d'intervention

Conditions d’envoi des souches et autres produits biologiques 

En cas de suspicion d’isolement d’une souche de vibrion cholérique, prendre immédiatement contact avec le CNR
par téléphone au 33 (1) 45 68 82 21 ou au 33 (1) 40 61 33 85, afin de le prévenir de l’envoi d’une souche suspecte et de définir les conditions d’envoi de la souche (ou éventuellement du prélèvement de selles avec accord préalable du CNR). En l’absence de réponse sur ces postes fixes, la messagerie du répondeur indique un numéro d’appel d’urgence sur un téléphone portable.

Outre cette démarche auprès du CNR, il importe de signaler d’urgence la suspicion d’un cas de choléra, par tout moyen approprié (téléphone, télécopie, ...), au médecin inspecteur de l’agence régionale de santé concernée. La fiche de notification d’un cas de choléra peut être utilisée pour effectuer ce signalement, et également pour la notification du cas après confirmation de l’identification par le CNR (souches appartenant au sérogroupe O1 ou O139 de l’espèce Vibrio cholerae). 

Des recommandations ayant pour but de guider l’investigation et la gestion des alertes autour de cas suspects de choléra en France métropolitaine, en Guadeloupe, en Martinique et à la Réunion ont été publiées par l’InVS : "Guide d’investigation et d’aide à la gestion des alertes autour des cas importés de choléra en France" (hors contexte spécifique).

Les souches de vibrions non cholériques isolées chez l’homme peuvent être adressées au CNR sans contact préalable, accompagnées de la fiche de renseignements cliniques et épidémiologiques sur l’exposition du patient. Lorsque cette fiche n’accompagne pas la souche, le CNR l’adresse au microbiologiste dès réception de la souche.

Les souches de vibrions non cholériques isolées de produits alimentaires peuvent être adressées au CNR sans contact préalable. Le document accompagnant la souche doit obligatoirement indiquer le type de produit alimentaire (par exemple : crevette, poisson, etc..) et le pays d’origine du produit. Faute de ces renseignements, la souche ne sera pas étudiée.

Toutes les souches doivent être envoyées sur des milieux gélosés contenus dans des tubes à bouchage hermétique, pouvant résister aux chocs et placés dans des emballages respectant la réglementation en vigueur.

Les vibrions supportant mal le froid, les souches doivent être transportées à température ambiante.


Conditions financières

L'étude des souches d'origine alimentaire, environnementale ou animale, réalisée à la demande de laboratoires privés, est facturée. Pour plus de renseignements sur cette facturation, contacter le CNR.