Missions spécifiques

Objectifs

Dans le cadre des missions générales des Centres Nationaux de Référence, le CNR des Bactéries anaérobies et du Botulisme est désigné par le Ministère en charge de la Santé, et chargé plus particulièrement par la Direction Générale de la Santé (DGS) de contribuer à la surveillance épidémiologique des infections à bactéries anaérobies notamment le botulisme.

Missions générales des CNR


L’objectif du CNR est triple :

- Assister les laboratoires demandeurs et servir de référence technique,
- Informer et alerter les ministères concernés par la Santé Publique en cas de situation nouvelle,
- Acquérir et transmettre aux microbiologistes concernés toute information d’ordre épidémiologique, technique, scientifique ou bibliographique.


Intérêts pour la santé publique

Il est indispensable de répertorier de façon constante les bactéries anaérobies les plus fréquemment impliquées dans des pathologies graves : septicémies ; abcès du cerveau ; actinomycoses à anaérobies ; infections post-chirurgicales, suppurations ; gangrènes ; entérites nécrosantes ; affections digestives ; tétanos ; botulisme. 

Les bactéries anaérobies représentent un ensemble de bactéries extrêmement complexes en raison de leur diversité physiologique, métabolique et taxonomique (plus de 400 espèces actuellement recensées). De nombreuses espèces sont à la fois saprophytes des cavités naturelles de l’homme, et pathogènes opportunistes, certaines espèces sont toxinogènes. Hormis les toxi-infections alimentaires et les colites post antibiothérapies pour lesquelles une épidémiologie existe, les pathologies à anaérobies se manifestent le plus souvent sous forme de cas sporadiques. De ce fait, le recours au CNR pour les bactéries anaérobies est une aide précieuse pour les cliniciens et les laboratoires d’analyses polyvalentes pour qui la bactériologie anaérobie apparaît bien souvent comme une technologie difficile et fastidieuse.