Activités de service

Expertises

En France métropolitaine, le CNR contribue au diagnostic d’arboviroses endémiques (encéphalite à tiques, …) ou d’importation, pour lesquelles il n’existe pas de kits de diagnostic commercialisés ou pour lesquelles un laboratoire de haute sécurité de type P3 est requis.

Il est à noter qu’il existe des réactifs commerciaux permettant le sérodiagnostic de la dengue et de l’encéphalite à tiques.

Attention : avant tout envoi d’échantillon vers le CNR, lire attentivement le chapitre "Informations pratiques" afin d’appliquer la procédure spécifique à ces agents. En effet :

1. Compte tenu du grand nombre et de la diversité de répartition géographique des arbovirus, il est impératif pour le CNR de disposer de renseignements cliniques et épidémiologiques afin d’orienter au mieux le diagnostic étiologique.
2. Les échantillons biologiques, envoyés pour le diagnostic d’arbovirose doivent être emballés et acheminés conformément à la réglementation prévue pour le transport des matières infectieuses.

Techniques mises en oeuvre : 

- Sérologies : principalement par technique ELISA d’immunocapture d’immunoglobulines sérique ou de LCR. 

- RT-PCR : amplification en temps réel de l’ARN viral par la technique TaqMan® 

- Isolement viral : habituellement sur les lignées de cellules de moustiques en culture sauf pour le virus transmis pas les tiques. Alternativement, il peut être réalisé sur des cellules de mammifères en culture. Cette analyse est effectuée dans un local de confinement P3. 

- Tests additionnels : comme les tests de neutralisation utilisant les cultures virales sont aussi utilisés; ils servent principalement pour les contrôles de l’immunité port- vaccinale.

Le délai d’exécution est variable selon les cas,de quelques heures à 1 semaine.

Surveillance épidémiologique et alerte

Viroses endémiques

Le CNR, en France, participe à la surveillance des arboviroses endémiques, en relation avec l’InVS (Institut national de Veille Sanitaire) et la DGS (Direction Générale de la Santé).

- L’encéphalite à tiques (TBE) dont plusieurs cas ont été rapportés en Alsace, mais aussi dans les Alpes. 

- L’infection par le virus West Nile : ce virus est transmis par des moustiques du genre Culex et a pour hôte amplificateur les oiseaux. Le moustique véhicule le virus des oiseaux vers l’homme ou le cheval. Une surveillance de la circulation du virus West Nile (oiseaux, homme) est en place ; elle est plus particulièrement focalisée sur la Camargue et la Corse. 

- Autres arboviroses méditerranéennes : fièvre à virus Toscana ou Tahyna.....

Voir les rapports d’activité au chapitre "Actualités - Rapports


Viroses d’importation


Le CNR participe à la surveillance des maladies virales émergentes à l’échelon européen et international. Ainsi, le CNR des Arbovirus participe à la surveillance des cas importés de dengue et de chikungunya, et au dispositif de surveillance renforcée dans le sud de la France où le moustique vecteur Aedes albopicus est implanté.

Voir paragraphe "Collaborations et réseaux"


Autres expertises, collection de souches

Dans le cadre du CNR

- Evaluation d’immunité post-vaccinale chez l’homme : fièvre jaune, encéphalite à tiques et encéphalite japonaise.

- Constitution et entretien d’une souchothèque représentant une cinquantaine d’espèces virales de différentes familles (Alphavirus, Flavivirus, Bunyavirus, Orbivirus, Coltivirus, Arenavirus, ...)

Formation, transfert de connaissances

- Maintien et diffusion de matériel biologique de référence,
 
- Mise au point, évaluation et diffusion de techniques de diagnostic, 

- Enseignements, 

- Formation de stagiaires étrangers (Europe, Afrique, Asie).

Principaux thèmes de recherche

Les recherches sont menées par le CNR au sein de l’Unité Interactions Moléculaires Flavivirus-Hôtes (IMFH), en collaboration avec des entités de l’Institut Pasteur et en lien étroit avec les Instituts du Réseau International des Instituts Pasteur (RIIP).

- Evaluation de l’importance de la dengue et du chikungunya comme maladies d’importation,

- Amélioration des outils de diagnostic et développement de nouveaux outils.

Collaborations et réseaux

Le CNR fait partie du Réseau Européen des Maladies Virales d’Importation (ENIVD). Ce réseau regroupe des laboratoires spécialisés de 20 pays d’Europe. Les objectifs de ce réseau sont de surveiller l’introduction et la circulation de ces virus en Europe, de définir les conduites à tenir en cas d’importation de ces virus, d’échanger réactifs et matériel biologique et de standardiser les techniques de diagnostic. 


Dans le cadre du Réseau International des Instituts Pasteur


Le CNR est membres actif du Réseau International des Instituts Pasteur et Instituts Associés. A ce titre, il effectue :

- la surveillance épidémiologique du virus West Nile chez les oiseaux, l’homme et les vecteurs (Sénégal, République Centrafricaine, Madagascar, Maroc, Tunisie…), 

- l’étude épidémiologique de la fièvre jaune en Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire, Sénégal, Guinée).

Assurance qualité

Le CNR est engagé dans une démarche qualité, s’inscrivant dans le cadre de la politique qualité de l’Institut Pasteur.