Informations pratiques

Modalités générales de fonctionnement


Modalités spécifiques d'intervention

Circonstances et intérêt du diagnostic biologique

La rage est une encéphalite virale. Les examens de laboratoire sont les seuls à permettre de porter un diagnostic de rage avec certitude.
Chez l’animal, le diagnostic biologique s’effectue uniquement après la mort à partir du cortex, de l’hippocampe et du bulbe rachidien par des techniques permettant de répondre dans un délai bref, compatible avec l’urgence du traitement antirabique, ainsi qu’avec l’application efficace des mesures de prophylaxie sanitaire et médicale chez les animaux exposés.
Chez l’homme, le diagnostic après la mort s’effectue à partir des mêmes prélèvements. En revanche, le diagnostic est également possible chez le malade. Les prélèvements nécessaires sont dans ce cas la salive, le sérum, le liquide céphalorachidien et des biopsies cutanées au niveau de la nuque et du menton.

Conditions d’expédition des prélèvements

Les prélèvements doivent être acheminés dans un double emballage étanche dans une boîte isotherme avec une réserve de froid, le tout entouré d’un emballage carton.Voir réglementation pour le transport des matières infectieuses (ci-dessus). Ceci dans le double intérêt de préserver l’intégrité du paquet durant les manipulations du transport afin d’éviter tout risque de contamination et de conserver le prélèvement dans le meilleur état possible.

- Les prélèvements post mortem doivent être acheminés à une température de +4°C.
- Les prélèvements de salive, de liquide céphalorachidien et les biopsies cutanées seront maintenus à -20°C.

Une fiche de renseignements (fournie par le Ministère de l’Agriculture) doit accompagner ce prélèvement.
Fac-similé demande de diagnostic de la rage


Questions fréquemment posées

La congélation du prélèvement gêne-t-elle le diagnostic de la rage ?
Non 

Peut-on apporter un prélèvement le samedi ?

Oui 

Peut-on pratiquer un diagnostic de rage après fixation du prélèvement dans le formol ?

Les techniques usuelles ne pourront dans ce cas être utilisées. Un diagnostic par une technique immuhistochimique devra être entrepris. 

Peut-on pratiquer un diagnostic de rage sur un animal mort depuis une à deux semaines ?

Certaines techniques comme la recherche immuno-enzymatique d’antigènes rabiques sont possibles dans ce cas. 

Quels sont les délais de réponse ?

Les résultats définitifs sont disponibles moins de 5 jours après réception du prélèvement. 

A qui est adressée la réponse ?

La réponse est adressée à l’expéditeur du prélèvement: le Directeur Départemental des Services Vétérinaires ou le Directeur du Laboratoire Vétérinaire Départemental. 

L’institut Pasteur pratique t-il les sérologies antirabiques canines ?

Non, ces sérologies sont pratiquées par l’AFFSA-Nancy (tel: 03.83.29.89.50) et par quelques autres laboratoires vétérinaires.

Consultation antirabique