Missions spécifiques

Objectifs

La diversité des problèmes rencontrés et la particularité des infections fongiques par rapport aux pathologies surveillées par les autres Centres Nationaux de Référence (CNR) expliquent la pluralité des missions du Centre National de Référence Mycoses Invasives et Antifongiques, définie en accord avec la Direction Générale de la Santé fixant les modalités de désignation et les missions des centres nationaux de référence pour la lutte contre les maladies transmissibles. Il s’agit de missions d’expertise et de surveillance.

Le CNR a un rôle :

- d’aide pour l’identification d'isolats de champignons, en particulier ceux de genres ou d'espèces inhabituels, et pour la détermination de sensibilité aux antifongiques des isolats responsables d’infections invasives posant des problèmes thérapeutiques.

- de mise au point de techniques d’identification, de diagnostic, de typage ou de détermination de sensibilité aux antifongiques.

- de surveillance nationale des mycoses invasives, émergentes, communautaires ou liées au soin et de la résistance aux antifongiques.

- d’aide et de conseil pour la prise en charge diagnostique et thérapeutique des patients suspects ou atteints de mycoses graves et/ou rares.


Intérêt pour la santé publique

Dans ce cadre général, le CNR :

- reçoit, pour confirmation ou identification, des souches de champignons (levures et filamenteux) isolés de mycoses invasives probables ou prouvées chez des sujets immunodéprimés ou non. Il s’agit soit d’espèces dont l’identification complète n’a pu être réalisée par le laboratoire correspondant, soit de champignons d'espèces rares, soit encore d'isolats pour lesquels un examen complémentaire est demandé (étude de la sensibilité aux antifongiques par exemple ou typage).

- intervient dans la prise en charge des patients par l’étude de la sensibilité aux antifongiques (détermination des concentrations minimales inhibitrices, CMI) de souches responsables d’infections invasives posant des problèmes thérapeutiques.

- surveille les modifications de sensibilité aux antifongiques des levures et champignons filamenteux responsables d'infections invasives.

- poursuit la surveillance épidémiologique des cryptococcoses, mycoses exotiques, et mycoses émergentes, ainsi que la surveillance microbiologique des fongémies à levures ("Observatoire des Levures") en Ile de France.

- a mis en place en 2012, un RESeau de Surveillance des Infections Fongiques invasives (RESSIF) par le biais de centres collaborateurs du CNRMA répartis sur le territoire national dont l’objectif est de colliger et d’analyser tous les cas de mycoses invasives (cryptococcose, fongémies à levures, aspergilloses, mycoses émergentes, mycoses endémiques) et les isolats correspondants, ainsi que les cas de pneumocystoses.