L'INSTITUT PASTEUR ET L'INDUSTRIE

"Il n’existe pas une catégorie de sciences auxquelles on puisse donner le nom de sciences appliquées. Il y a la science et les applications de la science, liées entre elles comme le fruit à l’arbre qui l’a porté" 

Louis Pasteur, 1871.

Fidèle à sa vocation initiale, l’Institut Pasteur poursuit sa lutte contre les maladies infectieuses et, en outre, multiplie ses efforts dans la recherche contre les maladies cancéreuses, immunitaires, génétiques et neuro-dégénératives. Depuis la création de l’Institut Pasteur il y a plus d’un siècle, huit pasteuriens ont reçu le Prix Nobel.

Ces dernières années ont été marquées par une intensification des échanges entre chercheurs de l’Institut Pasteur et industriels. Aujourd’hui, la moitié de nos 109 unités de recherche collaborent avec des industriels ou des académiques sous diverses formes : contrats de recherche, concessions de licence, prestations de services, conseil? Ces échanges représentent un enjeu stratégique majeur puisque les activités propres doivent financer deux tiers de notre budget.

Avec pour mission la protection et la valorisation des résultats scientifiques pasteuriens, et pour force la complémentarité de leurs compétences, les membres de la Direction des Applications de la Recherche et des Relations Industrielles ont créé une passerelle unique entre le monde de la recherche et celui du développement industriel. En réinvestissant le revenu de ces collaborations dans de nouveaux programmes de recherche, l’Institut Pasteur sert l’intérêt de toute la communauté scientifique et, par conséquent, celui de la santé publique. 

Accroître de manière significative le nombre de brevets présentant un réel potentiel d’exploitation industrielle avec, in fine, l’augmentation des redevances perçues par l’Institut Pasteur, demeure l’axe prioritaire qui oriente la stratégie de valorisation mise en oeuvre par la Direction des Applications de la Recherche et des Relations Industrielles (DARRI). Encourager les chercheurs à constituer des dossiers de valorisation, déposer et étendre les brevets constituant un réel enjeu économique, préserver les intérêts de l’Institut Pasteur, accentuer les transferts de technologies via les licences d’exploitation, développer des partenariats avec l’industrie, participer à la création de nouvelles entreprises de biotechnologies ? Autant de priorités qui fondent la politique de l’Institut Pasteur en matière de valorisation.