Faut-il faire les règlages d'un cytomètre avant chaque manipulation ?


Oui, il faut faire les réglages avant chaque manipulation.

Certains réglages généraux sont vérifiés quotidiennement par le personnel du laboratoire comme le réglage et l’alignement des faisceaux Laser dans le cas de tri cellulaire . Toutefois il est indispensable que chaque utilisateur adapte l’appareil à son utilisation propre.

  • les mesures de fluorescence faites par un cytomètre sont relatives et dépendent de beaucoup de facteurs comme le pH, la température, le milieu dans lequel les cellules sont en suspension, la combinaison des fluorochromes utilisés, l’âge des fluorochromes, l’âge du tube Laser, etc... les gains des photomultiplicateurs doivent donc être réglés à chaque utilisation.
  • le réglage de l’amplitude du seuil ( threshold ) peut être variable d’une préparation cellulaire à l’autre selon que les cellules étudiées proviennent de sang périphérique ou de tel ou tel organe par exemple.
  • le réglage des compensations électroniques qui corrigent les fuites optiques de fluorescence émettant partiellement dans le canal réservé à un autre fluorochrome permettent d’éviter la détection de faux positifs ou de schémas d’histogrammes biparamétriques trop compliqués pour être interpréter. Ces compensations peuvent varier avec la combinaison de fluorochromes utilisée, avec le réglage des gains, avec ...


Il faut les adapter à chaque analyse et les ramener à zéro, par précaution, avant de quitter l’appareil.

Avant de commencer l’expérience proprement dite, il peut être judicieux et prudent de vérifier la bonne marche de l’appareil en analysant un standard connu (comme des billes de latex fluorescence).