Tri

Définition du tri cellulaire


Le tri cellulaire permet de séparer physiquement et d’obtenir isolé dans un tube un type de cellules avec une plus ou moins grande pureté et rendement variable, selon que l’on favorise l’un ou l’autre.
Deux sortes de tris sont pratiqués sur la plate-forme : le tri par cytométrie en flux et le tri par billes magnétiques. Ces deux sortes de tris peuvent être utilisés seuls ou de façon complémentaire.

Différences entre tri cellulaire par cytométrie en flux et par billes magnétiques


Ces deux techniques peuvent être utilisées seules ou combinées.

En synergie, nous allons prendre un exemple, pour mieux illustrer leurs différences.

Exemple d’expérience : Trier à partir de109 cellules totales, une sous-population qui représente 0,5 % de la suspension cellulaire (soit 5,106 cellules à obtenir) :
Moins de 10 minutes de tri avec l’Automacs pour avoir 107 cellules, pures à 50 %, puis 30 minutes pour amener cette pureté à 98 % par cytométrie en flux sur un trieur à haute vitesse. Par combinaison des 2 techniques : 10 minutes + 30 minutes permettent d’obtenir 5,106 pure à 98 % en moins d’une heure, à partir d’une population de 0,5 %.
Par rapport au tri par cytométrie, par CMF avec un appareil conventionnel, l’expérience décrite ci-dessus aurait demandé environ 1000 h (impossible !) de tri pour avoir 5.10 6 cellules pures à 98 % Même les trieurs les plus rapides ne peuvent pas rivaliser avec la rapidité d’un Automacs. Pour l’exemple décrit ci-dessus, un cytomètre très rapide (70.000 cellules/seconde) demanderait tout de même environ 200 h de travail...

Tri par cytométrie en flux


Les cellules peuvent être isolées, purifiées, clonées ou enrichies, par marquages multicolores (entre 8 et 11 couleurs simultanées, selon l’appareil choisi)
Après caractérisation de sous-populations cellulaires par analyse, il est possible de trier simultanément 4 types de cellules différentes pour les obtenir pures jusqu’à 98/99 % avec un rendement qui peut être supérieur à 95 %.

Avantage : Permet de trier plusieurs populations simultanées. Généralement le rendement et la pureté sont excellents.
Inconvénient : Les tris sont lents même sur les trieurs haute vitesse.

Tri par billes magnétiques


Le principe du tri par billes magnétiques repose sur un marquage de la sous-population à enrichir ou à dépléter par un anticorps spécifique couplé à une bille magnétique. Après marquage avec cet anticorps spécifique, les cellules sont introduites sous pression dans une colonne placée dans un champ magnétique créé par un électro-aimant. Les cellules qui sont entourées de billes métalliques sont retenues sur la colonne par cet aimant, alors que les cellules non marquées sont éluées et récupérées dans un premier tube à essai.
Dans un second temps, l’électro-aimant est arrêté et les cellules qui avaient été retenues sont libérées dans un second tube à essai.


AVANTAGES : Le tri par billes magnétiques permet de purifier une sous-population cellulaire avec une bonne efficacité, et d’obtenir plusieurs centaines de millions de cellules en une dizaine de minutes, ce qui est donc beaucoup plus rapide qu’un tri par cytométrie en flux.
LIMITES : Un seul critère de tri est pris en compte; la pureté obtenue est généralement plus limitée que lors de la réalisation d’un tri par cytométrie en flux. Seuls les marquages de surface sont utilisables.