Analyse par cytométrie en flux


Elle permet de caractériser par marquage membranaire ou intracellulaire des sous-populations et des populations cellulaires dans un environnement pluricellulaire.
Nous pouvons aussi étudier le cycle cellulaire et ses différentes phases sur des cellules vivantes (Hoescht) ou perméabilisées (iodure de propidium ou iodure de propidium/BrdU) ainsi que le cycle cellulaire de microorganismes comme les levures ou les bactéries.
Dans le cadre de l’étude de l’apoptose des cellules nous pouvons mettre en œuvre en plus de l’analyse de l’apoptose précoce (Annexin V / Iodure de propidium) le TUNEL qui étudie la fragmentation de l’ADN (apoptose tardive).
D’autres applications particulières telles que l’étude du flux calcique, la mesure du pH intracellulaire ou du FRET font partie des techniques qui sont pratiquées régulièrement sur la plate-forme.
Nous demandons la présentation d’une analyse par cytométrie avant de mettre en œuvre un tri cellulaire.