Recherche / Plates-formes technologiques / CEPIA / Les activités / Production de gamétocytes de Plasmodium falciparum.

Plasmodium falciparum: production de gamétocytes

Nous avons mis en place la culture in-vitro de P. falciparum en utilisant des tables de fioles de culture pilotées par un boîtier de contrôle électronique permettant l’approvisionnement et le rejet automatiques de milieu de culture sous gazage constant. Ce système a été développé par Ponnudurai (Ponnudurai & al. Transactions of the Royal Society of Tropical Medecine and Hygiene, Vol. 76, No. 2, 1982) à l’Université Radboud de Nimègue (Pays bas). Après mise en culture des parasites sur sang humain, les gamétocytes sont obtenus 15 jours plus tard. Cette production nécessite de changer le milieu 2 fois par jour, ce qui est réalisé par le système automatisé.




 Système automatisé de culture de gamétocytes de P.falciparum




Grâce à cette production in vitro de gamétocytes infectants, plusieurs projets tant sur l’interaction moustique-parasite, que sur l’invasion des hépatocytes par les sporozoïtes sont menés par plusieurs groupes de recherche sur le campus



  




 

L’infection des moustiques est réalisée par gorgement sur membrane grâce à une cellule thermostatée. Le succès d’infection est évalué à J7 par la détection des oocystes sur le tube digestif du moustique après coloration à la bromofluorescéine. Les sporozoïtes sont collectés par la méthode Ozaki (Ozaki & al. Journal of Parasitology Vol 70; N5; 1984)

Des infections sont réalisées toutes les semaines et selon la demande peuvent être ouvertes aux équipes externes au campus dans un cadre collaboratif défini.