Recherche / Les collections / CRBIP / Informations générales sur les collections / X - Foire aux questions

X - Foire Aux Questions  (FAQ)

Quel est le rôle d'un Centre de Ressources Biologiques ?

Son rôle est de regrouper des collections de matériels biologiques et les informations qui leur sont associées, afin de faciliter leur accès pour une utilisation durable.

Quel est l'intérêt d'un Centre de Ressources Biologiques ?

• élargir le nombre de souches de microorganismes mises à la disposition de la communauté scientifique et des industriels et donc participer à la conservation de la biodiversité
• fonctionner sous assurance qualité, ce qui permet d’assurer une traçabilité maximale à tous les niveaux
• assurer la distribution des ressources biologiques dans le respect de la législation
• assurer la diffusion d’informations concernant les souches

Quelle est la différence entre un Centre de Ressources Biologiques et une collection

Un Centre de Ressources Biologiques peut être constitué de plusieurs collections ou partie de collections.
Un Centre de Ressources Biologiques fonctionne sous assurance qualité et assure la distribution de ses ressources et des informations qui y sont associées.

Quelle différence y-a-t'il entre la CIP et les autres collections du CRBIP ?

La CIP regroupe un grand nombre de souches bactériennes d’espèces très différentes (plus de 3500 espèces), ainsi que des souches bactériennes ayant un intérêt pour l’enseignement ou les laboratoires. Les autres collections bactériennes sont plus "spécialisées" : elles regroupent de nombreuses souches au sein d’une même espèce permettant par exemple des études épidémiologiques. Le CRBIP regroupe également des collections de champignons, virus…

Quelle est la définition de l'espèce bactérienne ?

De nombreux renseignements concernant la nomenclature et la taxonomie bactérienne sont accessibles à l’adresse suivante :
http://www.bacterio.cict.fr/bacdico/genomospecies.html

Quelle est la définition d'une souche type ?

Une souche type est une souche qui définit une espèce, elle en est le représentant (il n’y a qu’une souche type par espèce). Une souche type est identifiée par la lettre T à la suite de son numéro d’enregistrement.

Qu'est ce que la nomenclature bactérienne?

Toutes les informations concernant la nomenclature bactérienne sont disponibles à l’adresse suivante :
http://www.bacterio.cict.fr/bacdico/systematique/nomenclature.html

Peut-on utiliser un autre milieu que celui recommandé sur le catalogue ?

Dans la plupart des cas, les bactéries peuvent se développer sur différents milieux. Toutefois, le milieu indiqué dans le catalogue est celui qui a donné la meilleure culture et c’est en général celui que le déposant a recommandé pour assurer le maintien des propriétés phénotypiques et génomiques.

Peut-on effectuer des subcultures à partir de l'échantillon reçu ?

Les transferts répétés de cultures bactériennes peuvent conduire à des contaminations ou à des mutations spontanées affectant des marqueurs biochimiques ou des profils de sensibilité ou de résistance aux antibiotiques. En tout état de cause il vaut mieux aliquoter une subculture.

Quelles sont les principales causes d'absence de culture ?

Il peut s’agir de :

. l’utilisation non complète du contenu des ampoules
. une pipette trop chaude utilisée pour la remise en culture de l’ampoule
. le milieu spécifié au catalogue n’a pas été utilisé
. un temps d’incubation insuffisant et/ou une température et une atmosphère non adaptées
. une remise en culture dans un trop grand volume de milieu

Quelle est la meilleure méthode pour conserver des cultures bactériennes ?

Le stockage en azote liquide est sans aucun doute le meilleur choix pour la conservation à long terme y compris pour des souches mutantes ou porteuses de plasmides.
La lyophilisation est la méthode de choix pour une distribution aisée d’échantillons à travers le monde, mais ne peut être utilisée pour toutes les souches bactériennes

Pourquoi certaines souches bactériennes sont distribuées en flacons et d'autres en ampoules scellées ?

Les bactéries conditionnées en flacons sont celles qui sont produites en grande quantité du fait de leur forte demande. Ce sont en général des souches recommandées pour les contrôles ou pour l’enseignement.

Les ampoules lyophilisées contiennent-elles un nombre déterminé de bactéries ?

Non, les conditions de lyophilisation ne permettent pas une détermination précise des bactéries viables par ampoule. Cependant nous effectuons des tests de viabilité en interne pour assurer au moins 106 UFC/ml (UFC = unité formant colonie).

Y-a-t'il une date de péremption sur les souches lyophilisées ?

Non, la durée de conservation sous vide n’est pas limitée dans le temps.
Les conditions de conservation sont primordiales : basse température constante, à l’abri de la lumière et surtout un vide poussé dans l’ampoule. L’humidité atmosphérique suffit à endommager le lyophilisat en cas de rupture du vide : le vide est testé avant toute expédition de souches lyophilisées.

Je suis un scientifique : quelle est la démarche à suivre pour déposer une souche au CRBIP ?

Vous pouvez trouver la procédure à suivre en cliquant ICI
                              Pour vos commentaires et vos questions,
                                        écrire à crbip@pasteur.fr