CRBIP / Informations générales sur les collections / II - Historique

II - Historique

Environnement International

En 1999, l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) http://www.oecd.org a entamé une réflexion internationale pour examiner les conditions nécessaires au soutien des collections. Les recommandations suivantes ont été formulées : 

• les états doivent soutenir la création des Centres de Ressources Biologiques (CRB) 

• un réseau international des CRB doit être créé et une charte déontologique de fonctionnement des CRB rédigée 

• l’existence des CRB doit être prise en compte dans la coordination des lois et règlements 
Un groupe de travail a été mis en place. Ce groupe de travail a été chargé de la rédaction d’un guide de recommandations pour la gestion des CRB, dont les objectifs sont : 

• formuler un ensemble de principes rationnels justifiant le fonctionnement des CRB 

• coordonner les différentes collections grâce à un système d’agrément international 

Un document intitulé : «Lignes directrices de l’OCDE relatives aux pratiques exemplaires concernant les Centres de Ressources Biologiques» sert actuellement de base pour la rédaction d’une norme AFNOR qui sera le référentiel qualité pour les CRB au niveau national.

Environnement National

En février 2001, le Ministre délégué à la Recherche et aux Nouvelles Technologies a créé un Comité Consultatif des Ressources Biologiques (CCRB), regroupant 15 institutions françaises, dont l’Institut Pasteur. Les missions de ce comité étaient les suivantes : 

• constituer un réseau national de CRB 

• obtenir un niveau homogène en matière de qualité dans les CRB 

• accompagner les projets scientifiques et les projets de valorisation des CRB 

• rédiger la charte déontologique de fonctionnement des CRB 

• faire des recommandations en matière réglementaire et éthique 

Le 5 décembre 2001, la Direction de l’Institut Pasteur a décidé de soutenir le projet de création du Centre de Ressources Biologiques de l’Institut Pasteur (CRBIP), dans le domaine des collections de matériels biologiques. Ce projet a obtenu des financements extérieurs en répondant à des appels à propositions du Ministère de la Recherche. 

Ses missions, au départ, étaient les suivantes : 

• faire l’inventaire et l’état des lieux des collections de l’Institut Pasteur, puis les inciter à adhérer au projet

• élaborer une charte d’intégration des collections au CRBIP

• mettre au point un logiciel commun de bases de données

• créer un site web spécifique

• mettre en place un système de distribution des souches répondant à la réglementation en vigueur. 

La Collection de l’Institut Pasteur (CIP) et la Collection des Champignons (UMIP) ont été parties prenantes dès l’origine dans la réalisation du projet.