Unité des Bactéries Anaérobies et Toxines

Unité des Bactéries Anaérobies et Toxines

Nous avons montré que des facteurs sigma alternatifs, TetR et BotR, contrôlent positivement la production des toxines tétanique (TeNT) et botuliques (BoNT) ainsi que les protéines associées non toxiques formant les complexes botuliques chez C. tetani et C. botulinum, respectivement. La synthèse de TeNT et BoNT est strictement régulée à la phase de transition entre la fin de phase exponentielle de croissance et le début de la phase stationnaire.

Les toxines binaires de Clostridium (toxine iota de C. perfringens, toxine C2 de C. botulinum) constituent des vecteurs appropriés pour véhiculer des protéines hétérologues dans des cellules cibles, du fait que les domaines fonctionnels sont localisés sur des protéines indépendantes. Nous avons montré que le composant binding (Ib) de la toxine iota forme des canaux à travers les bicouches lipidiques et qu'après liaison à la surface de la membrane cellulaire Ib s'associe en oligomères distribués dans les microdomaines membranaires résistants au détergent permettant la translocation du composant enzymatique (Ia) à travers la membrane de l'endosome.

Les toxines clostridiennes de grande taille telles LT de C. sordellii glucosylent diverses GTPases des familles Rho et Ras. Nous avons décrit que LT se lie spécifiquement à la phosphatidylsérine (PS) et que son activité de glucosylation est plus efficace quand son substrat Rac est fixé sur les membranes lipidiques enrichies en PS. LT altère préférentiellement l'actine basolatérale et les jonctions intercellulaires à cadhérine chez les cellules épithéliales polarisées, induit l'apoptose chez les cellules myéloides, ainsi que la dégénération puis la régénération des cellules musculaires squelettiques.

Les travaux d'expertise sur le botulisme incluent la production et la purification d'antigènes recombinants des BoNTs, la production d'anticorps polyclonaux et monoclonaux spécifiques, le génotypage et le séquençage du gène bont des souches de C. botulinum.

Le CNR des bactéries anaérobies et du botulisme est impliqué dans l'identification des souches d'anaérobies isolées par les laboratoires hospitaliers, ainsi que dans le diagnostic et la surveillance du botulisme en France. Des travaux de taxonomie avec certains groupes d'anaérobies, ainsi que le génotypage et la caractérisation des souches émergentes de C. difficile est en cours.