Collection des Cyanobactéries

Collection des Cyanobactéries

gugger2
Muriel Gugger

Procaryotes à photosynthèse oxygénée, les cyanobactéries contribuent largement au maintien de l’équilibre CO2/O2 dans l’atmosphère terrestre. Adaptées à de diverses conditions environnementales, elles colonisent la plupart des écosystèmes. Dans les environnements aquatiques terrestres et marins, l’abondance des espèces capables de former des efflorescences entraîne le déséquilibre de ces milieux, et leur capacité à synthétiser des toxines peut constituer une source de nuisances pour les animaux et l’Homme.

Crée en juillet 2009, la Collection des Cyanobactéries héberge la Pasteur Culture Collection of Cyanobacteria (PCC) et continue ses activités de services (acquisition et préservation de ces micro-organismes ; distribution de souches et conseil). Cette ressource biologique est également un apport pour nos programmes de recherche relatifs à la biodiversité des cyanobactéries et à la diversité des métabolites secondaires produits par ces micro-organismes, en particulier les cyanotoxines.

Biodiversité des cyanobactéries: Unique au monde par la diversité des propriétés morphologiques et physiologiques des 750 souches pures de la PCC, l’ADNr 16S de la majorité des souches a été séquencé (Coll. Génoscope, Evry). Cette première étape a permis de sélectionner les souches de référence pour plusieurs projets de génomique en cours dans lesquels la Collection des Cyanobactéries est pleinement impliquée (collaborations avec Génoscope, Evry; BMGE, IP; DOE-JGI, Berkeley, Californie; Université de Düsseldorf, Allemagne).

Les cyanobactéries produisent une large gamme de métabolites NRPS/PKS, dont certains sont toxiques. Plusieurs souches PCC produisant des cyanotoxines ont été précédemment étudiées. Nous poursuivons ces investigations en examinant davantage de souches PCC ainsi que de nouveaux isolats provenant d’environnements tropicaux marins dans l’objectif de mieux appréhender la diversité et l’évolution de ces produits issus de la synthèse protéique par des voies non ribosomales (ANR CES ARISTOCYA ; collaborations avec Génoscope, Evry et Université d’Helsinki).

cyanos