Recherche / Départements scientifiques / Unité Biologie et Pathogénicité Fongiques

Unité Biologie et Pathogénicité Fongiques - INRA USC 2019

Chef d'Unité: Christophe d'Enfert




denfert


L’Unité Biologie et Pathogénicité Fongiques s’intéresse aux champignons pathogènes de l’homme en vue de mieux comprendre les processus impliqués dans leur virulence et ainsi de proposer de nouvelles solutions thérapeutiques.

Les infections fongiques ont vu leur nombre augmenter considérablement au cours des vingt dernières années du fait de l’augmentation des traitements immuno-suppresseurs, des procédures chirurgicales invasives et du vieillissement de la population. Dans un nombre de cas non-négligeable (environ 200,000 cas par an dans les pays développés), il s’agit d’infections disséminées dont la mortalité associée reste élevée (au delà de 40%) malgré l’existence de traitements antifongiques efficaces. La plupart des infections fongiques disséminées sont dues à des levures du genre Candida, parmi lesquelles Candida albicans est l’espèce à l’origine du plus grand nombre de pathologies.

Une meilleure connaissance générique de ces champignons pathogènes ainsi que de la physiopathologie des infections dont ils sont responsables devraient permettre d’aboutir à une meilleure prise en charge des patients atteints de candidoses .

Dans ce contexte, nous mettons en oeuvre plusieurs axes de recherche:

  • L’étude du génome de Candida albicans et la mise au point d’outils de post-génomique (base de donnée CandidaDB, puces à ADN)

  • L’étude des mécanismes moléculaires impliqués dans la formation de biofilms par Candida albicans et leur lien avec la morphogenèse de ce champignon et sa capacité à coloniser les muqueuses

  • L’étude des populations de Candida albicans par des méthodes d’épidémiologie moléculaire en vue de comprendre les mécanismes impliqués dans l’évolution du génome et de la virulence

  •  

Créée en octobre 2003, l’Unité Biologie et Pathogénicité Fongiques a actuellement un effectif de 13 personnes (4 scientifiques, 1 technicienne, 7 chercheurs pré- et post-doctoraux et une assistante). Elle fait partie du Département Génomes et Génétique de l’Institut Pasteur.
L’Unité Biologie et Pathogénicité Fongiques est associée à l’INRA (USC 2019), où elle fait partie du Département Microbiologie et Chaine Alimentaire (MICA).
Enfin, l’Unité Biologie et Pathogénicité Fongiques est impliquée dans diverses collaborations et en particulier participe au Réseau Marie Curie de Recherche et Formation FINSysB (http://www.finsysb.eu).