Recherche / Départements scientifiques / Génétique du développement de la drosophile

Génétique du Développement de la Drosophile

francois1
Nous étudions la régulation de la détermination cellulaire au cours du développement en utilisant la drosophile comme modèle. Notre objectif est de comprendre les mécanismes qui contrôlent la sélection, la maintenance, le renouvellement et/ou la différenciation des cellules progénitrices multipotentes. Notre recherche se focalise sur le rôle et la régulation de la voie de signalisation Notch au sein de lignages cellulaires simples.

Le lignage des cellules précurseurs des organes sensoriels adultes (SOP) est simple et bien caractérisé. Nous étudions comment les SOPs sont sélectionnées par inhibition latérale, un processus médié par Notch, au sein d’un groupe de cellules équipotentes aptes à devenir des SOPs. Une fois spécifiée, la cellule SOP subit une série stéréotypée de 4 divisions asymétriques. A chaque division, la détermination repose sur la ségrégation  asymétrique de Numb, un adaptateur protéique endocytaire qui agit en tant qu’antagoniste de la voie Notch, et de Neuralized, une ubiquitine ligase E3 qui régule l’activité de signalisation de Delta, un ligand de Notch. Nous étudions comment Numb et Neuralized sont hérités de manière inégale au cours de la division asymétrique. Nous cherchons à comprendre comment Neuralized régule l’endocytose et l’activité de signalisation de Delta. Nous étudions aussi comment l’activité de Neuralized est contrôlée dans le temps et dans l’espace par les inhibiteurs de la famille Bearded. Le rôle de l’endocytose du ligand au cours de l’activation du récepteur Notch est étudié également dans le contexte du développement de l’aile. Dans ce tissu, l’ubiquitine ligase E3 Mindbomb1 régule l’endocytose et l’activité de signalisation des deux ligands de Notch, Delta et Serrate.

Plus récemment, il a été montré que lNotch régule l’homéostasie dans l’intestin adulte en contrôlant l’auto-renouvellement et la différenciation des cellules souches intestinales adultes (ISC). Les ISCs se divisent pour produire une nouvelle ISC et une cellule post mitotique qui se différencie soit en entérocyte, soit en cellule entéroendocrine. Nous nous intéressons actuellement aux mécanismes moléculaires qui sont impliqués dans la maintenance, l’auto-renouvellement et/ou la différenciation des cellules ISCs chez la drosophile adulte.