Unité Signalisation Moléculaire et Activation Cellulaire

Unité de Signalisation Moléculaire et Activation Cellulaire

Activités de l'Unité de Signalisation Moléculaire et Activation Cellulaire

Alain Israel


Les cellules d’un organisme reçoivent en permanence des signaux de l’extérieur (et en envoient elles aussi), et doivent modifier leur comportement en fonction de ces signaux. Ces instructions peuvent amener les cellules à proliférer ou à s’arrêter de proliférer, à se différencier en d’autres types cellulaire, ou à mourir (apoptose). Lorsqu’une cellule cesse d’obéir à ces signaux, elle peut se transformer en cellule cancéreuse.

Le laboratoire de signalisation moléculaire et activation cellulaire (SMAC) est impliqué dans l’étude de deux voies de signalisation, NF-kB et Notch. La voie NF-k B est plutôt impliquée dans la réponse à l’infection par des pathogènes variés, et dans la réponse à divers types de stress, tandis que la voie Notch joue un rôle important au cours du développement, de l’oeuf jusqu’à l’adulte, d’organismes aussi variés que le ver, la mouche, la souris et l’homme.

Nous tentons de comprendre comment les signaux reçus par la membrane extérieure qui limite la cellule sont transmis jusqu’au noyau où résident l’ADN et les gènes dont l’expression doit justement être modifiée par ces signaux. Cette transmission implique une cascade de protéines qui établissent des contacts les unes avec les autres et dont les fonctions respectives se modifient au cours du temps après que le signal ait atteint la cellule. Nous essayons de comprendre en détail ce scénario, ainsi que le rôle de chacune de ces protéines dans ces deux voies de signalisation.