Dossiers de presse

L'Institut Pasteur, faits et chiffres-clés

Un centre de recherche de pointe

  • trois grandes missions : recherche, santé publique et enseignement
  • 8 prix Nobel
  • près de 150 unités de recherche et 2 600 personnes au cœur de Paris
  • 21 plateformes technologiques de haut niveau

Des contributions majeures

  • 1885 : Mise au point du vaccin contre la rage par Louis Pasteur
  • 1888 : Inauguration de l'Institut Pasteur
  • 1894 : Identification du bacille de la peste
  • 1921 : Mise au point du BCG
  • 1932 : Mise au point d'un vaccin contre la fièvre jaune
  • 1954 : Mise au point d'un vaccin contre la poliomyélite
  • 1981-1983 : Découverte des virus du sida  (VIH-1 et VIH-2)
  • 1995 : Démonstration de l'efficacité chez l'animal d'un vaccin contre la bactérie Helicobacter pylori, responsable d'ulcères et de cancers gastriques
  • 1998 : Séquençage du génome du bacille de la tuberculose
  • 2001 : Séquençage du génome du bacille de la lèpre
  • 2006 : Détermination de l'histoire évolutive du virus chikungunya dans l'océan Indien

L'ouverture sur le monde

30 implantations dans le monde pour étudier au plus près les caractères particuliers de maladies tropicales comme le paludisme ou la dengue, ainsi que les maladies émergentes telles que le SRAS, la grippe aviaire et le chikungunya.

Des dons indispensables à la fondation

L’Institut Pasteur - fondation privée à but non lucratif - s’appuie depuis sa création sur la générosité du public pour fonctionner et garantir son autonomie et sa liberté de recherche vis-à-vis des pouvoirs publics comme des laboratoires privés.
Face aux coûts croissants de la recherche et au défi des maladies infectieuses, l’Institut Pasteur a plus que jamais besoin du soutien du public.

Ethique et transparence dictent la gestion de ses fonds. Ainsi les comptes de l’Institut Pasteur sont contrôlés par les Commissaires aux comptes chaque année et soumis au Conseil d’administration. Par ailleurs, l’Institut est agréé par le Comité de la Charte, organisme de contrôle des associations et fondations faisant appel à la générosité du public.
    
     La recherche, combien ça coûte ?     


      20 000 € : prix moyen d’un congélateur de laboratoire à - 140°C

        80 000 € : financement annuel moyen d’un projet transversal de recherche impliquant plusieurs laboratoires et piloté par un jeune chercheur sur une thématique innovante

      160 000 € : prix moyen d’un microscope confocal.

      500 000 € : budget annuel moyen, d’une équipe de recherche de 7-8 personnes (personnel, fonctionnement, équipement, charges de structure)

      1,5 million € : budget moyen pour la mise à niveau d’une plate-forme technologique d’imagerie (renouvellement de l’équipement en fonction de l’évolution des technologies)