Pharmacoepidemiology and Infectious Diseases

Unité de Pharmaco-Epidémiologie et Maladies Infectieuses (PhEMI)

Directeur: Pr Didier Guillemot                                                                                                            
Département Infection et Epidémiologie
 
Le groupe de recherche en Pharmaco-épidémiologie et maladies infectieuses (PhEMI) a été créé à l’Institut Pasteur en 2007 comme l’une des équipes de l’unité INSERM U657. Il est ensuite devenu une unité de l’Institut Pasteur en janvier 2008 en remplacement du Centre de Ressources en Biostatistique, Epidémiologie et Pharmaco-épidémiologie (CeRBEP). Suite à l’évaluation de l’AERES (février 2009), il a été labellisé comme équipe d’accueil (EA4499) à l’Université Versailles-Saint Quentin (UVSQ) en janvier 2010. L’affiliation à l’INSERM a été reconfirmée en janvier 2011. L’unité est localisée sur deux sites : le campus de l’Institut Pasteur à Paris et la Faculté de médecine de l’UVSQ, à l’hôpital Raymond Poincaré à Garches.
 
Nos activités de recherche ont pour thématique principale l’analyse des conséquences de l’exposition de la population aux anti-infectieux, en terme de risques d’infections, de résistance bactérienne aux antibiotiques et d’échappement vaccinal. Nous explorons les interactions entre les populations humaines, les médicaments anti-infectieux et l’échappement antimicrobien à ces molécules, en milieu hospitalier aussi bien que communautaire.
Nos travaux s’intéressent plus spécifiquement aux interactions entre l’exposition de la population aux traitements anti-infectieux et le risque de maladies infectieuses tout en tenant compte du contexte environnemental lié à la dynamique du risque infectieux. Nous utilisons pour cela aussi bien des données provenant d’enquêtes épidémiologiques ad hoc que celles de bases de données administratives couvrant plus largement la population française. Ces travaux nécessitent le développement de méthodes d’analyse statistique, le développement de modèles mathématiques (dynamique de population), des simulations informatiques et des méthodes propres aux sciences sociales.
 
Les objectifs de notre programme de recherche sont :
- améliorer la compréhension et quantifier l’influence de la sélection résultant de l’exposition aux traitements anti-infectieux sur la diffusion et les mécanismes d’échappement des pathogènes humains ;
- analyser les facteurs sous-jacents à la dynamique des microorganismes pathogènes, y compris l’épidémicité des clones, l’exposition aux agents anti-infectieux et les contacts entre individus ;
- évaluer l’impact en santé publique de l’évolution de l’exposition aux médicaments anti-infectieux.

 
 

 
 
 
Dernière mise à jour : 20 septembre 2013