accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Louis Thuillier (1856-1883)

 

Physicien et biologiste français né à Amiens (France), le 4/05/1856. Son père est conducteur des Ponts et Chaussées. Il a cinq frères et soeurs.
Etudes au lycée d'Amiens.
1877 Reçu au concours d'entrée à l'Ecole normale supérieure (Paris).
1880 Reçu premier à l'agrégation de physique. Entre, comme agrégé préparateur, au laboratoire de L. Pasteur, à l'Ecole normale supérieure.
1881-1882 Participe avec Ch. Chamberland et E. Roux aux travaux de L. Pasteur sur la rage.
1881 Prend part aux expériences de Pouilly-le-Fort sur la vaccination des moutons contre la maladie du charbon, avec L. Pasteur et Ch. Chamberland.
09/1881 Envoyé, par L. Pasteur, en mission à l'Institut vétérinaire de Budapest (Hongrie), où il est chargé de mener des expériences publiques de vaccinations anticharbonneuses. Leur succès l'incite à les répéter à la ferme de Kapuvar. Il connaît cette fois un insuccès partiel, qu'il parvient cependant à expliquer dans son rapport.
03/1882 Découvre le microbe du rouget du porc au cours d'une épizootie sévissant dans le département de la Vienne.
04-06/1882 Chargé par L. Pasteur d'une mission en Prusse. Il y dirige une série d'expériences de vaccinations anticharbonneuses à Packisch et à Borschütz, montrant qu'il est possible d'adapter la virulence relative des vaccins aux réceptivités particulières des animaux. Ce succès lui vaut la croix de Chevalier de la couronne de Prusse, décernée par le gouvernement prussien.
11/1882 Participe, aux côtés de L. Pasteur et A. Loir, aux premières expériences de vaccinations contre le rouget du porc, à Bollène.
1882-1883 Donne deux conférences sur les théories et l'oeuvre de L. Pasteur : la première au concours agricole de Rozoy-en-Brie sur l'histoire de la vaccination charbonneuse, la seconde à l'Institut populaire du Trocadéro sur la fermentation.
19/09/1883 Envoyé en mission en Egypte, avec E. Roux, Ed. Nocard et I. Straus, pour y étudier une épidémie de choléra, il décède à Alexandrie, après avoir contracté la maladie.

Publications en collaboration avec : Ch. Chamberland, E. Roux, L. Pasteur.

Service des Archives de l'Institut Pasteur