accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
André Thiroux (1869-1960)
fonds d'archives
 

Médecin et biologiste français né à Rouen (Seine Maritime), le 09/09/1869.
Suit ses études secondaires à Poitiers.
1890-1891 Fait partie de la première promotion de l'Ecole de Santé navale de Bordeaux. Soutient sa thèse de doctorat en médecine sur le traitement de la pleurésie avec épanchement.
1894 Envoyé à la Martinique où sévit la fièvre jaune, contracte la maladie avec plusieurs autres médecins dont la plupart succombent. Durant sa convalescence, fait la connaissance de A. Calmette qui l'attire vers la microbiologie. Effectue un stage à l'Institut Pasteur de Lille, puis à l'Institut Pasteur (Paris) dans le laboratoire de A. Laveran.
1895-1897 Sert au Sénégal, puis au Soudan, lors de la campagne contre Samory.
1898 Envoyé en mission à la Réunion que la peste bubonique vient d'atteindre. Il y expérimente le sérum anti-pesteux et démontre que certains cas dits de lymphangite infectieuse et de bubons climatiques sont en fait des manifestations de la peste.
1899-1903 Le général Gallieni décide, sur la proposition du chef de santé de la Colonie, la création d'un institut bactériologique, à Tananarive, dont le but est de procéder à la fabrication du vaccin jennérien et au traitement préventif de la rage. La direction en est confié à A. Thiroux. Il y organise un Institut vaccinogène et antirabique, auquel il adjoint un parc vaccinogène, ensemble qui va permettre l'éradication de la variole dans la région. Souligne la fréquence de la lèpre et tire de ses essais d'inoculation de la maladie au lapin des enseignements sur les relations entre la lèpre et la tuberculose. Prouve la fréquence de la maladie du charbon qui affecte lourdement le bétail et préconise la vaccination. Découvre la piroplasmose du cheval. Se livre à des recherches de microbiologie agricole sur la fermentation des produits locaux, du riz en particulier, et à la préparation de levures pures, délivrées aux indutries malgaches.
19/02/1900 Reçoit la croix de chevalier de la Légion d'honneur.
1903 S'initie à la protistologie, à l'occasion d'un nouveau stage dans le Laboratoire de A. Laveran, à l'Institut Pasteur (Paris).
1904 Reçoit la médaille d'argent des épidémies.
05/1905-24/03/1907 Sur la proposition du médecin inspecteur Primet, reprend la direction du laboratoire de Saint-Louis du Sénégal, créé par E. Marchoux, mais tombé à l'abandon.
04/1907-09/1907 Nouveau stage à l'Institut Pasteur (Paris), dans le service d'A. Laveran.
1907 Reçoit le prix Montyon de l'Académie des sciences.
12/1907-17/03/1910 De retour au Sénégal, s'attache à l'étude de la maladie du sommeil. En collaboration avec le chef du service vétérinaire, L. Teppaz, et du professeur Wurtz, organise une mission d'études de la trypanosomiase animale et humaine. Des précisions sont obtenues sur la répartition de la maladie du sommeil et la distribution des glossines. Une liste des sommeilleux, dépistés par examens microscopiques, est établie. Enfin, avec l'appui du Gouverneur Van Vollenhoven, le premier village de ségrégation voit le jour, dans les faubourgs de Sor, près de Saint-Louis. Destiné à l'accueil et aux soins des malades, Il permet l'étude de tous les aspects de la maladie et des essais de traitement. Par ailleurs, Thiroux découvre deux nouveaux trypanosomes, l'un chez les oiseaux, Tr. paddea , l'autre chez la souris, Tr. duttoni . Mène également des travaux sur le paludisme. Ils ont trait aux relations entre les diverses fièvres tropicales, à la répartition des espèces dominantes d'anophélines au Sénégal, à l'emploi du tannate de quinine chez les enfants.
1908 Participe à la fondation de la Société de pathologie exotique (SPE). Il est membre associé de 1908 à 1931, puis membre titulaire honoraire de 1932 à 1939.
1908 Fait paraître : Le paludisme au Sénégal pendant les années 1905-1906 .
04/1910-04/1911 Revient comme collaborateur, dans le laboratoire de Laveran, à l'Institut Pasteur.
1911 Reçoit le prix Stanski de l'Académie des sciences et le prix Monklae de l'Académie de médecine. Fait paraître : La maladie du sommeil et les trypanosomiases animales du Sénégal .
05/1911-04/1913 Repart en mission au Sénégal pour étudier le parasitisme intestinal et sanguin des tirailleurs. Reprend la direction du laboratoire de Saint-Louis, au départ de G. Bourret.
1913 Nommé professeur de pathologie exotique à l'Ecole d'application du service de santé des troupes coloniales, au Pharo, à Marseille. Lauréat de la médaille d'or des épidémies pour son action contre la fièvre jaune au Sénégal.
1914-1918 Est mobilisé comme médecin chef de la 77e Division du 33e corps, jusqu'en 1916. Poste qui lui vaut plusieurs citations dont une à l'ordre de l'Armée.
1917 Nommé directeur du Service de santé d'Annam, à Hué.
30/11/1920 Elu membre correspondant de l'Académie de médecine dans la section médecine.
1920-1926 Promu médecin général, il est nommé directeur de l'Ecole d'application du Service de santé du Pharo, à Marseille. Il rédige alors des articles sur les maladies vénériennes dans les Colonies.
1921 Devient membre du Conseil supérieur de santé des Colonies.
1932-1933 Elu vice-président de la Société de pathologie exotique. E. Brumpt en est le président.
1927-1929 Est nommé directeur du Service de santé de Madagascar, où son institut vaccinogène et antirabique devient, sous l'impulsion de G. Girard, Institut Pasteur de Madagascar. Il y rectifie les statistiques démographiques faussées par un déséquilibre villes/campagnes.
1929 Prend sa retraite des cadres actifs de l'Armée et revient travailler à l'Institut Pasteur, dans le laboratoire d'E. Marchoux, sur des essais de traitement de la lèpre du rat.
1940-1945 Se retire à Poitiers, où il continue à exercer la médecine bénévolement pour la Croix-Rouge et la Société de protection de l'Enfance.
06/05/1960 Décès à Poitiers (Vienne).

Publications en collaboration avec : Anfreville de la Salle (d'), W. Dufougeré, A. Laveran, J. Pelletier, L. Teppaz, R. Wurtz.

Références bibliographiques :
- Girard (Georges), André Thiroux (1869-1960), Bulletin de la Société de Pathologie exotique , t. 53, nÝ 5, Septembre-Octobre 1960, pp 765-771.

Service des Archives de l'Institut Pasteur