accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Moïse Schoen (1884-1938)

 

Biologiste letton né à Jaun-Jelgava (Lettonie), le 07/09/1884. Son père est pharmacien. Il a une soeur, Rachel.
Suit des études d'agronomie en Allemagne, à Berlin et à Giessen, où il obtient le diplôme d'ingénieur. Suit l'enseignement des chimistes Ed. Zunz, Emil Fischer et Ed. Buchner.
1908 Entre dans le laboratoire de A. Fernbach, à l'Institut Pasteur. En collaboration avec ce chercheur, il mène, entre 1910 et 1918, une série de recherches : étude du mécanisme d'action des diastases protéolytiques (1910) ; production du fructose par voie biochimique (1912) ; mise au point du procédé de A. Fernbach pour la fabrication industrielle de l'acétone et de l'alcool butylique (1912). L'étude de cette fermentation acétono-butylique va jouer, pendant la Grande Guerre, un rôle important dans la fabrication de matières premières indispensables à la défense nationale ; mise en évidence de la formation de l'acide pyruvique comme produit intermédiaire de fermentation entre le sucre et l'alcool (1913) ; décomposition du dextrose en milieu alcalin (1914) ; fermentation des hexoses rendus optiquement neutres par les alcalis dilués (1917).
1919-1935 Devient le principal collaborateur des Annales de la Brasserie et de la Distillerie.
1924-1938 Poursuit ses recherches à l'Institut Pasteur : avec H. Plotz, étude des changements que subit avec le temps un sérum conservé aseptiquement (1924) ; avec G. Ramon et R. Legroux, étude de la dissociation du complexe anatoxine-antitoxine diphtérique et récupération de l'anatoxine (1931) ; avec E. Eras, étude de la fermentation mannitique (1937).
1924-1937 Donne une série de conférences sur les phénomènes de fermentation à l'Institut des Hautes études de Belgique.
1926 Fait paraître dans la collection Monographie de l'Institut Pasteur : "Le problème des fermentations".
1933-1936 Avec J. Duclaux et G. Bertrand, collabore au programme des travaux du Centre d'études de la cellulose et du bois, fondé sous les auspices de l'Office national des combustibles liquides et de l'Institut Pasteur. Il réalise dans ce cadre des expériences sur l'hydrolyse et la fermentation des sciures de bois.
1934-1938 Succède à E. Fernbach à la direction du service des fermentations de l'Institut Pasteur.
1935 Rédige le chapitre sur l'amidon pour le Traité de Chimie organique de V. Grignard.
1935-1938 En collaboration avec M. H. van Laer, fonde et dirige la publication des Annales de Fermentation, revue qui succède aux Annales de la Brasserie et de la Distillerie.
1935-1938 Participe au cours de microbiologie de l'Institut Pasteur. Donne également un cours de biochimie et de microbiologie appliquées aux industries de fermentation, toujours à l'Institut.
1937 Rédige le chapitre sur la constitution des diastases pour le tome IV de l'Encyclopédie Française.
Décès à Paris, le 31/12/1938. M. Lemoigne lui succède à la tête du service des fermentations.

Publications en collaboration avec : P. Beraud, P. Bréchot, E. Elion, E. Eras, A. Fernbach, S. Hagiwari, M. Mori, A. Lacassagne, R. Legroux, H. Plotz, G. Ramon.

Références biblio. :
- s.a., "Moïse Schoen (1884-1938)", Annales de l'Institut Pasteur, t. 62, n° 2, 02/1939, pp. 129-132.
- s.a., Annales des Fermentations, t. V, n° 1, 01-03/1939, 11 p., ext.

Service des Archives de l'Institut Pasteur