accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Antoinette Ryter (1924-2008)
fonds d'archives
 

Biologiste suisse, née Boissonnas, le 02/09/1924, à Genève. Son père, photographe, est décédé sept mois avant sa naissance, sa mère est musicienne et donne des cours de chant.
Etudes primaires, puis secondaires à Neuchâtel.
1945 Débute des études de médecine à Neuchâtel, puis se rend à Genève où elle s'oriente vers la chimie et la biologie.
1947 Obtient une licence ès-sciences chimique à l'Université de Genève.
1948-1950 Assistante technique dans le laboratoire du Centre anticancéreux Romand de Lausanne pour l'étude de l'effet de substances cancérigènes sur des cultures de tissus.
1950 Epouse Charles Ryter, assistant à l'Université de Genève, où il prépare une thèse ès-sciences physique, avec lequel elle aura deux enfants, François et Claude.
1951-1958 Assistante au laboratoire de biophysique de l'Université de Genève, dirigé par le professeur Kellenberg, où elle acquiert sa formation en microscopie électronique, en microbiologie et en biologie moléculaire. Elle participe à l'amélioration des techniques de microscopies électroniques par la mise au point d'une nouvelle méthode de fixation dite de Ryter-Kellenberg et d'un nouveau milieu d'inclusion : le vestopal. Ces techniques vont rendre possible une meilleure compréhension de l'organisation du noyau bactérien ainsi que l'étude de la multiplication des bactériophages à l'intérieur de la bactérie.
1958 Lauréate du prix Plantamour-Prévost de l'Université de Genève.
1958-1960 Entre comme stagiaire au laboratoire de médecine expérimentale du Collège de France, dirigé par Ch. Oberling. Elle y mène des recherches sur l'effet des rayons UV et X sur le noyau bactérien, puis des recherches en cancérologie par l'étude du développement du virus du sarcome de Roux.
1964 Soutient sa thèse de doctorat ès sciences biologique à l'Université de Genève sur : Etude au microscope électronique du cycle sporal de Bacillus subtilis .
1964-1991 Entre à l'Institut Pasteur sur l'invitation de A. Lwoff. Elle se concentre alors sur l'étude de l'ultrastructure de différentes bactéries procaryotes (dont la cellule ne possède pas de noyau) dont elle identifie les relations entre l'organisation dynamique de la cellule et les fonctions qui la composent. Ces recherches donnent lieu à des collaborations avec F. Jacob sur la partition du noyau bactérien pendant la division cellulaire, et avec P. Schaeffer sur la sporulation bactérienne. Elle étudie également les relations hôtes-pathogènes, tant en ce qui concerne les leishmanies ou les mycobactéries dans les macrophages, que les shigelles dans les cellules HeLa (lignée cellulaire cancéreuse utilisée en recherche médicale). Elargissant ses recherches à la cellule eucaryote, elle travaille sur l'amibe Dictyostelium discoideum avec L. Pereira da Silva et Ph. Bracher, sur les nématodes avec F. Jacob et sur la membrane post-synaptique du poisson électrique avec J.-P. Changeux.
1967 Maître de recherche au CNRS.
1970 Lauréate du prix Rochat de l'Académie des sciences.
1972-1977 Chef de laboratoire responsable de l'unité de microscopie électronique du département de Biologie moléculaire de l'Institut Pasteur.
1977-1979 Chef du département de Biologie moléculaire de l'Institut Pasteur.
1979 Conseiller scientifique auprès du directeur général de l'Institut Pasteur François Gros.
1979 Directeur du cours de microscopie électronique de l'Institut Pasteur.
1981 Nommée professeur à l'Institut Pasteur. Promue professeur honoraire en 1990.
1984 Entre au bureau du comité de rédaction du Bulletin de l'Institut Pasteur .
1987-1992 Membre de l'Assemblée des Cents de l'Institut Pasteur.
1989-1998 La retraite venue, prodigue du soutien scolaire aux enfants en difficulté d'Issy-les-Moulineaux.
1990-2001 Peintre amateur, elle préside l'Association artistique de la Recherche (ASAR). Elle a, entre autres, réalisé plusieurs oeuvres inspirées des ses images de microbiologie pour en faire ressortir le côté décoratif ou didactique.
06/12/2008 Décès.

Publications en collaboration avec :
J.-P. Aubert, G. Balassa, C. Bayen, A. M. Beaufils, Ph. Benda, J.C. Bénichou, B. Bloom, P. Boquet, J.P. Bourgeois, B. Bowers, G. Buttin, M. Capponi, M. Cassier, P. Chaix, A. Chang, J.-P. Changeux, de Chastelier, D. Cousin, F. Cuzin, A. Dodin, P. Dupouey, B. Ferrandès, B. Fiocre, D. Fournier-Laflèche, C. Fréhel, P. Fromageot, R. Hellio, Y. Hirota, J. Hurwitz, H. Ionesco, F. Jacob, E. Kellenberger, M. Kohiyama, A. Kurdjian, O. Landmann, C. Lataste, P. Manigault, T. Nakai, M. Piéchaud, J. Pillot, I. Plesko, J.-L. Popot, A. Rambach, P. Schaeffer, B. Shapiro, W. Schwab, M. Schwartz, M. Sébald, J. Séchaud, J. Szulmajster.

Références biblio. :
- Ryter (Antoinette), Titres et travaux scientifiques de Antoinette Ryter, 26 p. dac. ronéo, 1976 (Archives Pasteur, RYT.1).
- Madame Antoinette Ryter, Bulletin de l'Association des Anciens Elèves de l'Institut Pasteur , 51, nÝ 198, 2009.

Service des Archives de l'Institut Pasteur