accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Emile Roubaud (1882-1962)
fonds d'archives
 

Biologiste et entomologiste français né à Paris, le 02/03/1882.
1901 Licencié ès sciences naturelles.
1904 Agrégé de sciences naturelles, il entre au Muséum d'histoire naturelle dans le laboratoire du professeur E. L. Bouvier, où il se lie avec le Dr J. Villeneuve, spécialiste de l'étude des diptères. Il suit aussi les cours d'A. Giard.
1905 Entre dans le laboratoire de F. Mesnil, à l'Institut Pasteur. Etudie de petits moucherons piqueurs, les simulies.
1906-1908 Participe, en tant qu'entomologiste, avec G. Martin et A. Leboeuf, à la Mission d'études de la maladie du sommeil au Congo français , à Brazzaville, co-organisée par la Société de géographie. Il étudie la transmission de la trypanosomiase et le rôle spécifique des glossines. Le premier, il reconnaît la multiplication des trypanosomes polymorphes (T. brucei et T. gambiense ) dans le liquide des glandes salivaires de Glossina palpalis . Pour combattre la glossine, il préconise, au lieu du simple débroussaillement, l'éclaircissement ménagé des couverts, afin de détruire les sites de ponte.
1908 Fait partie des premiers membres correspondants de la Société de pathologie exotique (SPE).
1909 Création de l'Institut Pasteur de Brazzaville, destiné à poursuivre l'oeuvre de la mission d'études, organisée par la Société de géographie. Le travail accompli au cours de cette mission, est à l'origine de sa thèse de doctorat ès sciences : La Glossina palpadis, sa biologie, son rôle dans l'étiologie des trypanosomiases , et d'un rapport détaillé, publié ultérieurement.
1909-1912 Nouvelle mission africaine, avec G. Bouet, au Sénégal, en Casamance et au Dahomey. Précise la distribution géographique de 9 espèces de glossines, s'intéressant particulièrement aux trypanosomiases animales et à leur mode de transmission.
1910 Reçoit, avec G. Martin et A. Lebouf, le prix Montyon de l'Académie des sciences.
1912 Effectue une mission de prophylaxie de la fièvre jaune, au Sénégal. Devient chef de Laboratoire de l'Institut Pasteur.
1913 Au cours d'une nouvelle mission en Afrique, réalise des travaux de zootechnie et de zoologie agricole, portant notamment sur la dégénérescence, due aux insectes, des arachides au Sénégal. Dès son retour, il est fait chevalier de la Légion d'honneur et devient membre titulaire de la Société de pathologie exotique.
1914 Est fait Officier de l'Etoile Noire.
1914-1918 Mobilisé comme sergent brancardier d'infanterie, il est ensuite versé dans un laboratoire de lutte contre le paludisme.
1914-1958 Fonde et dirige un laboratoire de recherches d'entomologie médicale et de biologie parasitaire à l'Institut Pasteur. Enseigne l'entomologie médicale, au grand cours de l'Institut Pasteur.
1916 Mariage avec Mlle Suzanne Veillon, fille d'A. Veillon.
1918 Devient membre de la Société de biologie.
1920-1932 Est élu secrétaire général de la Société de pathologie exotique.
1921 Reçoit le prix Montyon de l'Académie nationale de médecine. Mène une mission antipaludique en Corse.
1922 Devient membre fondateur de l'Académie des sciences coloniales.
1925 Promu officier de la Légion d'honneur.
1926 Nommé chef de service à l'Institut Pasteur
1927 Est élu président de la Société entomologique de France. Mène une mission en Tunisie, sous le patronage de la SDN.
1927-1931 Devient directeur de recherche pour le Comité d'études internationales sur la pyrale du maïs. Effectue à ce titre plusieurs missions en Hongrie, Roumanie et Yougoslavie.
1928 Est nommé professeur à l'Institut Pasteur.
1929 Publie, dans les Annales de l'Institut Pasteur , ses travaux sur la fièvre jaune et son vecteur, Aedes aegypti . Il y développe une technique originale, destinée à renforcer les mesures antilarvaires courantes, permettant l'éclosion immédiate des oeufs des stégomyies, par des stimulants chimiques appropriés, afin de détruire plus facilement les larves écloses.
1933 Reçoit la Grande médaille d'or Chalmers de la Société royale anglaise de médecine et d'hygiène tropicale, ainsi que la Grande médaille d'or de la Société de pathologie exotique.
1936-1946 Est élu président de la Société de pathologie exotique.
1937 Reçoit le prix Petit d'Ormoy des sciences naturelles de l'Académie des sciences.
1938 Succède à F. Mesnil à la tête du service de microbie coloniale de l'Institut Pasteur et anime les recherches expérimentales sur les trypanosomiases.
14/05/1938 Devient membre de l'Académie des sciences dans la section de Zoologie.
1942 Nommé président de la 3e Commission de la maladie du sommeil de la Société de pathologie exotique.
1946 Devient membre du Conseil supérieur de la recherche agronomique. Parmi les autres membres du conseil : C. Cépède, M. Javillier, M. Lemoigne, M. Macheboeuf.
1947 Est élu président d'honneur de la Société de pathologie exotique.
1951 Promu commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur.
31/12/1957 Prend sa retraite de l'Institut Pasteur, mais est autorisé à poursuivre son travail à l'Institut Pasteur.
14/05/1958 Remise, par ses collaborateurs, collègues et amis, d'une médaille à son effigie saluant sa longue et fructueuse carrière.
30/09/1962 Décès à Paris.

Publications en collaboration avec : R. Blanchard, G. Bouet, Ed. Chatton, J. Colas-Belcour, Descazeaux, R. Deschiens, C. Findlay, Franchini, H. Gaschen, S. Guelelovitch, 0P. Grenier, E. Jamot, A. Lafont, A. Laveran, A. Leboeuf, Leger, J. Magrou, L. Mailllot, G. Martin, M. Mathis, M. Mesnil, F. Mesnil, J. Mezger, Pérard, A. Pettit, A. Provost, J. Rageau, J. Romana, C. Toumanoff, M. Treillard, Van Saceghem, G. Stefanopoulo, R. Veillon, J. Villeneuve, J. Wagner, Weiss.

Références biblio. :
- E. Roman, Emile Roubaud Biologiste ; sa contribution aux progrès de l'entomologie et de la parasitologie, Bulletin mensuel de la Société Linnéenne de Lyon , janvier 1964.
- Roubaud (Emile), Titres et Travaux scientifiques de M. Emile Roubaud, chef de service à l'Institut Pasteur , Laval, Imprimerie Barnéoud, 1935.
- Tréfouël (Jacques), Funérailles de Emile Roubaud, discours prononcé au cimetière du Montparnasse le mercredi 3 octobre 1962, Institut de France, Académie des Sciences.
- Toumanoff (Constantin), Eloge d'Emile Roubaud (1882-1962), Bulletin de la Société de Pathologie Exotique , t. 56, mars-avril 1963, pp 99 à 104.
- Toumanoff (Constantin), Emile Roubaud (1882-1962), Annales de l'Institut Pasteur , 02/1964, t. 106, pp 161-167.

Service des Archives de l'Institut Pasteur