accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Emile Roux (1853-1933)
english version    fonds d'archives    
 

Médecin et biologiste français né à Confolens (Charente, France), le 17/12/1853, d'une famille de neuf enfants. Son père, proviseur de lycée, meurt en 1862. Il est recueilli et élevé par sa soeur ainée et son beau-frère, F. Momont.
Etudes secondaires au collège d'Aurillac et au lycée du Puy où il se lie d'amitié avec A. Chantemesse.
1870 Son frère Paul est tué au combat pendant le conflit qui oppose la France à la Prusse. Son second fère aîné, Louis, prisonnier en Allemagne, meurt avant la fin des hostilités.
1871 Baccalauréat de sciences. Accepte un poste de précepteur au lycée de Clermont-Ferrand.
1872-1873 Commence ses études médicales à l'Ecole de médecine de Clermont-Ferrand. Est présenté à Emile Duclaux, professeur de chimie à la faculté des sciences, qui l'emploie comme préparateur.
1874-1878 Poursuit ses études à Paris, où il entre comme aide de clinique à l'Hôtel-Dieu, chargé du petit laboratoire du service du Dr. Béhier.
1874-1877 Admis comme élève boursier à l'Ecole de médecine militaire du Val-de-Grâce. Après avoir refusé de soutenir sa thèse en temps voulu, il quitte l'école.
1878 E. Duclaux, nommé professeur de météorologie à l'Institut agronomique, prend E. Roux comme préparateur pour ses cours sur les fermentations à la Sorbonne. Duclaux le signale à L. Pasteur, en quête d'un jeune médecin pour l'assister dans ses recherches sur les maladies microbiennes.
08/1878 Epouse Rose Anna Shedlock à Londres. Elle décède peu après de tuberculose.
11/1878-1883 Entre, comme préparateur, au laboratoire de L. Pasteur, à l'Ecole normale supérieure (Paris).
1879-1880 Participe aux travaux de L. Pasteur sur l'atténuation du choléra des poules.
1879-1890 Publie plusieurs articles sur la maladie du charbon et participe avec Ch. Chamberland à l'expérience de Pouilly-le-Fort entreprise pour démontrer l'efficacité de la vaccination charbonneuse.
1883 Soutient sa thèse de doctorat en médecine : Des nouvelles acquisitions sur la rage, exposé des travaux sur la rage débutés en 1881 au laboratoire de L. Pasteur et qui ont conduit à la vaccination antirabique. Il consacre cinq autres publications sur ce thème entre 1888 et 1890.
1883 Participe aux côtés de Ed. Nocard et L. Thuillier et Straus à une mission en Egypte où sévit une épidémie de choléra. Thuillier contracte la maladie et meurt. La mission française rentre en France. R. Koch, responsable de la mission allemande, resté à Alexandrie découvre le vibrion cholérique.
1883-1888 Directeur-adjoint au laboratoire de L. Pasteur, rue d'Ulm. Commence à assumer une double tâche d'administrateur et de scientifique, dans le cadre du projet de construction de l'Institut Pasteur.
1884 Lauréat du prix Mombine de l'Académie de médecine et du prix Bréant de l'Académie des sciences.
1888-1895 Chef de service à l'Institut Pasteur.
1888 Nommé membre du premier comité de rédaction des Annales de l'Institut Pasteur aux côtés de Ch. Chamberland, E. Duclaux, J.-J. Grancher, Ed. Nocard, I. Straus.
1888-1890 E. Roux et A. Yersin publient trois mémoires sur la diphtérie. Ils apportent la preuve définitive que le bacille de Klebs-Löeffler est bien la cause de la diphtérie, découvrent que ce bacille produit un poison très actif, la toxine, dont ils étudient les propriétés.
1888-1914 Ouvre et dirige, à l'Institut Pasteur, un cours de microbiologie dit cours de microbie technique suivi par de nombreux médecins français et étrangers.
1891-1894 A la suite de la communication de Behring et Kitasato sur la présence d'antitoxine dans le sang des animaux immunisés contre la diphtérie, E. Roux et L. Martin s'attachent à étudier l'immunisation de petits puis de grands animaux, comme les chevaux, pour se procurer les quantités de sérum nécessaires au traitement des diphtériques. Avec A. Chaillou, ils appliquent avec succès ce sérum à 300 enfants de l'Hôpital des Enfants-malades. Ces travaux font l'objet d'une communication au congrès de Budapest qui connaît un grand retentissement.
1895 Lauréat du prix Alberto Lévi de l'Académie des sciences.
1896 Lauréat du prix Saint-Paul de l'Académie de médecine. Est élu membre de cette même académie.
1896-1904 Nommé, avec Ch. Chamberland, sous-directeur de l'Institut Pasteur. Mène des recherches sur le tétanos, la tuberculose, la péripneumonie.
1903-1906 Participe aux recherches de E. Metchnikoff sur la syphilis expérimentale.
1904-1933 Nommé directeur de l'Institut Pasteur. Cesse toute activité de recherche personnelle.
1908 Est élu membre du conseil de la Société de pathologie exotique (SPE).
1909 Devient membre du comité de patronage des Sanatoriums populaires de Paris, dirigés par L. Guinard.
1914-1918 Crée les laboratoires d'armée, dans chacun desquels il envoie trois bactériologistes et un chimiste.
1916 Quitte son appartement d'Auteuil pour s'installer au pigeonnier, petite chambre située sous les toits de l'hôpital Pasteur.
1919 Pésident de la conférence médicale de la Ligue des sociétés de la Croix-Rouge qui se tient à Cannes. L. Bernard, A. Calmette, A. Laveran et F. Widal sont membres de la délégation française.
1928 Président d'honneur du Congrès de chirurgie.
03/11/1933 Décès à Paris, suivi, le 9/11/1933 de funérailles nationales.

Publications en collaboration avec : A. Borrel, A. Chaillou, Ch. Chamberland, Ed. Dujardin-Beaumetz, Ed. Nocard, L. Martin, E. Metchnikoff, A. Salimbeni, L. Thuillier, I. Straus, L. Vaillard, A. Yersin.

Références biblio. :
- Roux (Emile), Notice sur les travaux scientifiques du Dr E. Roux, Paris, Masson et Cie, éd., 53 p., 1899.
- McIntyre (Neil), "The marriage (1878) of Emile Roux (1853-1933) and Rose Anna Shedlock (b.c. 1850)", Journal of Medical Biography, 16, 2008, p. 175-176.

Service des Archives de l'Institut Pasteur