accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Paul Remlinger (1871-1964)

 

Médecin et biologiste français né à Bertrange (Moselle) le 29/12/1871.
Etudes de médecine à l'Hôpital militaire du Val-de-Grâce, à Paris.
1893 Soutient sa thèse de doctorat à la faculté de médecine de Lyon sur : Etude sur l'hérédité de la tuberculose , pour laquelle il reçoit une médaille d'argent.
1893-1894 Chef de clinique médicale à l'Ecole service de santé du Val-de-Grâce.
1894-1896 Préparateur au laboratoire de bactériologie du Service de santé du Val-de-Grâce.
1896-1900 Chef du laboratoire militaire de bactériologie de Tunis.
1900 Est appelé auprès de M. Nicolle à l'Institut antirabique de Constantinople (IBC).
1901-1911 Succède à M. Nicolle comme directeur de l'Institut Impérial antirabique de Constantinople. Il s'y spécialise dans l'étude de la rage.
1901 Reçoit le prix Clarens de l'Académie de médecine et le prix Bréant de L'Académie des sciences.
1903 Démontre avec Riffat Bey que l'agent pathogène de la rage est un virus filtrant.
1905 De nouveau lauréat du prix Bréant de L'Académie des sciences.
1907 Publie une série d'articles traitant de la pathogénie de la rage chez les animaux. Devient membre correspondant de la Société de biologie.
1909 Nommé membre associé de la Société de pathologie exotique (SPE). Devient membre titulaire en 1934.
1911 Médecin-major du Camp de Châlon.
1913 Quitte la direction de l'Institut impérial de bactériologie de Constantinople, où il est remplacé par P.-L. Simond.
1914 Détaché à l'Institut Pasteur de Tanger nouvellement créé, où il devient un spécialiste du virus de la rage et de la vaccination antirabique.
1914-1918 Mobilisé comme médecin capitaine sur le front d'Argonne, il étudie la dysenterie bacillaire en collaboration avec J. Dumas. Puis il est nommé médecin-chef du Laboratoire central de l'Armée.
1918 Retour à l'Institut Pasteur de Tanger.
1919 Est élu membre correspondant de l'Académie de Médecine.
1926 Il est rejoint, à Tanger, par Jacques Bailly avec lequel il va publier l'essentiel de ses travaux pendant les années à venir.
1927 Participe à la 1ère conférence internationale de la rage, organisée à l'Institut Pasteur (Paris) par l'Organisation d'hygiène de la Société des Nations, comme rapporteur de la 3e commission. A cette occasion, il devient l'un des membres fondateurs de la Société internationale de microbiologie.
1932 Prend sa retraite de l'Armée avec le grade de médecin lieutenant-colonel de réserve.
1934 Chargé, par la direction de l'Institut Pasteur, d'une mission d'étude sur le fonctionnement de l'Institut antirabique de Beyrouth, à la suite du décès par la rage de plusieurs personnes vaccinées.
Reçoit, avec A.-C. Marie, le prix Dagnan-Bouveret de l'Académie des sciences pour leurs travaux sur la rage expérimentale.
1936 Après avoir reconnu la supériorité de la méthode des vaccins antirabiques phéniqués, il s'en fait le propagandiste.
1944 Elu membre correspondant de l'Académie des Sciences.
01/04/1957 Mis à la retraite à 84 ans, contre sa volonté, il est remplacé par R. Néel à la tête de l'Institut Pasteur de Tanger. Il quitte son logement de l'Institut mais reste vivre à Tanger.
09/03/1964 Décès à Tanger (Maroc).

Publications en collaboration avec : J. Bailly, P. Bel, Braquehaye, Cabanié, Cuénod, Curasson, Dettling, J. Dumas, M. Effendi, Gabriélidès, Géraud, Hodara, M. Léger, A. C. Marie, F. Mesnil, M. Nicolle, O. Nouri, S. Palmowitch, Riffat Bey, Sanglé-Ferrière, G. Schneider, Schoull, Sicard, Teppaz, Tostivint, H. Vallée, Zia Bey.

Références bibliographiques :
- Lépine (Pierre), Paul Remlinger (1871-1964), Bulletin de l'Académie Nationale de Médecine , t. 148, nÝ 19-20, 1964, pp. 366-370.
- Remlinger Paul, Titres et Travaux Scientifiques du Dr P. Remlinger, directeur de l'Institut Impérial de bactériologie et de l'Institut antirabique de Constantinople, Constantinople, 1908.

Service des Archives de l'Institut Pasteur