accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Jean Raynal (1897-1954)

 

Médecin et biologiste français né à Cordes (Tarn, France), le 27/12/1897.
1915-1916 Obtient son certificat d'études physiques, chimiques et sciences naturelles à l'Université de Toulouse, puis débute des études de médecine.
1916-1918 Sert comme médecin auxiliaire dans les rangs de l'infanterie. Blessé lors des combats, il obtient trois citations.
1920 Entre à l'Ecole du service de santé de Bordeaux.
1922 Mariage avec Mlle Françoise Jaloustre.
22/12/1922 Soutient, devant la faculté de médecine de Bordeaux, sa thèse de doctorat sur Contributions à l'hygiène maritime - L'égout nautique, sa constitution, ses dangers, son hygiène.
1923 Obtient son diplôme de médecin sanitaire maritime et reçoit le prix de la Fondation Lore-Marquet de la faculté de médecine de Bordeaux.
1923-1926 Nommé médecin inspecteur de l'Assistance médicale indigène de la province de Diégo-Suarez et directeur de l'Ecole régionale de sages-femmes de la même province. Confronté à une épidémie de peste bubonique, il réalise une étude épidémiologique et pratique des essais de vaccination et de sérothérapie.
07-09/1925 Chargé de mission à la Grande Comore par le Gouvernement général de Madagascar et Dépendances pour y étudier une épidémie d'origine inconnue. Il détermine qu'il s'agit du paludisme et jugule l'épidémie par des mesures appropriées.
10/1926-04/1929 Nommé professeur adjoint de clinique médicale et pathologie exotique, puis de bactériologie et de parasitologie, à l'Ecole d'application du service de santé des troupes coloniales du Pharo, Marseille.
1929 Elu membre de la Société de pathologie exotique (SPE).
1929-1931 Chargé de mission au Guatemala par le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Santé publique guatémaltèque pour organiser les laboratoires de santé publique du Guatemala. Egalement nommé, à la demande de A. Calmette, professeur de bactériologie à la faculté de médecine de Guatemala. Ses principaux travaux dans se pays portent sur la vaccination antituberculeuse par le BCG, l'épuration des eaux d'alimentation et le typhus exanthématique.
1931-1932 Chargé des fonctions de professeur agrégé à l'Ecole d'application du service de santé des troupes coloniales du Pharo, Marseille.
1933 Suit le cours de microbiologie de l'Institut Pasteur, Paris.
08-09/1933 A la demande du Gouvernement général de l'Indochine, se rend au laboratoire de Schillong et dans la province d'Assam (Indes Anglaises) pour mener une étude sur les techniques de préparation des bactériophages et leur application pratique à la prévention du choléra.
10/1933-12/1935 Nommé chef de laboratoire du paludisme, puis chef de laboratoire de microbiologie et de sérologie humaines, à l'Institut Pasteur de Hanoi. Il apporte, dans cette même période, une contribution importante à l'étude des phlébotomes de l'Indochine.
1934-1935 Chargé du cours de bactériologie et parasitologie et des travaux pratiques à l'Ecole de plein exercice de médecine de l'université de Hanoi.
1935 Sur la demande de la direction des Oeuvres françaises à l'étranger du ministère des Affaires étrangères et sur la proposition du L. Martin (directeur de l'Institut Pasteur), prend la direction du Laboratoire de bactériologie et d'hygiène de la Concession française de Shanghaï.
1936-1937 Elu membre de la Shanghai Medical Society et de la Chinese Medical Association .
1937-1946 Transforme le Laboratoire de bactériologie et d'hygiène de la Concession française de Shanghaï en Institut Pasteur dont il devient le directeur. Ses principaux travaux portent sur le choléra, le typhus exanthématique (rôle des rats et des puces), la présence de salmonelles.
1939-1945 Devient membre du jury d'examen du baccalauréat de l'Enseignement secondaire de la ville de Shanghaï.
1940 Promu officier de la Légion d'honneur.
1940-1941 Chargé du cours des maladies infectieuses et tropicales à l'Ecole d'infirmières de la Croix-Rouge de Shanghaï (1940-1941).
1942-1945 Devient membre du jury d'examens cliniques et de celui de thèse (1945), à la faculté de médecine de l'université l'Aurore, à Shanghaï.
1945 Lauréat du prix Bréant de l'Académie des sciences pour ses travaux sur le choléra en Indochine.
07/1946 Quitte la Chine. J. Fournier lui succède à la direction de l'Institut Pasteur de Shanghaï.
01/1947 Est nommé sous-directeur de l'Ecole d'application du service de santé coloniale du Pharo, Marseille.
1948-1950 Devient directeur du Service de santé de l'Afrique Equatoriale française.
1951-1954 Devient directeur de l'Ecole d'application du service de santé coloniale du Pharo. Il mène une refonte des enseignements et des concours et crée un Centre d'instruction et de recherche.
1954 Décès à Marseille.

Publications en collaboration avec : E. Arquie, R. Beaudiment, N. Bernard, L. Couvy, R. Cros, J. Fournier, P. Gallais, P. Gallet, G.R. Garcin, H. Gaschen, A. Guillon, F. Heckenroth, I. Halim, L. Launoy, P. Le Gac, J. Leger, P. Leproux, Lieou, A.J. Lotte, A. Masseguin, M. Peltier, G. Pille, J. Ranque, V. Reynes, E. Trinquier, Wang Liang.

Références bibliographiques :
- Dossier Dr J. Raynal (archives Institut Pasteur, IND.E4).
- Girard (Georges), Jean Raynal (1897-1954), Bulletin de la Société de Pathologie Exotique , 1954.
- F. B., La vie et l'oeuvre du Médecin Général inspecteur J. H. Raynal(1897-1954), Médecine Tropicale , nÝ 5, sept-oct. 1954.

Service des Archives de l'Institut Pasteur