accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Albert Raynaud (1914-1999)
english version    fonds d'archives    
 

Biologiste français né à Vabre (Tarn), le 03/03/1914. Son père est comptable.
Elevé dans la religion protestante. Etudes primaires à Vabre.
1926 Décès du père de A. Raynaud.
Passe son baccalauréat mathématique et philosophie, puis son certificat d'études supérieures de physique chimie biologie.
1934 Passe sa licence de sciences à la faculté de Toulouse.
1935 Entre au laboratoire de zoologie de la faculté des sciences de Toulouse, dirigé par A. Vandel, où il mène des recherches sur les chromosomes sexuels des rongeurs et obtient son diplôme d'études supérieures de zoologie.
1936-1938 Sur les conseils de A. Vandel, effectue plusieurs stages à la Station maritime de Wimereux, auprès de M. Caullery.
1936-1938 Entre comme boursier Busiel Research Fellow dans le service de A. Lacassagne, à l'Institut du Radium. Il y entreprend l'étude de deux sujets : étude des mécanismes hormonaux entrant en jeu dans le développement de l'appareil génital des mammifères (souris) ; étude du développement embryonnaire de la glande mammaire et des effets des hormones sexuelles sur ce développement.
1938-1939 Suit le cours de microbiologie de l'Institut Pasteur.
1939 Effectue une mission d'études des petits mammifères de la Corse, subventionnée par la Caisse nationale de la recherche scientifique.
1939-1940 Mobilisé comme sous-lieutenant d'artillerie.
1940-1942 Après sa démobilisation, regagne le laboratoire Pasteur de l'Institut du Radium, comme boursier de la Caisse nationale de la recherche scientifique.
1940-1944 Se rend en mission de l'Institut Pasteur, à Vabre (Tarn), pour y mener des études saisonnières sur les glandes salivaires des mulots de cette région (recherche de virus). Lors de ces séjours, prend contact avec la Résistance. En 1944, rejoint les Forces Françaises Libres dans les rangs desquels il est blessé lors de la campagne d'Allemagne.
1942 Entre comme assistant dans les cadres de l'Institut Pasteur. Soutient sa thèse de doctorat ès sciences sur les Modifications expérimentales de la différenciation sexuelle des embryons de souris par action des hormones androgènes et oestrogènes.
1942 Epouse Mlle Jeanne Chaulin-Servinière, nièce de L. Blaizot et belle-fille de G. Blanc.
1943-1959 En collaboration avec M. Frilley, physicien de l'Institut Curie, poursuit ses recherches sur le fonctionnement des glandes endocrines des foetus de souris. Ils parviennent à démontrer que la masculinisation du tractus génital du foetus mâle relève de l'action d'une hormone mâle secrétée par le testicule foetal ; qu'en l'absence des testicules ou en l'absence des ovaires, le tractus génital sexuellement indifférencié des embryons des deux sexes, se développe suivant le type femelle.
1947-1958 En collaboration avec son épouse, Mme J. Raynaud, et dans le cadre de recherches sur le développement embryonnaire de la glande mammaire de la souris, il établit, pour la première fois, qu'un agent hormonal peut être à l'origine de malformations mammaires congénitales ; que les substances oestrogènes sont douées d'une puissante capacité tératogène vis-à-vis de l'ébauche mammaire.
1948-1963 Dispense des leçons annuelles sur l'action des rayons X sur les glandes génitales et sur l'embryon, à la faculté de médecine de Paris, pour le certificat national de radiologie.
1953 Promu chef de laboratoire à l'Institut Pasteur. Devenu allergique aux animaux à fourrure, en particulier aux souris de laboratoire, il est contraint d'orienter ses recherches sur l'embryologie normale et expérimentale des reptiles et des batraciens. Avec l'accord du directeur, J. Tréfouël, il fait transferer son laboratoire de l'Institut du Radium dans l'ancienne maison de campagne de E. Roux, à Sannois, où il fait installer un terrarium et des aquariums, ainsi qu'un appareil à rayons x.
1955 Reçoit le prix Louis Bonneau de l'Académie des sciences pour ses travaux sur l'endocrinologie foetale.
1965 Désigné à l'unanimité par le Comité de biologie animale du CNRS, dont J. Monod est membre, directeur de recherches au CNRS.
1972 Participe à une mission d'enseignement et de zoologie (collecte d'isopodes) en Afghanistan et en Inde.
1972-1977 Nommé responsable de l'équipe de recherche ER 121 du CNRS ("Morphogenèse des membres et des ceintures chez lez reptiles à membres bien développés et chez les reptiles à membres rudimentaires").
1974 Reçoit le prix Albert 1er de Monaco de l'Académie des sciences. Participe au Séminaire franco-indien de Bénarès sur l'embryologie et l'endocrinologie comparée des reptiles.
1975 Elu président de la Société zoologique de France.
1978 Elu membre correspondant de l'Académie nationale de médecine dans la section médecine et sciences sociales.
1978 Prend sa retraite de l'Institut Pasteur et quitte Sannois pour Vabre. Devient membre de la Société des amis du Pays Vabrais, donne des conférences et organise des expositions au sein du village, et milite activement pour la protection de la faune et de la flore de la région.
Continue ses recherches d'embryologie sur les reptiles et les orvets dans un laboratoire de la faculté des sciences de Toulouse et dans sa maison de Vabre, où un laboratoire est aménagé. Il étudie particulièrement les mécanismes de la réduction ou de la formation expérimentale des membres de reptiles serpentiformes.
1982 A l'invitation de la firme américaine Lillie, donne une conférence à Indianapolis (Etats-Unis) sur l'effet des substances oestrogènes chez les foetus animaux et humains.
1984 Présente un rapport, devant le Conseil scientifique régional de Midi-Pyrénées, sur la sensibilité des embryons de vertébrés à diverses substances chimiques.
1986 Participe au colloque international du CNRS sur Ontogenèse et évolution.
1991 Désigné président d'honneur du congrès de XXe anniversaire de la Société d'herpétologie de France.
22/11/1999 Décès à Vabre.

Publications en collaboration avec : M. Adrian, P. Ancel, J.-J. Ayral, P.-C. Blin, P. Boulay, J. Bons, J. Brabet, P. Clairembault, M. Clergue-Gazeau, A. Collenot, S. Cros, P. Delost, Dobrovolskaia-Zavadskaia, J. Fretey, M. Frilley, J.-P. Gasc, M. Gontcharoff, H. Heim de Balsac, J.-Cl. Jeanny, P. Kan, S. kouprach, A. Lacassagne, H. Okuzumi, J.-L. Perret, Cl. Pieau, J. Raynaud, J.-L. Raynaud, S. Renous, D. Robinet, P. van den Elzen, J. Vasse.

Références biblio. :
- dossier scientifique d'Albert Raynaud (Archives Pasteur, TRE.DS.105)

Service des Archives de l'Institut Pasteur