accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Louis Pasteur Vallery-Radot (1886-1970)
fonds d'archives
 

Médecin français, né le 13/05/1886, à Paris. Sa mère, Marie-Louise, est la fille de Louis Pasteur ; son père, R. Vallery-Radot, est homme de lettres. J.-J. Grancher est son parrain.
Etudes secondaires au Collège Bossuet, à Paris. En 1898, il est renvoyé une journée pour avoir protesté contre les élèves qui brûlent les articles de Zola sur l'affaire Dreyfus. En 1899, il se présente au bureau des engagements pour aller combattre aux côtés des Boers, en Afrique du Sud. On le reconduit chez ses parents. Il a 13 ans. Poursuit ses études au Lycée Louis-Le-Grand, à Paris. Le dimanche, prend des répétitions de sciences naturelles avec A. Salimbeni.
1911 Reçu à l'Internat, il devient l'interne de Macaigne, puis de Massary, de Souques, et enfin de F. Widal.
1912-1913 Assitant de P.-L. Simond, à l'Institut impérial de bactériologie de Constantinople (IBC).
1911-1939 Devient un proche de Claude Debussy et, après 1918, de Paul Valéry. Fréquente les milieux artistiques et littéraires et se lie d'amitié avec Gabriel D'Annunzio, Georges Duhamel, Léon-Paul Fargue, André Gide, Jean Giraudoux, Rémy de Gourmont, Henri de Régnier, Saint-John Perse.
1914-1918 Réformé après son service militaire pour une pleurésie, il obtient sa réintégration et rejoint le 17e régiment d'infanterie comme médecin auxiliaire, puis sert dans le 31e bataillon de chasseurs, enfin dans le 295e régiment d'infanterie. Entre temps, il reçoit la direction de différents laboratoires d'armée.
1915 Son père fait publier ses notes de guerre sous le titre Pour la Terre de France par la douleur et la mort . Les scènes de souffrance et d'agonie qui y sont décrites les font interdire par la censure militaire.
1918 Soutient sa thèse de doctorat en médecine sur : Etudes sur le fonctionnement rénal dans les néphrites chroniques . Fait rééditer la Vie de Pasteur , écrite par son père, R. Vallery-Radot.
1919 Lauréat du prix Dreyfous de l'Académie nationale de médecine. Autres prix obtenus dans cette même académie : Guérétin, 1931 ; Leveau, 1936.
1920 Devient médecin des hôpitaux. Entre à la Société de pathologie exotique (SPE).
1922-1939 Fait publier les Oeuvres complètes de Louis Pasteur , en sept volumes. En 1926, l'Institut Pasteur s'associe à cette publication en mettant à sa disposition la somme de 100.000 F.
1926-1932 Chef de service à l'Hôpital Bicêtre.
1927 Devient professeur agrégé de médecine.
1932-1946 Chef de service à l'Hôpital Bichat.
28/06/1933 Elu secrétaire du conseil d'administration de l'Institut Pasteur.
1936 Fait don des meubles et objets de Louis Pasteur en sa possession pour que soit créé, dans l'ancien appartement du savant, à l'Institut Pasteur, un Musée Pasteur dont la direction est confiée à R. Legroux. Elu membre de l'Académie nationale de médecine et membre du conseil de l'ordre de la Légion d'honneur.
1939 Nommé professeur de pathologie interne de la faculté de médecine de Paris.
1940 Fait publier la correspondance de Louis Pasteur qu'il a mis plus de dix-sept ans à réunir et présenter.
1940-1944 Mobilisé, dès le début de la guerre, comme médecin militaire, il est détaché au cabinet de Georges Mandel et envoyé en mission en Indochine, puis en Espagne. Il revient en France après l'annonce de la défaite française. Répondant à l'appel du général de Gaulle, il s'affilie au réseau de l'Organisation civile et militaire et fonde le Comité médical de la Résistance. Après sa tentative d'arrestation par la Gestapo, il est contraint de vivre dans la clandestinité.
29/10/1940 Elu président du conseil d'administration de l'Institut Pasteur, à la suite de la démission d'A. Lacroix.
1941 Obtient le titre de professeur de clinique médicale à la faculté de médecine de Paris.
1942 Nommé professeur de thérapeutique médicale à l'Hôpital de la Pitié (Paris). Réalisation des premières expertises cliniques des antihistaminiques de synthèse dans son service de l'Hôpital Bichat (Paris). Avec P. Milliez, demande à J. Tréfouël et F. Nitti de monter, à l'Institut Pasteur, un dépôt de médicaments destinés à la Résistance.
09/1944-1945 A la Libération, occupe, très brièvement, le poste de secrétaire d'Etat à la Santé publique.
1944 Elu membre de l'Académie française et de l'Académie nationale de médecine.
1945-1946 Se rend en Iran, accompagné de R. Legroux et A. Lacassagne, pour signer, au nom de l'Institut Pasteur, le nouveau contrat de l'Institut Pasteur d'Iran, préparé par M. Baltazard avec le Gouvernement iranien.
1946 Co-fondateur de la Maison de l'Amérique Latine, à Paris.
1946-1959 Chef de service à l'Hôpital Broussais.
Elu membre du Conseil de l'Ordre des médecins.
1947 Crée les Journées médicales annuelles de Broussais .
1948 Avec P. Milliez, met au point l'exanguinotransfusion, premier procédé d'épuration extra-rénale.
1948-1951 Elabore un Traité de pathologie médicale , en 3 volumes. Fait paraître Pasteur, images de ma vie .
1951 Est élu député du Rassemblement du Peuple Français dans la 2e circonscription de Paris. Il démissionne en mai 1952.
Dirige, avec J. Hamburger, la Collection médico-chirurgicale .
Membre du conseil d'administration de Rhône-Poulenc.
1954 Publie chez Flammarion : Pasteur inconnu .
1959 Devient professeur honoraire à la faculté de Médecine de Paris. Décoré de la Grand croix de la Légion d'honneur.
1959-1965 Nommé membre du Conseil constitutionnel par le président de l'Assemblée national, J. Chaban-Delmas.
1962 Nommé membre du Haut tribunal militaire chargé de juger les généraux insurgés d'Alger.
1964 Fait don à la Bibliothèque nationale, en accord avec Mme Pasteur Vallery-Radot, des manuscrits de Louis Pasteur. Abandonne la présidence du conseil d'administration de l'Institut Pasteur.
1970 Elu président de l'Académie nationale de médecine.
09/10/1970 décède à Paris.

Publications en collaboration avec : P. Blamoutier, D. Bovet, B. Halpern, J. Hamburger, Lafontaine, Cl. Laroche, Lhermitte, Mauric, P. Milliez, G. Richet, F. Widal, R. Wolfromm ; P. Gauthiers-Villars, Holtzer.

Références biblio. :
- Debré (Robert), Louis Pasteur Vallery-Radot (1886-1970), Bulletin de l'Académie Nationale de Médecine , Paris, Masson et Cie éditeurs, t. 155, nÝ19-20, pp. 436-448, 1971. - Huguet (Françoise) : Pasteur Vallery-Radot, Les Professeurs de la faculté de médecine de Paris, Editions du CNRS, pp. 353-355.

Service des Archives de l'Institut Pasteur