accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Auguste Pettit (1869-1939)
english version    fonds d'archives
 

Médecin et biologiste français né le 10/03/1869 à Paris.
Licence de sciences naturelles à la Sorbonne, Paris.
Commence sa carrière comme préparateur de G. Pouchet au laboratoire d'histologie zoologique de l'Ecole pratique des hautes études, annexe de la chaire d'anatomie comparée du Muséum d'histoire naturelle, Paris. C'est là qu'il est formé à la méthode scientifique et à la technique histologique. Il poursuit en parallèle des études de médecine et fréquente les laboratoires de Balbiani, Cornil, Dastre, Mathias-Duval, Malassez.
1889 Effectue son service militaire à Compiègne où il se lie d'amitié avec J. Jolly.
1891 Effectue un stage en Allemagne dans les laboratoires de C. Weigert, P. Ehrlich et de W. Flemming.
1892 Participe, au côté de G. Pouchet, à la mission de La Manche au Spitzberg et à l'île Jan Mayen.
1893 Préparateur à la faculté de médecine de Paris et chef de laboratoire de Le Dentu, à la clinique chirurgicale de l'Hôpital Necker.
1896 Soutient sa thèse de doctorat ès sciences sur les capsules surrénales. Reçoit le prix Béllion de médecine de l'Académie des sciences.
1898 Devient membre de la Société de biologie.
1899-1908 Chef de laboratoire d'Albarran à la clinique des maladies des voies urinaires à l'Hôtel-Dieu, Paris.
1900 Docteur en médecine, après une thèse sur les cancers utérins. Commence un enseignement d'histologie normale et pathologique.
1908 Reçoit le prix Lallemand de l'Académie des sciences.
1908-1914 Entre à l'Institut Pasteur grâce à E. Roux qui a remarqué ses travaux sur la toxine diphtérique. Chef de laboratoire dans le service d'A. Laveran, il étudie les leishmanioses ainsi que les trypanosomes et découvre la trypanotoxine. Entre ensuite dans le laboratoire de la diphtérie de L. Martin, où il décrit différentes réactions cellulaires provoquées par des microorganismes ou des toxines, l'immunité du rat contre la toxine diphtérique et, avec J. Dumas, l'action des lipoïdes du même bacille.
1909-1926 Secrétaire général de la Société de biologie, sous les présidences de A. Dastre, Ch. Richet et Henneguy, il se dévoue à la publication des Comptes rendus de la Société de Biologie et élargit l'audience de la société en regroupant autour d'elle une vingtaine de filiales.
1914-1918 Réserviste de l'armée territoriale, il est mobilisé d'abord dans l'armée de Belgique , puis dans l'Armée des Vosges. A la demande des ministères de la Guerre et de la Marine, particpe à des missions d'étude des spirochétoses. A l'issu du conflit, il est fait Croix de guerre et chevalier de la Légion d'Honneur.
1917 Lauréat du prix Montyon de l'Académie des sciences.
1917-1919 De retour à l'Institut Pasteur, poursuit ses recherches, avec L. Martin, sur la spirochétose ictérigène dont il fait une étude complète : structure du parasite, anatomie pathologique des lésions, rôle du rat dans la transmission, culture du parasite, mise au point d'un sérodiagnostic.
1918-1936 Avec ses collaborateurs, B. Kolochine-Erber, G. Stefanopoulo, P. Mollaret, apporte une contribution à l'étude de la fièvre jaune expérimentale du singe, et travaille à la mise au point d'un sérum antiamaril. Des recherches sur la sclérose en plaques le portent ensuite à étudier la poliomyélite et à obtenir un sérum antipoliomyélitique d'origine animale, utilisé en France et à l'étranger pour sa valeur thérapeutique.
1919 Fait paraître avec L. Martin l'ouvrage : Spirochétose ictérohémorragique . Reçoit pour la seconde fois le prix Montyon de l'Académie des sciences. Collaborateur scientifique de J. Comandon pour le film : Spirochaeta icterohaemorrhagiae.
1920-1921 Mandaté par le ministère des Affaires étrangères pour trois missions successives d'enseignement et de conférences en Espagne et au Portugal.
1923 Fait paraître, à titre posthume, les mémoires sur les trypanosomes de son ami D. Roudsky, tué à la guerre en 1916.
1925 Nommé professeur à l'Institut Pasteur. Elu membre de l'Académie de médecine.
1936 Fait valoir ses droits à la retraite.
11/10/1939 Décès à Paris.

Publications en collaboration avec : C. Aguesy, Bierry, Eug. Etchegoin, V. Frasey, J. Girard, B. Kolochine-Erber, A. Laveran, L. Martin, P. Mazé, G. Stefanopoulo, A. Sicé, A. Vaudremer.

Références bibliographiques :
- Dujarric de la Rivière (René), Obsèques du professeur A. Pettit (1869-1939), 3 p. dact. (archives Pasteur, Bio.P1).
- Jolly (J.), Auguste Pettit (1869-1939, Bulletin de l'Académie de médecine , t. 122, nÝ 32, 21/11/1939, p. 421.
- Kolochine-Erber, (Berthe), Auguste Pettit, 1896-1939, Annales de l'Institut Pasteur , décembre 1939, t. 63, p. 525 et suivantes.
- Pettit (Auguste), Titres et Travaux , Paris, Editions médicales, 1922.
- Filmer la science, comprendre la vie - Le cinéma de Jean Comandon, CNC, 504 p., 2012.

Service des Archives de l'Institut Pasteur