accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Fernand Noc (1875-1924)
fonds d'archives
 

Médecin et biologiste français né à Moussac (Gard, France), le 18/12/1875.
10/1899 Médecin aide-major de l'Ecole de santé de Bordeaux.
12/1899-1903 Nommé responsable du laboratoire bactériologique de la Nouvelle-Calédonie à Nouméa, où il crée également un service vaccinogène.
1903 Stage à l'Institut Pasteur de Lille auprès de A. Calmette.
1906-1908 Nommé sous-directeur de l'Institut Pasteur de Saigon. A. Yersin en est le directeur.
1907 Participe, aux côtés de E. Marchoux, Et. Sergent et Ed. Sergent, P.-L. Simond, à la rédaction du tome Hygiène coloniale du Traité d'hygiène de Brouardel et Mosny.
1908-1909 Participe à la mission d'étude de la fièvre jaune en Martinique aux côtés de P.-L. Simond et P. Aubert.
1909 Devient membre correspondant de la Société de pathologie exotique (SPE).
1909-1913 Reste en Martinique où il crée l'Institut d'hygiène et de prophylaxie de la Martinique (devenu Institut Pasteur de la Martinique en 1939), ainsi qu'un préventorium destiné à combattre les maladies contagieuses.
1914-1918 Après un bref passage en France retourne en Indochine, où il participe à l'examen quotidien des annamites recrutés dans les Troupes coloniales. A sa demande, en juillet 1917, il retourne en France pour être affecté comme médecin-chef d'ambulance à la 46e division de chasseurs alpins. Sa consuite sur le front lui vaut d'être cité à l'ordre de la division.
1919-1920 Directeur du laboratoire de bactériologie et de zootechnie de Dakar.
1920-1921 Directeur de l'Institut de biologie de l'AOF à Dakar (devenu Institut Pasteur de l'AOF en 1924).
1924 Décès en France.

Publications en collaboration avec : P. Aubert, P.-L. Simond.

Références biblio. :
- Emily, F. Noc 1875-1924, Annales de Médecine et de Pharmacie coloniales , t. 22, pp. 158-161, 1924.
- Calmette (Albert), F. Noc, Annales de Médecine et de Pharmacie coloniales , t. 22, pp. 161-162, 1924.

Service des Archives de l'Institut Pasteur