accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Gustave Martin (1872-1936)
english version   
 

Médecin et biologiste français né à Pontivy (Morbihan, France), en 1872.
1893-1897 Entre à l'Ecole du service de santé de la Marine à Bordeaux.
1897 Entre dans le corps de santé des Troupes coloniales pour effectuer un premier séjour en Cochinchine et au Cambodge.
1903 Effectue un stage à l'Institut Pasteur de Lille pour se perfectionner dans les méthodes microbiologiques.
1904 Effectue un stage à l'Institut Pasteur de Paris dans le Laboratoire de F. Mesnil, où il s'initie à l'étude des protozoaires pathogènes et des affections trypanosomiennes.
04/1905 Est affecté en Guinée française où il est chargé du service de la vaccine. Il effectue 20.000 vaccinations et profite de son séjour pour étudier les trypanosomiases.
1906 Publie Les trypanosomiases de la Guinée française , après avoir mis au point ses recherches dans le laboratoire de F. Mesnil.
1906-1908 La société de géographie, dirigée par Le Myre de Vilers, lui confie la direction de la Mission française d'études de la trypanosomiase au Congo français. Elle lui adjoint un collaborateur médical, A. Leboeuf, un naturaliste, E. Roubaud, un aide-naturaliste, Weiss, et un colombophile, Muny. La mission est placée sous la direction scientifique de l'Institut Pasteur et suit les instructions médicales et zoologiques définies par la sous-commission de l'Association scientifique internationale d'agronomie coloniale (L. Bouvier, A. Laveran, A. Giard) : distribution géographique de la maladie du sommeil ; mode de propagation de la maladie ; diagnostic microscopique, étude clinique et traitement de la trypanosomiase humaine ; étude biologique de la glossine (tsé-tsé). Durant cette mission, étudie en collaboration avec G. Ringenbach les troubles psychiques provoqués par la maladie du sommeil.
1908 Devient le premier directeur du nouvel Institut Pasteur de Brazzaville, après que la Société de géographie ait fait don des bâtiments, du matériel et des fonds de la mission de la maladie du sommeil à l'Institut Pasteur.
1909 Fait paraître, avec A. Leboeuf et E. Roubaud, le Rapport de la Mission d'études de la maladie du sommeil au Congo français, 1906-1908 . Devient membre correspondant de la Société de pathologie exotique (SPE).
1912 Désigné pour la chaire de psychiatrie de l'Ecole d'application du service de santé des colonies, au Pharo à Marseille.
1914-1918 Mobilisé sur le front français, puis désigné, en 1916, à la direction du Service de santé du Cameroun.
1919 Eprouvé par les séjours dans les zones tropicales, il prend sa retraite de médecin colonial. Enseigne l'hygiène à l'Ecole centrale, à Paris, et collabore avec M. Léger à l'Institut prophylactique du docteur A. Vernes. Devient membre correspondant de la Société de pathologie exotique. Nommé expert pour la maladie du sommeil, près du Comité d'hygiène de la SDN.
1921 Fait paraître, L'existence au Cameroun. Etudes sociales. Etudes d'hygiène et de prophylaxie , préfacé par A. Calmette.
1925 Nommé, aux côtés de E. Brumpt et F. Mesnil, membre de la délégation française à la conférence internationale sur la maladie du sommeil, réunie à Londres par L. Rajchman (SDN).
1926 Devient membre du conseil de la Société de pathologie exotique.
1928 Participe à la conférence internationale de Paris sur la trypanosomiase. Elu vice-président de la Société de pathologie exotique (E. Marchoux en est le président).
Membre de la commission consultative de la lèpre au ministère des Colonies.
Chargé de conférences à l'Institut des hautes études chinoises.
1936 Décès à Paris

Publications en collaboration avec : A. Leboeuf, E. Roubaud, G. Ringenbach.

Références biblio. :
- Roubaud (Emile), Gustave Martin - Allocution de M. Roubaud, président de la Société de Pathologie Exotique, 13 mai 1936, Bulletin de la Société de pathologie exotique , nÝ 29, 1936, p. 445-448.
- Martin (Gustave), Leboeuf (Alexandre), Roubaud (Emile), La maladie du sommeil au Congo français , Paris, Masson et Cie éd., 1909, 712 p.

Service des Archives de l'Institut Pasteur