accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Pierre Mollaret (1898-1987)
fonds d'archives
 

Médecin et biologiste français né à Auxerre (Yonne, France), le 10/07/1898. Il est le père de H. Mollaret.
1916 Commence des études de médecine et de sciences.
1917-1918 Mobilisé comme médecin auxiliaire à l'Auto-Chir. nÝ 3 , puis au 114e Régiment d'Infanterie. Décoré de la Croix de guerre à la fin du conflit.
1919 Engagé volontaire au 19e Chasseurs polonais, il est décoré de l'ordre de la Campagne de Pologne.
1920 Reprend ses études de médecine et de sciences. Ses professeurs sont P. Claisse, L. Fournier, H. Darré, J. Hallé, F. Rathery et G. Guillain dont il reste l'assistant pendant plus de vingt ans.
1924 Reçu troisième au concours de l'Internat, il obtient le Prix Burland.
1926 Passe sa licence ès sciences.
1928-1946 Donne des cours ou des cycles de conférences sur les maladies du système nerveux à la clinique de la Salpêtrière, Paris.
1929 Soutient sa thèse de doctorat en médecine et reçoit la médaille d'argent comme Prix de thèse.
1929-1931 Nommé chef de clinique à l'Hôpital de la Salpêtrière, à Paris, où, à partir de 1930, il est chargé du centre de malariathérapie.
1931 Reçoit le Prix Herpin de l'Académie nationale de médecine. Autre prix décerné par cette même académie : Saintour, 1934.
1935 Devenu médecin des Hôpitaux de Paris, il reçoit le Prix Lallemand de l'Académie des sciences. L'Institut Pasteur le charge d'une mission au Centre du paludisme d'Epsom (Angleterre).
1932-1935 Travaille comme assistant dans le service d'A. Pettit, puis dans celui de R. Dujarric de la Rivière, à l'Institut Pasteur.
1932-1939 Donne des cours sur les maladies des reins et le diabète à la clinique thérapeutique du professeur Rathery, à Paris, et participe au cours annuel de l'Ecole de malariologie, dirigée par E. Brumpt.
1935-1941 Nommé chef de laboratoire à l'Institut Pasteur.
1936 Reçu à l'agrégation de médecine générale. Soutient sa thèse de doctorat ès sciences, sous la direction de L. Lapicque. Entre comme membre titulaire de la Société de biologie et de la Société de pathologie exotique (SPE).
1936-1946 Participe au cours de microbiologie de l'Institut Pasteur, en assurant une partie des cours sur le typhus récurrent, les spirochétoses sanguicoles, les leptospiroses, la fièvre jaune et le paludisme.
1938 Devient secrétaire général de la Revue Neurologique .
03/1938-05/1938 Effectue une mission de conférences en Grèce, à la demande de l'Institut Pasteur et des ministères de l'Education nationale et des Affaires étrangères.
1939-1940 Mobilisé comme médecin chef dans un laboratoire d'Armée, puis embarqué volontaire, à Brest, pour l'Afrique, le 18 juin 1940, il sert au service du paludisme de l'Hôpital militaire de Casablanca.
1941-1944 Défend la presse médicale et biologique française face à la volonté d'annexion des autorités allemandes d'occupation.
1941-1946 Nommé chef de service à l'Institut Pasteur.
1943-1944 Participe à la commission médicale et à celle de l'enseignement du Comité de l'Empire Français, devient membre du Comité d'épidémiologie de l'Institut national d'hygiène, et nommé expert du ministère de la Santé pour le contrôle des médicaments.
1945 Nommé membre de la commission de la trypanosomiase du ministère des Colonies.
1946 Dirige la publication du journal La Presse Médicale .
1947 Succède à A. Lemierre, comme professeur titulaire de la chaire de clinique des maladies infectieuses, à l'Hôpital Claude-Bernard.
1948-1984 Son intérêt pour l'histoire le conduit à donner des conférences et participer assidûment aux séances de la Société française d'histoire de la médecine dont il est membre.
1954 A la suite de l'épidémie de poliomyélite survenue à Copenhague, crée le premier service de réanimation pneumologique dans son service de l'Hôpital Claude Bernard. Quelques années plus tard, il ouvre, dans ce même hôpital, grâce à la fondation du président gabonais Léon M'Ba, un Institut de médecine tropicale et d'épidémiologie africaine.
1958 S'oppose à la réforme hospitalo-universitaire de R. Debré.
03/12/1987 Décès à Paris.

Publications en collaboration avec : Th. Alajouanine, M. Aubry, R. Bastin, H. Beau, R. Bénard, I. Bertrand, I. Y. Bettancourt, L. Binet, A. Bonnefoi, G. Bourguignon, A. Brion, M. Cachin, G. Cateigne, M. J. Chaillous, A. et B. Chauchard, O. Crouzon, H. Darré, M. David, J. Delay, H. Desoille, E. Desnos, R. Digo, J. Ferroir, Fiessinge r, G. M. Findlay, L. Fournier, M. Fribourg-Blanc, P. Friez, Mlle Gillot, M. Gopcevitch, A. Grossiord, G. Guillain, J. Guillaume, G. Guillaux, J. Hallé, B. Kolochine-Erber, Ed. Krebs, B. Kreis, D. Lagache, Mlle Landowski, L. Lapicque, J. Le Beau, P. Lépine, J. Lereboullet, C. Levaditi, J. Lhermitte, A. Macé de Lépinay, R. Mallet, R. Martin, P. Mercier, R. Messimy, L. Michaux, Mlle Oehmichen, Mme H. Mollaret, N. Péron, P. Perreau, A. Pettit, R. Pluvinage, J. Raison, J. Ramadier, Fr. Rathery, L. Reinié, V. Robin, M. Rouzaud, P. Rudaux, Mlle J. Sainton, Mlle V. Sautter, J. Schneider, J. Sigwald, H. Simons, G. Stefanopoulo, J. Sterne, M. V. Strumza, Y. Tanguy, G. Thoyer, J. Tonnet, J. Trelles, J. Vieuchange, A. Vittoz, R. Waitz, Mme Zagdoun.

Références bibliographiques :
- Lemaire (A.), Pierre Mollaret (1898-1987), La Presse Médicale , 05/03/1988, 17, nÝ 8.
- Mollaret (Pierre), Titres et Travaux Scientifiques du Dr Pierre Mollaret , Paris, Masson, 1946, 85 p.
- Théodoridès (Jean), Le professeur Pierre Mollaret (1898-1987), Histoire des Sciences Médicales , Organe officiel de la Société française d'histoire de la médecine, t. XXIII, nÝ 1, 1989.

Service des Archives de l'Institut Pasteur