accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Henri Mollaret (1923-2008)

 

Médecin et biologiste français né à Paris, le 23/07/1923. Son père, P. Mollaret, est professeur de médecine.
1946-1952 Externe des hôpitaux de Paris.
1943-1944 Interne de R. Martin, à l'Hôpital de l'Institut Pasteur.
1945 Mobilisé comme médecin auxiliaire.
1952-1953 Entre comme boursier de la Fondation E. Roux à l'Institut Pasteur, dans le service de microbie générale, dirigé par J. Dumas.
01-05/1954 Travaille au service des leptospires de l'Institut Pasteur, sous la direction de B. Kolochine-Erber.
05-10/1954 Travaille au service des anaérobies de l'Institut Pasteur, dirigé par A.-R. Prévot.
1954-1957 Regagne le service de microbie générale de l'Institut Pasteur.
1955-1956 A la demande de A.-R. Prévot et de V. van Straelen (président de l'Institut des parcs nationaux du Congo Belge), participe à une mission de reconnaissance et d'exploration dans le massif du Ruwenzori (Parc national Albert, Congo Belge), afin d'y effectuer des prélèvements microbiologiques dans divers biotopes de moyenne et haute montagne.
1957-1965 Entre au service de la peste de l'Institut Pasteur, dirigé par G. Girard. Se consacre à l'étude du bacille de Malassez et Vignal : étude des caractères culturaux et biochimiques ; des diverses techniques permettant le diagnostic de l'infection ; des formes cliniques de l'infection humaine ou animale ; des relations entre ce bacille et celui de la peste.
1958 Participe à une seconde mission aux parcs nationaux du Congo et du Ruanda-Urundi : prélèvements de laves destinés à l'étude de la colonisation microbienne et végétale ; enquête sur l'histoplasmose, à la demande du service de mycologie de l'Institut Pasteur ; étude de l'écologie du Daman (mammifère plantigrade).
08/1959 Poursuit l'étude des damans, au département de zoologie de l'université de Tel-Aviv.
1961 Nommé assistant de l'Institut Pasteur.
1961 Mission d'enseignement en Pologne, à l'Institut Witold Chodzko, à Lublin, et à la chaire de microbiologie de Gdansk-Wrzescz. En marge de ses cours, étudie les méthodes d'investigations épidémiologiques et les techniques d'élevage et d'inoculation du pou.
1960-1965 Démontre l'existence d'adénites mésentériques (inflammation de ganglions) pseudo-tumorales, description qui va permettre, grâce à la mise en place d'un examen sérologique pré-opératoire, d'écarter le diagnostic de tumeur cancéreuse et d'éviter au patient des thérapies lourdes de conséquences.
1962 Nommé chef de laboratoire de l'Institut Pasteur. Effectue un stage à l'Institut Pasteur de Casablanca, où G. Blanc l'initie aux méthodes d'élevage des arthropodes piqueurs, aux techniques de recherches écologiques, et lui confie l'étude des caractères du bacille de Malassez et Vignal.
1962 Soutient sa thèse de doctorat en médecine sur : Le bacille de Malassez et Vignal, caractères culturaux et biochimiques.
05-08/1963 Stage d'étude à l'Institut Pasteur d'Iran où, sous la direction de M. Baltazard, étudie les modalités de conservation de la peste dans les foyers kurdo-caspiens. Il démontre, en laboratoire, que le bacille pesteux peut survivre plusieurs mois dans le sol sans perdre de son pouvoir pathogène ; met en évidence le germe dans la nature en période interépizootique ; démontre que certains animaux, mérions et pitymys, se contaminent en creusant leurs terriers (peste de fouissement) et, qu'à côté du cycle de contamination classique mammifère-puce-mammifère, prend place un cycle sol-mammifère-sol, expliquant et assurant la conservation interépizzotique de la peste dans ces foyers invétérés.
1964 Lauréat du prix baron de Joest de l'Académie des sciences. Devient membre titulaire de la Société de pathologie exotique (SPE).
1964-1965 Donne un cours supérieur de bactériologie à la faculté de médecine de Paris.
1965 Découvre une nouvelle espèce de germes hautement pathogène pour l'homme et les animaux : Yersinia enterocolitica .
1966-1999 En collaboration avec J. Brossolet, fait paraître nombre d'articles historiques sur la peste. Publie notamment une biographie de A. Yersin, en 1985, rééditée en 1993, et participe au colloque sur P.-L. Simond, en 1998.
1978 Se voit confier la direction de l'Unité d'écologie bactérienne, nouvellement créée à l'Institut Pasteur, comprenant le centre collaborateur OMS pour les Yersinia , le centre de référence pour les Yersinia , les Pasteurella et la tularémie, et la responsabilité de l'entretien de la Collection bactérienne de l'Institut Pasteur.
1979 Nommé professeur de l'Institut Pasteur.
1982-1990 Nommé chef du Département de bactériologie et mycologie de l'Institut Pasteur.
1989-2008 Membre du comité scientifique du service des archives de l'Institut Pasteur. A ce titre, il a contribué à l'enrichissement du patrimoine historique de l'Institut Pasteur, en faisant don d'une importante correspondance de Yersin à ses parents.
1990 Fait valoir ses droits à la retraite.
11/07/2008 Décès à Angers.

Publications en collaboration avec : G. Albot, M. Baltazard, M. Baron, J. Bejot, C. Beraud, H. Boissière, P.M. Bonnet, J. Brossolet, R. Cagnat, M. Chamsa, M.A. Chabaud, A. Chevalier, J.R. Correze, M. Coulet, L. Cynowski, J.L. Demassieux, M.C. Deplanche, J.-L. Desgouttes, P. Destombes, Ed. Drouhet, M. Eftekhari, Espinassouze, Favre, J. Feroldi, A. Fribourg-Blanc, H. Geoffroy, E. Goidin, A. Grasset, J.C. Guillon, C. Hannoun, J. de Heinzelin, Y. Karimi, S. Krynski, C. Labbe, P. Lancret, P. Lataix, A. Lucas, L. Le Minor, P. Nicolle, G. Niel, M. Perny, R. Pieron, F. Pichinoty, L. Placidi, F. Poilleux, M. Prade, F. de Preaumont, P. Priez, A. Safavian, R. Sztaba, J. Temkine, P. Thiaucourt, C. Thomas-Trevoux, V. Van Straelen, G. Wauters, Znamirowski.

Références biblio. :
- Mollaret (Henri H.), Titres et travaux scientifiques du Docteur Henri H. Mollaret, 30 p., 1965 (Archives Pasteur).

Service des Archives de l'Institut Pasteur