accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Michel Macheboeuf (1900-1953)
fonds d'archives
 

Médecin et biochimiste français né à Châtelguyon (Puy-de-Dôme, France), le 19/10/1900.
Etudes au Lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand.
1918 Engagé volontaire, fait un stage comme opérateur-radio à la Tour Eiffel. Débute des études de médecine et de sciences à Clermont-Ferrand.
1919-1925 Continue ses études de médecine à Paris. Il suit l'enseignement de M. Javillier et de G. Guillain avec lequel il publie ses premiers travaux sur le benjoin colloïdal. Grand sportif, il s'inscrit au PUC dans la section rugby (1919) et est sélectionné pour participer aux jeux olympiques universitaires dans la section plongeon.
1919-1925 Il entre comme moniteur de G. Bertrand dans le laboratoire de chimie biologique de la faculté des sciences, installé à l'Institut Pasteur, Paris. Il devient, en 1922, assistant de chimie biologique, toujours dans le même service.
1925-1926 Grâce à une bourse Rockefeller, se rend au Laboratoire Carlsberg de Copenhague, dans le service de Soerensen, où il se lie d'amitié avec Linderström-Lang.
1926 Epouse Mlle Simonne Bezou avec laquelle il aura trois filles.
1927 Soutient sa thèse de doctorat en médecine sur Les composés phosphorés du sang normal . Fait un stage de microanalyse à Strasbourg, dans le laboratoire de Nicloux.
1928 Soutient sa thèse de docteur ès sciences sur : Recherches sur les lipides, les stérols et les protéides du sérum et du plasma sanguins , où il démontre l'existence de cénapses (associations) lipido-protéidiques au sein du plasma sanguin.
1928 Devient conseiller technique au laboratoire de recherches des Etablissements J.J. Carnaud et Forges de Basse-Indre. Il y mène au côté de H. Cheftel, ancien stagiaire de P. Mazé et M. Shoen à l'Institut Pasteur, des travaux sur les aspects biochimiques et microbiologiques des conserves alimentaires. Reçoit la Médaille de sauvetage après avoir sauvé plusieurs personnes de la noyade en rivière.
1929-1937 E. Roux et A. Calmette lui confient, à l'Institut Pasteur, un laboratoire d'études chimiques sur le bacille tuberculeux. Tout en continuant ses recherches sur les cénapses lipido-protéidiques avec G. Sandor, J.-J. Pérez, B. Delage, R. Wahl, il mène des travaux sur l'haptène lipidique de la bactérie tuberculeuse avec A. Bonnefoi, J. Dieryck, M. Faure, N. Fethké, G. Lévy. A cette même époque, en collaboration avec J. Basset, il commence des études concernant l'action des ultrapressions sur les bactéries et les virus.
1930 Devient membre titulaire de la Société philomathique de Paris.
1936-1937 Nommé professeur agrégé à la faculté de médecine et de pharmacie de Lille.
1937 Aux côtés de A. Besredka, P. Giroud et Eug. Wollman, participe à une mission scientifique en URSS.
1937-1942 Nommé professeur à la faculté de médecine et de pharmacie de Bordeaux. Il y prend en charge le laboratoire de chimie biologique. M. Faure, F. Tayeau et Parlange comptent parmi les membres de son équipe. En 1939, le laboratoire est déclaré laboratoire de recherches de guerre. M. Macheboeuf oriente alors ses travaux vers les problèmes alimentaires et la mise au point d'aliments de remplacement.
1942-1945 J. Tréfouël lui confie la direction du Service de chimie biologique de l'Institut Pasteur (Paris). Parmi ses premiers collaborateurs : P. Rébeyrotte, M. Viscontini, J.-L. Delsal, Courty. Il y mène des travaux sur les lipoprotéines, la vagotonine et met au point avec A. Monnier un appareil d'électrophorèse en veine liquide.
A la même époque il devient président du Paris Université Club (PUC) et prend la présidence de l'Office du sport scolaire et universitaire (1942-1945).
Entre en contact avec la Résistance. Lors de la libération de Paris, soigne des blessés à l'Hôtel-Dieu.
1945 Effectue une mission scientifique en Allemagne pour le compte de la T. Force 6e Groupe Armées US , au sein de laquelle il est chargé de recherches sur les armes de guerre nouvelles.
1945-1953 Après la Libération, de nouveaux chercheurs entrent dans son Service de chimie biologique de l'Institut Pasteur : G. Cohen, R. Munier, J. Monnier, F. Gros, J. Polonovsky, J.-M. Dubert... Il y anime notamment des travaux sur la chromatographie, sur le mode d'action des antibiotiques, sur la réaction antigène-anticorps. Il prend une part importante à la mise sur pied de congrès internationaux de biochimie.
1946 Devient membre du Conseil supérieur de la recherche agronomique. Parmi les autres membres du conseil : C. Cépède, M. Javillier, M. Lemoigne, E. Roubaud.
1950-1953 Professeur à la faculté des sciences de Paris.
1953 Elu membre de l'Académie de médecine.
1953 Décès à Paris.

Publications en collaboration avec principalement : R. Allouf, E. Barbu, M. Bardach, J. Basset, V. Battut, H. Berger, G. Bertrand, J. Blass, E. Bricas, A. Bonnefoi, H. Cassagne, M. Chambaz, Champagne, H. Cheftel, G. Cohen, J.-L. Delsal, D. Dervichian, J. Dieryck, J. Duboy, M. Faure, N. Fethke, P. Grabar, F. Grumbach, Januszkiewicz, S. Jaulen, N. Kent, A. Giroud, J. Giuntini, F. Gros, Guillain, P. Lacaille, G. Laroche, C. Laterrade, P. Le Méhaute, P. Lépine, G. Lévy, M. Lisbonne, R. Mandoul, R. Munier, A. Monnier, S. Nicolau, C. Ninni, G. Nunez, R. Perrimond-Trouchet, A.-R. Prévot, J. Polonovski, U. Rambech, M. Raynaud, D. Robert, P. Rebeyrotte, A. Rokoto-Ratsimanaga, A. Saenz, G. Sandor, D. Santenoise, P. Springell, E. Stankoff, S. Soerensen, R. Stoop, P. Tcherniakofsky, G. Talwar, F. Tayeau, M. Thuillot, M. Viscontini, R. Wahl, Eug. Wollman, Mme E. Wollam, G. Zwilling.

Références biblio. :
- Tayeau (Francis), Michel Macheboeuf (1900-1953) Sa vie, son oeuvre, ses maîtres, ses élèves , 229 p. dac. photocop., 1983 archives (Institut Pasteur, Bib.).

Service des Archives de l'Institut Pasteur