accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Auguste-Charles Marie (1864-1935)

 

Biologiste français né à Bayeux (Calvados), le 26/07/1864.
Etudes de médecine à Paris. Devient interne des hôpitaux.
1894 Suit le cours de microbiologie de l'Institut Pasteur.
1894-1899 Entre à l'Institut Pasteur où il se consacre à l'étude physico-pathologique des intoxications microbiennes.
1895 Soutient sa thèse de doctorat en médecine sur : Recherches sur la question du cancer .
1897 A l'instigation de son maître, E. Metchnikoff, prend une part importante dans la recherche de l'interprétation du phénomène de Wasserman et Takati : neutralisation de la toxine tétanique par les centres neuveux. Publie son premier mémoire dans les Annales de l'Institut Pasteur  : Recherches sur la toxine tétanique.
1899-1900 Nommé chef du service antirabique à l'Institut de microbiologie de Constantinople (IBC), dirigé par M. Nicolle.
1902-1903 En collaboration avec V. Morax, précise les modes d'absorption et de propagation de la toxine tétanique.
1903 Co-fondateur du Bulletin de l'Institut Pasteur avec G. Bertrand, A. Besredka, A. Borrel, C. Delezenne, F. Mesnil.
1907-1912 En collaboration avec M. Tiffeneau, étudie les modes de neutralisation des toxines bactériennes, notamment de la toxine tétanique. Les deux chercheurs mènent également des recherches sur la tuberculose : toxicité de la tuberculine chez le mammifère non tuberculeux ; études des conditions de culture du bacille tuberculeux.
1912-1919 Etablit que l'adrénaline naturelle et le suprarénine synthétique neutralisent les toxines diphtérique et tétanique, ainsi que les toxines végétales (abrine, crotine, ricine), sans toutefois altérer leurs propriétés antigéniques, puisque la tétanotoxine, rendue inoffensive par l'adrénaline, est susceptible d'immuniser les animaux et de faire apparaître dans leur sérum des quantités appréciables d'antitoxine spécifique.
1919 Avec J. Cantacuzène, publie deux articles sur le choléra gastro-intestinal du cobaye : Action activante de la muqueuse intestinale sur les propriétés pathogènes du vibrion cholérique ; Apparition précoce de sensibilisatrice spécifique dans l'intestin grêle des cholériques.
1920 Travaillant sur la variole, il montre que l'on peut conférer au lapin une véritable vaccine cérébrale, transmissible en série.
1933-1934 Après la disparition de E. Roux, et à la demande du conseil d'administration de l'Institut Pasteur, prend la direction du service de la rage.
1934 Reçoit, avec P. Remlinger, le prix Dagnan-Bouveret de l'Académie des sciences pour leurs travaux sur la rage expérimentale.
Dans le domaine de la pathologie générale, on doit à A.-C. Marie de nombreuses recherches sur l'urée dans le sang des animaux ; sur la cholestérinémie et son conditionnement par les intoxications ou les vaccinations ; sur le neutralisation du sulfate de strychnine.
29/03/1935 Décès dans son laboratoire à l'Institut Pasteur.

Publications en collaboration avec : J. Cantacuzène, V. Morax, Ponselle, M. Tiffeneau.

Références bibliographiques :
- A.-C. Marie (1864-1935), Annales de l'Institut Pasteur , t. 54, nÝ 5, pp. 513-517, mai 1935.
- Auguste C. Marie (1864-1935), Bulletin de l'Institut Pasteur , t. 33, nÝ 7, pp. 321-322, 15/04/1935.

Service des Archives de l'Institut Pasteur