accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
André-Pierre Marie (1891-1929)

 

Médecin et biologiste français né à Paris (VIIIe arrondissement), le 28/03/1891. Son père, le Dr Pierre Marie, est professeur d'anatomie pathologique.
1905-1906 Etudes secondaires au Lycée Louis-le-Grand, à Paris.
08/1912 Effectue son service militaire.
1914 Mobilisé dans une unité d'artillerie.
1915 Reprend son externat en médecine et suit trois stages dans les hôpitaux parisiens.
1916-1918 Suit l'enseignement de R. Legroux, à l'Institut Pasteur, puis est affecté dans un laboratoire d'armée. Une fois sur place, il se sert d'une moto pour emmener les examens bactériologiques des hôpitaux du front vers les laboratoires. S'intéresse aux pathologies des tranchées. Etudie la bactériologie des bières où il découvre de nombreux germes intestinaux. Constate des décès qu'il pense liés à la consommation de conserve familiale.
1920-1921 Reçu au concours de l'internat en médecine, il suit des stages à L'Hôpital Saint-Louis et à l'Hôpital de la Salpêtrière, dans le service de son père, P. Marie.
1922 Se marie avec Mlle Flavie Revillon.
1924 Soutient sa thèse de doctorat en médecine : Etude comparée des troubles sensitifs d'origine cérébrale.
01-04/1926 Suit le cours de microbiologie de l'Institut Pasteur.
1926-1928 Mène des recherches le botulisme dans le laboratoire de R. Legroux. Il extrait notamment une toxine botulique grâce à laquelle il pense pouvoir préparer une toxine soluble et une anatoxine et ouvrir ainsi la voie d'une sérothérapie.
25/06/1929 Se contamine en recevant une projection de toxine botulique dans un oeil.
11/07/1929 Décède du botulisme.

Publications en collaboration avec : L. Barat, L. Brulé, L. Roussel.

Références bibliographiques :
- Béhague (Pierre), André-Pierre Marie (1891-1929), La presse Médicale , p. 1017, 03/08/1924.
- Legroux (René), André-Pierre Marie, Annales de l'Institut pasteur , vol. 43, p. 959, 1929.
- Pierre-Marie Granier (Martine), Etre microbiologiste en 1928. Une vocation à haut risque, Bulletin de l'Association des anciens élèves de l'Institut Pasteur , nÝ 190, pp 24-26, 2007.

Service des Archives de l'Institut Pasteur