accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Robert Koerber (1910-1956)

 

Médecin et biologiste français né le 31/01/1910, à Guebwiller (Alsace).
1923-1928 Elève au collège Saint-Etienne, puis au Lycée Fustel de Coulanges, à Strasbourg. Admis à la Section coloniale de l'Ecole du Service de santé de Lyon.
1929-1932 Externe des Hôpitaux de Strasbourg.
1932-1933 Assistant à la Clinique Oto-Rhino-Larynogologie de Strasbourg.
1933 Soutient sa thèse de doctorat en médecine sur : Modifications morphologiques et biologiques du sang du receveur après les transfusions sanguines.
1933-1934 Passe une année à l'Ecole d'application du Pharo, Marseille.
1935-1937 Nommé médecin-chef du Ve secteur de prophylaxie de la trypanosomiase à Man, en Côte d'Ivoire.
1938 Suit le cours de microbiologie de l'Institut Pasteur, dans le laboratoire de R. Legroux. Nommé assistant des Hôpitaux coloniaux (bactériologie).
1939-1944 Directeur du Laboratoire de biologie à Bamako (Soudan Français).
1943-1944 Affecté au Bataillon médical de la 10e Division coloniale avec laquelle il part au Maroc.
1944-1952 Dirige le service de microbiologie clinique à l'Institut Pasteur de Dakar. Mène des travaux sur le pian, la filariose, la bilharziose, les méningites du nourrisson, les spirochétoses, l'hématologie et les groupes sanguins.
1952-1956 Affecté au service de la fièvre jaune de l'Institut Pasteur de Dakar. Précise les techniques de titrage du vaccin anti-amaril et le délai d'apparition de l'immunité après vaccination. Participe à la mise au point de la méthode mixte de vaccination anti-amaril et anti-variolique.
1954 S'attachant à démontrer la présence de virus neurotropes autres que celui de la fièvre jaune, à Dakar, il isole le virus de la poliomyélite au cours d'une épidémie.
1955 Représente l'Afrique Occidentale Française au congrès mondial de la rage, organisé par l'OMS, à Nairobi.
07-08/1945 Membre de la mission de contrôle en vue de reconnaître sur le plan international la validité du vaccin antiamaril préparé par l'Institut Pasteur de Dakar.
1947 Etudiant un cas de fièvre récurrente hispano-africaine importé à Dakar, démontre avec H. Boiron et Mlle E. Carronier, la transmission de Spirochaeta hispanica par l'ornithodore et par le pou.
1948 Devient membre de la Société de pathologie exotique (SPE).
1949-1952 Chargé de cours de bactériologie et parasitologie à l'Ecole Africaine de médecine et de pharmacie.
1952 Donne une communication sur les maladies présumées à virus neurotropes au colloque international de l'Enfance, à Brazzaville. Prend sa retraite de l'Armée avec le grade de médecin-commandant du Service de santé des Troupes coloniales. Continue ses activités à l'Institut Pasteur de Dakar, à titre civil.
Membre du Comité de patronage de médecine d'Afrique Noire.
18/01/1956 Décès à Paris, la veille de son retour à l'Institut Pasteur de Dakar.

Publications en collaboration avec : J. d'Almeida, H. Boiron, E. Carronier, G. Charmot, B. Chretien, H. Darrasse, L. Dejou, H. Dupin, Ch. Durieux, H. Floch, P. Guidicelli, R.A. Husson, H. Jonchere, P. Labail, J. Linhard, F. Patocka, J. Senecal.

Références bibliographiques :
- R. Koerber, Travaux scientifiques, 3 p. dact. (Archives Institut Pasteur, dossier bio.04).
- G. Girard, Robert Koerber 1910-1956, Bulletion de la SPE , 49, nÝ 1, p. 3-4, 1956.
- P. Kirsche, Docteur Koerber, Grande Imprimerie Africaine, Dakar, 1959, p. 6-7.

Service des Archives de l'Institut Pasteur