accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Maurice Javillier (1875-1955)
english version    fonds d'archives    
 

Pharmacien, biochimiste français né à Nevers (Nièvre), le 05/02/1875. Son père, issu d'une famille de vignerons bourguigons, est titulaire de la pharmacie centrale de Nevers.
1892 Titulaire du baccalauréat classique.
Entre en stage dans l'officine familiale pour devenir à son tour pharmacien.
1895-1899 Interne en pharmacie des Hôpitaux de Paris (Hôtel-Dieu).
1895-1898 Prépare une licence ès sciences naturelles à la Faculté des sciences de Paris ; obtient le certificat de zoologie, en 1897, ceux de chimie générale et chimie biologique, en 1898, celui de botanique en 1905.
1898 Reçu pharmacien de première classe à l'Ecole supérieure de Pharmacie de Paris.
1899-1900 Rencontre G. Bertrand qui travaille sur la laccase et la pectase dans le laboratoire d'Arnaud, au Muséum national d'histoire naturelle.
1899-1914 Secrétaire de la rédaction du Bulletin des Sciences pharmacologiques.
1900 Membre de la Société chimique de France ; membre du conseil (1923 et 1929) ; vice-président (1924-1926).
1900-1901 Chef de travaux de physique et chimie, chargé de conférences de chimie analytique à l'Ecole préparatoire de médecine et pharmacie de Tours.
1900-1903 Membre du Conseil central d'Hygiène d'Indre et Loire.
1901 Epouse Mlle Anna Champenois ; s'installe à Tours où il achète une officine.
1901-1909 Professeur suppléant d'histoire naturelle chargé du cours de zoologie à l'Ecole préparatoire de médecine et de pharmacie de Tours ; à partir de 1905, enseigne comme professeur de pharmacie et matière médicale à la même Ecole.
1903 Membre correspondant de la Société de pharmacie de Paris ; en devient membre résidant en 1914.
1903-1907 Secrétaire de la Commission sanitaire de Tours.
1904 Soutient sa thèse de pharmacien supérieur sur la présure chez les végétaux.
1907 S'installe à Paris.
1908 Membre de la Commission de réforme des études pharmaceutiques.
1908-1914 Accepte la proposition de G. Bertrand de venir à l'Institut Pasteur, comme boursier, puis assistant du laboratoire de chimie biologique : collabore à ses travaux sur la coagulation des sucs de plantes, l'étude des présures végétales ; s'intéresse aux éléments (zinc, magnésium, phosphore) et à leur activité biologique dans le phénomène de catalyse ; s'attache à l'étude des diastases et des vitamines ; contribue notamment à établir le rôle biochimique de la vitamine A, ses relations avec le carotène, ainsi qu'une méthode de titrage physiologique de son activité.
1908 Soutient sa thèse de doctorat ès sciences sur la présence et le rôle du zinc chez les plantes.
1909 Soutient sa thèse d'agrégation à l'Ecole supérieure de pharmacie de Paris sur les ferments protéolytiques et les produits pharmaceutiques qui dérivent de leur action.
1909-1922 Chef des travaux du laboratoire des examens pratiques à l'Ecole supérieure de pharmacie de Paris.
1914 Lauréat du prix Longchamp de l'Académie des sciences ; autres prix obtenus de cette même académie : Montyon (1925) ; Longchamp (1928).
1914 Membre de la Société de chimie biologique ; membre du conseil (1925-1927) ; vice-président (1928-1929).
1914-1918 Pendant la première guerre mondiale, mobilisé comme pharmacien aide-major, chef de la section chimique d'un laboratoire d'Armée à Dunkerque (1914-1917), où il s'intéresse aux gaz de combat et met au point un respirateur anti-asphyxiant ("respirateur Cadroy-Javillier") ; détaché, en 1917, au ministère de la Marine (Commission d'étude des accumulateurs de sous-marins) ; détaché, en 1918, au ministère de l'Armement (Inspection des études et expériences chimiques de guerre). Cité à l'ordre de la Croix-de-Guerre (1915)
1918 Reçoit l'insigne de chevalier de la Légion d'honneur. Promu officier en 1936, puis commandeur en 1946.
1919-1946 Maître de conférences puis, à partir de 1937, professeur de chimie biologique à la Faculté des sciences de Paris.
1921 Membre du Comité national de recherches de chimie.
1922-1931 Directeur du laboratoire de chimie physiologique (Société scientifique d'hygiène alimentaire) à l'Institut des recherches agronomiques, Paris ; conduit des recherches de biochimie d'intérêt agronomique (chimie des aliments tels que blé, farines, pain, huile d'olive ; engrais magnésiens et zinciques ; obtention et emploi de produits vitaminés) ; ses recherches en chimie pharmaceutique portent notamment sur la préparation et le dosage d'une variété de substances (extrait de cola, alcaloïdes, antipyrine et pyramidon), sur la caractérisation des ictères picriques, sur l'examen du liquide céphalo-rachidien dans la syphilis nerveuse.
1924 Membre du Comité interministériel des plantes médicinales et des plantes à essences.
1927 Membre de l'Office des céréales panifiables ; Professeur sans chaire à la Faculté des sciences de Paris.
1928 Professeur en mission à l'Institut scientifique franco-canadien.
1931-1945 Professeur de chimie agricole et biologique au Conservatoire national des Arts et Métiers.
1936 Elu membre de l'Académie des sciences (section d'économie rurale) à Paris.
1936-1937 En Roumanie : membre d'honneur de la Société des sciences pharmaceutiques ; membre correspondant de l'Académie de médecine et membre d'honneur de l'Académie des sciences à Bucarest.
1942 Elu membre associé de la Société de biologie.
1943 Devient membre du Conseil d'hygiène publique et de salubrité du département de la Seine.
1945-1952 Membre du Conseil de perfectionnement de l'Ecole nationale d'agriculture de Grignon.
1946 Prend sa retraite de professeur de l'Université de Paris. Devient membre du Conseil supérieur de la recherche agronomique. Parmi les autres membres du conseil : C. Cépède, M. Lemoigne, M. Macheboeuf, E. Roubaud.
1950 Elu membre de l'Académie de médecine.
1951 Président de l'Académie des sciences ; publie de nombreuses notices nécrologiques de biochimistes (entre autres, E. Choay, H. Lagatu, C. Poulenc, M. Nicloux, A. Boivin, L. Cuénot, A. Cotton, E. Cartan, E. Schribaux).
1951-1953 Dans de nombreuses allocutions, intervient pour la paix et le règlement pacifique des guerres du Vietnam et de Corée, lors de réunions de groupements universitaires et citoyens.
15/06/1955 Décès à Paris.

Publications en collaboration avec : H. Allaire, L. Babonneix, P. Baude, G. Bertrand, Bockeroot, Brulé, A. Crémieu, M. Croc, Djélatides, L. Emerique, B. Guérithault, H. Hinglais, S. Imas, S. Lévy-Lajeunesse, S. Rousseau, L. de Saint-Rat, B. Sauton, B. Sullivan, H. Tchernoroutzky.

Références biblio. :
- Javillier (Maurice), "Notice des titres et travaux scientifiques de Maurice Javillier", Paris, Imp. de la Cour d'Appel, 76 p., 1929.

Service des Archives de l'Institut Pasteur