accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
François Jacob (1920-2013)
english version    fonds d'archives
 

Médecin et biologiste français né à Nancy (Meurthe & Moselle), le 17/06/1920. Son père, Simon Jacob, est administrateur de sociétés ; son grand-père maternel, Albert Franck, est général de corps d'armée.
1938-1940 Etudes secondaires au lycée Carnot, à Paris ; dans le but de devenir chirurgien, commence ses études de médecine à la Faculté de médecine de Paris, qui seront interrompues par la guerre.
01/07/1940 S'engage dans les Forces Françaises Libres conduites par le Général de Gaulle, après s'être embarqué à Saint-Jean-de-Luz à bord du navire polonais Batory.
08/1940-09/1945 Seconde guerre mondiale : en qualité d'officier du service de santé des armées, participe à de nombreuses campagnes dont celles de la colonne Leclerc, 2e DB (Dakar, Gabon, Tchad, Fezzan, Lybie, Tripolitaine, Tunisie, Normandie) ; grièvement blessé à l'été 1944, reste sept mois à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce ; Compagnon de la Libération, décoré de la Croix de la Libération.
1945-1947 Termine ses études de médecine ; thèse de doctorat en Médecine, Paris.
27/11/1947 Epouse la pianiste Lysiane Bloch, avec qui il aura quatre enfants : Pierre, les jumeaux Laurent et Odile, Henri.
1950 Abandonne l'idée de devenir chirurgien, en raison de ses blessures de guerre, et se tourne vers la recherche en biologie ; entre à l'Institut Pasteur, en qualité de boursier, dans le service de physiologie microbienne dirigé par A. Lwoff.
1951-1967 Mène des recherches de génétique moléculaire dans le système d'étude de la bactérie Escherichia coli  ; avec E. Wollman, analyse la complexité de l'interaction entre une bactérie et son bactériophage et met en évidence les mécanismes par lesquels les bactéries échangent une partie de leur information génétique, notamment au cours de la conjugaison, ce qui permet d'isoler de nombreuses souches mutantes ; démontre la structure circulaire du chromosome bactérien et l'existence des plasmides ; avec J. Monod (1958), étudie les mécanismes du transfert de l'information génétique et de la régulation de la synthèse des macromolécules (beta-galactosidase) et élabore le modèle de l'opéron lactose ; avec Sydney Brenner (1963), élabore l'hypothèse du réplicon, au sujet de la division cellulaire chez les bactéries.
1952-1994 Nombreuses tournées de conferences et missions, en France (dont le colloque international du bactériophage à Royaumont), et dans le monde entier (Etats-Unis, Royaume-Uni, Suède, Canada, Danemark, URSS, Italie, Espagne, Tchécoslovaquie, Belgique).
1954 Soutient sa thèse de doctorat ès sciences, en Sorbonne, sur : Les bactéries lysogènes et la notion de provirus .
1954-1964 Professeur au cours de microbiologie de l'Institut Pasteur, ainsi qu'au cours de physiologie et de génétique microbienne organisé par J. Monod (1956).
1956 Nommé chef de laboratoire à l'Institut Pasteur.
1958 Elu membre honoraire de la Harvey Society de New York.
1959 Avec A.B. Pardee et J. Monod, étudie l'expression et le rôle des allèles inductibles et constitutifs dans la synthèse de la beta-galactosidase chez des zygotes de E. coli .
1960 Nommé chef du nouveau service de génétique microbienne à l'Institut Pasteur.
1961 Avec E. Wollman, publie Sexualité et génétique des bactéries.
1962 Lauréat du prix Charles-Leopold Mayer de l'Académie des Sciences.
07/05/1965 Nommé professeur à la chaire de génétique cellulaire du Collège de France.
14/10/1965 Prix Nobel de physiologie ou de médecine, avec Jacques Monod et André Lwoff, pour leurs découvertes sur la régulation de la synthèse d'enzymes et de virus.
1968-1993 Se tourne vers un nouveau système (souris) pour étudier les premières étapes du développement embryonnaire chez les mammifères, toujours du point de vue moléculaire ; utilisation de cultures de cellules de tératocarcinomes murins, ancêtres de nouvelles lignées de cellules souches embryonnaires.
1970 Parution de La logique du vivant, une histoire de l'hérédité, aux éditions Gallimard.
1974 Obtient le prix Arnold Reymond de l'université de Lausanne pour ses travaux intitulés Evolution et réalisme.
1977 Elu membre de l'Académie des Sciences.
1979 Co-auteur, avec F. Gros et P. Royer, du rapport Science de la vie et société, en réponse à la demande du président de la République V. Giscard d'Estaing.
1981 Parution de l'ouvrage : Le jeu des possibles, essai sur la diversité du vivant, aux éditions Fayard.
1982-1988 Préside le conseil d'administration de l'Institut Pasteur ; décoré de la Grand-Croix de la Légion d'honneur.
1987 Parution du livre autobiographique La Statue intérieure.
1987-1994 Après sa retraite, il est maintenu dans sa fonction de chef de l'unité de génétique cellulaire, à l'Institut Pasteur.
1996 Elu membre de l'Académie française.
07/1997 Membre du Conseil de l'Ordre de la Libération ; nommé chancelier de l'Ordre en 2007.
19/04/2013 Décès à Paris, où il est inhumé ; les honneurs militaires lui sont rendus aux Invalides, le 24/04/2013, en présence du Président de la République.

Collaborateurs : E.A. Adelberg, L. Alfoldi, B.N. Ames, T.F. Anderson, G. Attardi, K. Artzt, C. Babinet, J.R. Beckwith, D. Bennet, S. Benzer, T. Boon, P. Brulet, M.H. Buc-Caron, M. Buckingham, G. Buttin, A. Campbell, J.-P. Changeux, M. Cohn, H. Condamine, F. Cuzin, M. Darmon, J. Dausset, J. Davies, J.M. Dubert, P. Dubois, P. Duprey, H. Eisen, R.M. Fauve, M. Fellous, C.R. Fuerst, G. Gachelin, J. Gaillard, D.A. Goldthwait, F. Gros, J.-L. Gu?net, W. Hayes, Y. Hirota, M. Hofnung, F. Hyafil, H. Ionesco, H. Jakob, A.D. Kaiser, F. Kelly, R. Kemler, M. Kohiyama, R. Lavallé, E.S. Lennox, J.A. Levy, G. Lindahl, D. Louvard, A. Lwoff, Martin, J. Monod, J. Mordoh, D. Morello, T. Muramatsu, J.-F. Nicolas, A. Novick, A.B. Pardee, D. Paulin, L. Pereira da Silva, D. Perrin, N. Peyrieras, S.E. Pfeiffer, Y. Reisner, M. Riley, H. Roman, P. Royer, J.L. Rubenstein, A. Ryter, C. Sanchez, P. Schaeffer, D. Schubert, B. Shapiro, A. Siccardi, L. Siminovitch, G.S. Stent, R. Sussman, A.L. Taylor, A.M. Torriani, A. Ullman, M. Vasseur, A. Weissbach, E. Wollman, M. Yaniv.

Références bibliographiques :
- Jacob (François), Titres et travaux scientifiques, 104 p. dact., 1986.
- Jacob (François), La statue intérieure, éd. Odile Jacob, 1987.

Service des Archives de l'Institut Pasteur