accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Waldemar Haffkine (1860-1930)

 

Médecin et biologiste anglais d'origine russe, né à Odessa (Ukraine, Russie), le 15/03/1860. Son père est enseignant dans une école juive.
1872-1879 Premières années d'études au gymnasium (lycée classique) de Berdiansk, ville voisine d'Odessa.
1879-1883 Etudes de zoologie à l'université d'Odessa. S'intéresse à l'étude des protozoaires, sous la direction de E. Metchnikoff. Milite dans les rangs du mouvement révolutionnaire Narodnaia Volia, et face à la vague d'antisémitisme, devient un membre actif de la ligue d'autodéfense d'Odessa. Blessé, arrêté et emprisonné, à la suite d'un affrontement avec des cadets de l'armée, il ne doit sa libération qu'à l'intervention de Metchnikoff.
1883-1888 Assistant au Musée de zoologie d'Odessa.
1884 Soutient sa thèse de doctorat ès sciences.
1888-1889 Pour des raisons religieuses, se voit privé de poste dans l'enseignement. Il quitte alors la Russie pour se rendre en Suisse, où il enseigne quelque temps la physiologie à l'université de Genève.
1890-1893 Rejoint l'Institut Pasteur (Paris), où il occupe les fonctions d'aide bibliothécaire. Après le départ de A. Yersin, E. Roux l'admet comme préparateur au cours de microbiologie de l'Institut Pasteur. Etudie le vibrion cholérique découvert en Egypte par R. Koch.
1891-1892 Participe avec C. Gessard à des conférences sur le bacille pyocianique dans le cadre du cours de microbiologie de l'Institut Pasteur.
1892 Publie deux articles sur les paramécies dans les Annales de l'Institut Pasteur. Met au point le premier vaccin anticholérique efficace et réalise sur lui-même le premier essai de vaccination.
1893-1895 Lord Dufferin (vice-roi des Indes de 1884 à 1888), ambassadeur de Grande-Bretagne à Paris, demande aux autorités anglaises que des facilités soient offertes à Haffkine pour continuer, en Inde, ses recherches sur le choléra. Après un séjour à Londres, où il donne une série de conférences, il s'installe à Calcutta. Il y organise deux années durant, une campagne de vaccination anticholérique dans diverses régions de l'Inde, et parvient à faire reculer de manière significative le taux de mortalité.
1895 Ayant contracté le paludisme, il est contraint de revenir en Europe.
1896 A la demande du gouvernement des Indes, se rend à Bombay pour étudier l'épidémie de peste bubonique qui vient d'éclater. Il installe un modeste laboratoire dans un corridor du Grant Medical College, où il réalise un vaccin antipesteux, composé de germes tués. Après l'avoir testé sur lui-même, il se rend de village en village pour mener à bien sa tâche de vaccinateur.
06/1899 Présente, à Londres, devant la Royal Society présidée par J. Lister, les résultats obtenus par ses campagnes de vaccinations contre le choléra et la peste. Obtient sa naturalisation anglaise.
08/1899 Nommé directeur du nouveau Plague Research Laboratory, installé à Bombay, dans un immeuble offert par le sultan Muhammad Shah Aga Khan III, et dont les recherches sont financées par de riches citoyens de la ville.
1902 Dans le village de Malkowal, dix-neuf villageois meurent du tétanos, après avoir été vaccinés contre la peste par le vaccin de Haffkine. Suspendu de ses fonctions, se retrouvant sans traitement, il décide de revenir en Europe pour plaider sa cause. Il doit attendre cinq ans avant d'être disculpé par une commission d'enquête.
1907-1914 Retourne aux Indes pour diriger un laboratoire de biologie à Calcutta.
1914-1928 Mis à la retraite avec une pension confortable, il quitte définitivement l'Asie pour se retirer, avec sa soeur, en France, à Boulogne-sur-mer (Pas-de-Calais). S'intéresse aux aspects culturels et théologiques de la religion israélite et soutient le mouvement d'émancipation juive qui suit la première guerre mondiale.
1925 L'ancien Plague Research Laboratory, devenu entretemps The Bombay bacteriological laboratory reçoit, à la demande du gouvernement de Bombay, le nom d'Haffkine Institute.
1926-1927 Se rend, au nom de l'Alliance israélite universelle, en Ukraine et en Crimée, pour inspecter les installations agricoles juives.
1927-1930 S'intalle en Suisse, à Lausanne.
04/1929 Informe le Hilsverein (comité de bienfaisance) de Berlin du dépôt, dans une banque suisse, de 45.000 livres dont les revenus doivent être destinés à soutenir l'enseignement des écoles religieuses juives dans les pays d'Europe de l'Est (Fondation Haffkine).

25/10/1930 Décès à Lausanne.

Publications en collaboration avec : H. Hankin, Lyons, C.A. Owen, W.J. Simpson.

Références biblio. :
- Delaunay (Albert), W.M. Haffkine. Sa vie et son temps, discours prononcé à l'Institut Pasteur, le 21/09/1972, 8 p.
- Lagrange (Emile), Waldemar Mordecai Woff Hakkfine, pub. s.r., 6 p.
- Waksman (Selman A.), The brilliant and tragic lige of W.M. W. Haffkine , New Brunswick, Rutgers University Press, 86 p., 1964.

Service des Archives de l'Institut Pasteur