accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
François Guérin (1883-1950)

 

Médecin et biologiste français né le 25/08/1883 à Draguignan (Var), où son père est receveur municipal.
1902 Intègre l'Ecole annexe de médecine navale de Toulon.
11/1903 Admis à l'Ecole principale de médecine navale de Bordeaux.
1904 Préparateur d'anatomie microscopique et d'histologie de la faculté de médecine de Bordeaux.
14/01/1907 Soutient sa thèse de doctorat à la faculté de médecine de Bordeaux sur : Hémorragie expulsive au cours de la cataracte. Etude clinique et microscopique .
02-10/1907 Suit l'enseignement de l'Ecole d'application du Service de santé des troupes coloniales. A. Clarac, directeur de l'école, et P.-L. Simond son sous-directeur, le considèrent comme un Officier de très grande valeur (...) avec des connaissances étendues en microbiologie.
1907 Désigné médecin-aide-major de 2e classe au 3e Régiment d'artillerie coloniale.
01/1908-05/1911 Sert comme médecin résident de l'Hôpital colonial de Cayenne, en Guyane.
07/1912-07/1914 Séjourne dans les comptoirs de l'Inde, d'abord à Pondichéry, où il occupe les fonctions de professeur à l'Ecole de médecine indigène, chargé du service d'accouchement, puis à Chandernagor pour diriger le poste médical.
07/1914 Retour en France.
08/1914-1916 Mobilisé comme médecin de troupe sur le front. Il est cité plusieurs fois à l'ordre du régiment pour son courage et son dévouement aux blessés dans des circonstances les plus périlleuses. Reçoit la Croix de Guerre avec étoile de vermeil et de bronze, en 1918.
03/1916 Se marie avec Jeanne Mounier.
04/1916-05/1920 Est désigné pour un nouveau séjour en Inde à Pondichéry.
1920 Est fait chevalier de la Légion d'honneur.
01-07/1921 Effectue un stage de neuf mois, à l'Institut Pasteur (Paris), à l'issue duquel il est désigné pour servir hors cadre à l'Institut Pasteur de Saigon.
1923 Promu médecin major de 1ère classe.
11/1921-06/1924 Devient chef du laboratoire de microbiologie humaine à l'Institut Pasteur de Saigon, en remplacement de J. Bablet. Son travail est apprécié par N. Bernard et A. Yersin qui le considère comme Un des meilleurs éléments de l'Institut Pasteur de Saigon. Ces travaux portent sur l'épidémiologie de la tuberculose à Saigon et deux cas de filariose dans la même ville.
10/1924 De retour en France, il effectue un nouveau stage à l'Institut Pasteur (Paris).
1925 Devient membre correspondant de la Société de pathologie exotique (SPE). Nommé membre titulaire honoraire en 1933.
1925 Repart pour l'Institut Pasteur de Saigon, pour assurer les fonctions de directeur par Intérim et chef du laboratoire des vaccins et du dispensaire antituberculeux. Publie, avec R. Pons, des travaux sur la culture des protozoaires intestinaux de l'homme, notamment Entamoebia dysenteriae , et la fiabilité du diagnostic de l'amibiase par culture.
1926 A la suite d'un désaccord avec N. Bernard, au sujet de la direction de l'Institut Pasteur d'Hanoi, quitte l'Institut Pasteur (L. Boëz le remplace) pour être affecté, en septembre, à la direction du bureau d'hygiène de la ville de Cholon.
05/1927 Jugule une épidémie de choléra à Saigon. Fait paraître une étude sur le traitement de certains cas de paludisme par le Stovarsol, une autre sur l'apport de l'examen radioscopique du coeur dans le Béribéri.
11/1927 Probablement contaminé lors d'une manipulation de laboratoire, il revient en France pour être hospitalisé à Toulon.
1928 Admis à faire valoir ses droits à la retraite de médecin militaire.
1928-1931 Retourne à Saigon et travaille de nouveau pour le Bureau d'hygiène de la municipalité de Saigon-Cholon.
1932-1934 De retour en France, est mis à la disposition du Service de santé des colonies.
1936 Est affecté à la 15e région militaire.
01/09/1939 Mobilisé, son état de santé l'empêche de rejoindre son affectation.
1940 Rayé des cadres de réserve par limite d'âge.
1942 Se retire à Aix-en-Provence.
15/12/1950 Décès à Aix-en-Provence.

D'après le Dr Lahertaux.

Publications en collaboration avec : M. Advier, J. Bablet, E. Borel, Lalung-Bonnaire, R. Pons.

Références bibliographiques :
- Dossier de François Guérin, Service Historique de l'Armée de Terre, réf., 8 Ye 17531 (dépouillement du docteur Lahertaux).

Service des Archives de l'Institut Pasteur