accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Georges Girard (1888-1985)
fonds d'archives    
 

Médecin et biologiste français né à Isigny-sur-mer (Calvados, France) le 04/02/1888. Ses parents sont fonctionnaires des Postes.
1909 Entre à l'école du service de santé de la Marine à Bordeaux.
1911 Licencié en sciences.
1913 Obtient son doctorat en médecine.
1914-1917 Participe à la guerre en tant que médecin des troupes coloniales. Reçoit la Croix de Guerre (1916).
1917-1920 Médecin résident et chargé du laboratoire de bactériologie de l'Hôpital de Diego-Suarez (Madagascar). Il met en évidence la présence d'oeufs de S. mansoni chez les tirailleurs Malgaches.
1922 Devient membre de la Société de pathologie exotique (SPE).
02/1922 Nommé directeur de l'Institut de bactériologie de Madagascar (Institut Pasteur de Tananarive). Jusqu'à son départ en 1940, il y entreprend des études sur la lèpre, les typhoïdes, la tuberculose. Mais il se consacre surtout à la lutte contre la peste. Il préconise, en l'absence de bubon apparent chez le malade, le prélèvement pour analyse des sérosités pulmonaires et peut ainsi démontrer la réalité de la peste pulmonaire à Madagascar. Il précise, avec son collaborateur F. Estrade, le rôle de la puce (découvert par P.-L. Simond ) dans la transmission du bacille de Yersin, en montrant que la virulence de la puce persiste en l'absence de rat mort de peste. Il établit la relation entre la coutume du retournement des cadavres, Famadinha, et l'apparition de bouffées épidémiques dues aux puces restées en vie sur les linges des cadavres. Il obtient de l'administration la création d'un cimetière des victimes de la peste, isolé de l'agglomération. Il montre aussi que la vaccination utilisant des germes tués ne protège pas le cobaye de la peste.
1924-1925 Fait bâtir et aménager un nouveau bâtiment à l'Institut Pasteur de Tananarive et crée un laboratoire de fabrication du BCG.
1926 Suit le cours de microbiologie de l'Institut Pasteur, Paris.
1927 A la demande de F. Mesnil, et avec l'appui du directeur du service de santé de Madagascar, A. Thiroux, fait de l'Institut Pasteur de Tananarive une filiale de l'Institut Pasteur, Paris.
1928 Représente Madagascar au congrès international de médecine tropicale du Caire (Egypte).
1932 Après six ans d'efforts, met au point avec J. Robic, un vaccin antipesteux efficace sur l'animal, en utilisant une souche, dite E.V., dont la virulence atténuée de manière permanente a conservé son pouvoir vaccinant. Pour démontrer que le vaccin est sans danger pour l'homme, G. Girard, J. Robic et F. Estrade s'inoculent plusieurs fois le nouveau vaccin. Il est rapidement utilisé avec succès à Madagascar, puis dans d'autres pays du monde (Afrique du Sud, Congo Belge, URSS).
1935 Délégué des Colonies françaises à la conférence sanitaire panafricaine de Johannesburg.
01/1941 De retour en France, remplace Ed. Dujardin-Beaumetz à la direction du service de la peste à l'Institut Pasteur. Se consacre à l'étude des pasteurelloses et le premier, met en évidence la réalité de la tularémie en France. Poursuit ses recherches sur les agents de la peste et sur le bacille de Malassez-Vignal. En collaboration avec J. Bablet, étudie la pseudo-tuberculose chez l'animal.
1954-1958 Elu président de la Société de pathologie exotique.
1959 Prend sa retraite de l'Institut Pasteur. Reçoit la médaille d'or de la Société de pathologie exotique (SPE).
20/02/1985 Décès à Paris.

Publications en collaboration avec : J. Bablet, M. Baltazard , H. Blass, P. Bernard, G. Bouffard, G. Buck, A. Chevalier, P. Cordier, A. Duffau, S. Ely, M. Fontoynont, J. Gallut, P. Garnier, M. Girard, J. Giuntini, F. Grumbach, A. Hérivaux, M. Jousset, F. Legendre, H. Léger, J. Levaditi, M. Milliaud, M. Nattan-Larrier, R. Néel , J. Paulhet, M. Quimaud, Radaody-Ralarosy, R. Rahoërson, G. Ramon, Ch. Ranaivo, N. Rist, J. Robic, G. Sandor, L. Segond, H. Woltz.

Références biblio. :
- Coulanges (P.), "Cinquantenaire du vaccin antipesteux EV (Girard et Robic)", Bulletin de la Société de Pathologie Exotique, 1982, p. 114-120.
- Dodin (André), "La vie et l'oeuvre du Docteur G. Girard", Bulletin de la Société de Pathologie Exotique, 78, 1985, p. 413-415.
- Girard (Georges), liste des titres et travaux, 25/04/1938 (mise à jour en 1951), 7 p. dact. (archives Institut Pasteur).

Service des Archives de l'Institut Pasteur